+AA
En

Briser l’isolement et améliorer la santé : pourquoi s’en priver? Impliquez-vous dans votre communauté!

Les messages clés

  • Des facteurs liés à la personne, à l’environnement et aux activités quotidiennes (occupation professionnelle, loisirs…) influencent la décision des aînés de s’impliquer ou non comme bénévoles.
  • Le bénévolat favorise le sentiment d’accomplissement, brise l’isolement, améliore la santé physique et psychologique et réduit certains stéréotypes négatifs associés au vieillissement.
  • Des pistes d’action concrètes existent pour favoriser l’engagement des aînés et le maintien de leur participation aux activités de bénévolat.

On estime que 5 % à 15 % de la population occidentale vit avec un sentiment de solitude profond (1) et que plus de 30 % des personnes âgées au Canada présentent un risque élevé de solitude (2). Des chercheurs soutiennent que la solitude chronique augmente les risques de mourir par accident ou suicide, d’une maladie du coeur, de diabète, de cancer ou de maladies infectieuses (2).

Le bénévolat est une forme de participation sociale permettant de mettre à profit l’expérience des aînés et de briser l’isolement social, tout en leur procurant un sentiment d’accomplissement et d’appartenance à la communauté. Ce sentiment s’accompagne de retombées positives pour leur santé et leur qualité de vie.

Une revue systématique de 27 études a été effectuée pour dégager des facteurs influençant la participation bénévole, soit des facteurs liés à la personne, à l’environnement et à l’occupation, ainsi que d’identifier des pistes concrètes pour faciliter le recrutement des aînés et le maintien de leur participation à des activités de bénévolat (3).

Ce que la recherche nous apprend

Pourquoi les aînées deviennent-ils bénévoles? Pour aider les autres, contribuer à la société, rencontrer des gens et faire partie de groupes sociaux : ça fait partie de leurs valeurs et intérêts. Quelles sont leurs caractéristiques? Ils ont souvent un meilleur état de santé physique et psychologique, ainsi qu’une plus grande satisfaction face à la vie. Les expériences vécues durant leur vie les orientent vers des activités bénévoles en lien avec celles-ci. Des études montrent aussi que le fait d’être plus jeune, d’être une femme et d’avoir un plus haut niveau de scolarité sont des facteurs qui favorisent l’engagement bénévole.

Qu’est-ce qui facilite l’engagement bénévole des aînés? S’assurer qu’ils peuvent se rendre aux activités de bénévolat facilement par transport en commun, par exemple. La présence d’un ami aux activités, le fait d’être relativement bien nanti financièrement, ainsi qu’être en couple sont d’autres facteurs liés à l’environnement social qui ont un impact positif sur leur participation. Toutefois, plus la taille de leur famille est grande et moins les aînés consacreront de temps au bénévolat. De plus, les organismes qui cherchent des bénévoles doivent se faire connaître et proposer des opportunités variées aux aînés pour espérer les recruter, et veiller à leur offrir des horaires souples.

Parmi les facteurs liés à la façon dont les aînés occupent leur temps, notons que ceux qui font du bénévolat participent généralement plus souvent à d’autres types d’activités communautaires et ont plus de loisirs que ceux qui ne sont pas impliqués dans ce type d’activités. Également, le fait de travailler à temps partiel ou de ne pas avoir d’emploi rémunéré favorise leur implication bénévole.

Vous désirez recruter des aînés bénévoles? Faites-vous connaître et offrez-leur des tâches stimulantes qui satisferont leurs besoins, leurs intérêts et leurs aptitudes. N’hésitez pas à solliciter vos bénévoles âgés pour qu’ils recrutent des amis ou des connaissances, offrez-leur de la formation continue et de la reconnaissance!

Vous êtes un intervenant social? Encouragez les aînés à s’impliquer dans des activités de bénévolat ou orientez-les vers des programmes de prévention et de promotion de la santé ou des programmes de soutien à la communauté.

Vous êtes un aîné? Devenez bénévole pour maintenir une meilleure santé, rencontrer des gens et transmettre vos connaissances!


À Propos des Auteurs

Références

  1. La Presse. Le poids de la solitude. [Internet] 2017. [cité en septembre 2017]. Disponible à: http://plus.lapresse.ca/screens/25aec0f0-2577-4603-b8c1-d58603cb1da4%7CI7qsuMzNQg1p.html
  2. Conseil national des aînés. Rapport sur l'isolement social des aînés 2013-2014. [Internet] Gouvernement du Canada, Gatineau: Canada, 2014. [cité en septembre 2017]. Disponible à: https://www.canada.ca/content/dam/nsc-cna/documents/pdf/policy-and-program-development/publications-reports/2014/Rapport_sur_isolement_social_des_aînés.pdf
  3. Godbout, E., Filiatrault, J., Plante, M. (2012). La participation des aînés à des activités de bénévolat: une revue systématique. Canadian Journal of Occupational Therapy, 79, 23-32.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation