+AA
En

Combler les besoins sociaux des aînés : un facteur contribuant à leur santé et leur bien-être

Les messages clés

  • Des besoins sociaux non comblés peuvent mener à des problèmes en matière de santé et de bien-être chez les aînés.
  • Le sentiment d’être connecté avec d’autres personnes et avec une communauté ou un quartier contribue au bien-être et au sentiment d’indépendance des aînés.
  • Rester actif en faisant du bénévolat ou en participant à des activités sociales : telle est la clé pour répondre aux besoins sociaux des aînés.

On dit parfois que l’être humain est un animal social. Nous avons tous des besoins sociaux à combler, peu importe notre âge. Que ce soit le besoin d’être aimé, d’être accepté par ses pairs ou encore d’appartenir à une communauté. Des besoins sociaux comblés améliorent la qualité de vie et protègent contre les maladies et la dépression.

En vieillissant, nos priorités et besoins sociaux peuvent changer. Ils peuvent également être plus difficiles à combler en raison de problèmes de santé, de problèmes de mobilité et d'un réseau social de plus en plus restreint, ce qui peut contribuer au sentiment de solitude et d'isolement social ressenti pas bien des aînés.(1; 2)

Ce que la recherche nous apprend à propos des besoins sociaux des aînés et comment les combler

Une récente revue systématique de 14 études a examiné les besoins sociaux des personnes âgées de plus de 65 ans et a identifié des solutions pour contribuer à leur bien-être.(3) Cette revue systématique a permis d’identifier quatre principaux thèmes : 1) la diversité des besoins ; 2) le besoin de proximité ; 3) le besoin d’avoir des relations sociales significatives ; et 4) le besoin de réciprocité.

La diversité des besoins

Les recherches révèlent que tous les aînés n’ont pas les mêmes besoins sociaux. Il existe des différences individuelles et culturelles. Certaines cultures peuvent être plus favorables à leurs aînés (et les impliquer activement) que d'autres cultures. De plus, ce n'est pas tout le monde qui ressent le besoin de disposer d'un réseau social étendu pour être heureux. Il faut donc se rappeler que les besoins sociaux sont enracinés dans les personnalités, les désirs, les attentes et les cultures des aînés.

Le besoin de proximité

En vieillissant, notre réseau social devient souvent moins étendu et la fréquence des contacts avec des amis et des proches tend à diminuer. Bien que les relations avec les amis ou les membres de la famille soient importantes, les relations avec les voisins et les autres membres de la communauté jouent également un rôle important. La proximité d’un réseau de soutien contribuera à renforcer le sentiment de sécurité, de confort et de connectivité des personnes âgées.

Le besoin d’avoir des relations sociales significatives

Des relations sociales significatives aident à fournir de l'affection, ainsi que de nourrir le sentiment d'être utile et respecté. Les recherches montrent l’importance des réseaux sociaux, qui incluent la famille, les amis, les voisins et les membres de la communauté. Même des conversations informelles avec des étrangers peuvent répondre à certains besoins sociaux des aînés et contribuer à leur bien-être. Un réseau social tissé serré peut être très bénéfique pour les aînés en soutenant leur bien-être et en les aidant à conserver leur indépendance. Cela étant dit, les aînés ont généralement peur de devenir un fardeau pour leurs amis et leurs proches (ou d'être perçus comme un fardeau).

Le besoin de réciprocité

La réciprocité concerne à la fois les relations de proximité et les relations significatives: une relation semble plus forte quand il y a réciprocité. La réciprocité signifie non seulement recevoir des autres, mais aussi offrir du soutien et de l'amitié, aider les autres et contribuer à la société (que ce soit en faisant du bénévolat ou en aidant ses voisins). Se sentir utile contribue grandement au sentiment d’indépendance des aînés, tout en offrant un sens à leur vie.

À la lumière de ces constats, il est possible de tirer certaines recommandations afin de combler les besoins sociaux des aînés :

- Prenez en compte les différences individuelles et culturelles lors de l'élaboration et de la mise en œuvre d'interventions destinées à répondre aux besoins sociaux des aînés. Tout le monde n'a pas les mêmes besoins sociaux.

- Encouragez les aînés à participer à des activités de bénévolat mettant à contribution leurs talents et leur expertise, afin de nourrir leur sentiment d'appartenance à une communauté.

- Les carrefours communautaires offrant un point d'accès central à une gamme de programmes et de services culturels et récréatifs (tels que les bibliothèques publiques) peuvent être particulièrement prometteurs pour répondre à leur besoin de développer des relations significatives avec des personnes à proximité.(4)


À Propos des Auteurs

Références

  1. Holt-Lunstad J, Smith TB, Layton JB. Social relationships and mortality risk: a meta-analytic review. PLoS Med 2010 Jul;7(7):e1000316.
  2. James BD, Boyle PA, Buchman AS, Bennett DA. Relation of late-life social activity with incident disability among community-dwelling older adults. J Gerontol A Biol Sci Med Sci 2011 Apr;66(4):467-73.
  3. Bruggencate TT, Luijkx KG, Sturm J. Les besoins sociaux des personnes âgées: une revue systématique de la littérature. Ageing and Society. 2018;38(9):1745-1770.
  4. Portail sur le vieillissement optimal de McMaster. Les bibliothèques publiques: des carrefours communautaires répondant aux besoins des aînés, 1 août 2018.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation