+AA
En

Les « men’s sheds » : des espaces sécuritaires et inclusifs pour les hommes âgés

Les messages clés

  • Développer des activités pour promouvoir l’activité sociale chez les hommes âgés, particulièrement ceux qui sont solitaires ou socialement isolés, est laborieux.
  • Depuis les deux dernières décennies, la création de « men’s sheds » soulève un engouement indéniable à travers le monde.
  • Ces espaces réservés aux hommes ont des effets bénéfiques sur leur santé mentale et leur bien-être social en leur permettant de travailler, de briser l’isolement social et de redonner à leur communauté.

Avez-vous entendu parler des « men’s sheds »? Il s’agit de lieux réservés aux hommes âgés qui vise à briser leur isolement social, leur offrir un endroit où travailler et discuter, et les mettre en contact avec des intervenants pour détecter des problèmes de santé physique ou mentale.

En fréquentant ces cabanes, clubs ou hangars pour les hommes, ceux-ci peuvent rester actifs, développer des compétences et aider leur communauté, pratiquer des activités récréatives, nouer de nouvelles amitiés et même discuter de leurs problèmes de santé avec des professionnels de la santé et des services sociaux.

Le « men’s shed » est un concept australien remontant à plus de 20 ans. Ce concept a fait bien des petits au Canada : il y en aurait 17 répartis dans cinq provinces canadiennes!(1-3) Créés en réponse au taux alarmant de suicide chez les hommes âgés en Australie, ces clubs visent aujourd’hui à améliorer la santé globale et le bien-être des hommes âgés partout sur la planète. Sans vouloir perpétuer des clichés d’hommes manuels qui ont des difficultés à établir des relations sociales, il reste que plusieurs hommes âgés s’épanouissent davantage dans ce genre d’environnement, entourés d’hommes qui partagent des intérêts communs.

Ce que la recherche nous apprend

Une revue systématique de 14 études, dont 11 provenant d’Australie, deux du Royaume-Uni et une du Canada, a permis d’évaluer les effets des « men’s sheds » et d’autres activités sociales destinées aux hommes âgés sur leur santé et leur bien-être (5). Les hommes ont souvent des habitudes de vie qui posent certains risques pour la santé (incluant la consommation d’alcool et de tabac, par exemple), ont plus de difficulté à tisser des liens d’amitié en vieillissant, vivent davantage d’isolement social et sont moins susceptibles de se joindre à des groupes sociaux ou communautaires, contrairement à leurs homologues féminins. Développer des activités sociales dédiées aux hommes âgés, particulièrement ceux qui sont solitaires ou socialement isolés, et encourager leur participation, est donc souvent laborieux.

Il est par ailleurs difficile de mesurer l’apport concret des activités dédiées aux hommes (que ce soit dans le cadre de « men’s sheds » ou autres clubs masculins). On remarque toutefois que le fait de permettre aux hommes âgés de partager leurs soucis de santé et leurs expériences dans un environnement de soutien qui n’est pas perçu comme faisant partie du système formel de santé et de services sociaux accroît leur bien-être global.  

Les 14 études recensées dans la revue systématique ont permis de répondre à différentes questions pour mesurer les effets des « men’s sheds » sur la santé globale des hommes âgés.

1) Quels sont les effets sur la santé physique des hommes âgés ?

Les études recensées par la revue systématique révèlent que, bien que les participants aient eux-mêmes mentionné une amélioration de leur état de santé physique, les chercheurs n’ont pas trouvé de données probantes (ni de mesures de santé physique objectives ou validées) permettant d’évaluer les effets des « men’s sheds » sur la santé physique des hommes âgés.

2) Quels sont les effets sur la santé mentale des hommes âgés ?

Comparativement à d’autres types d’activités sociales offertes aux hommes, les recherches ont trouvé plus de données probantes quant aux effets positifs des « men’s sheds » sur la santé mentale des hommes âgés, sans doute parce qu’ils contribuaient à un fort sentiment d’appartenance.

3) Quels sont les effets sur le bien-être des hommes âgés ?

Les men’s sheds semblent également bénéfiques au bien-être social des hommes âgés, car ils leur donnent un sentiment d’accomplissement personnel et social en leur permettant d’apprendre et de partager des compétences. Ceci contribue à leur estime de soi, mais aussi à jouer un rôle significatif et utile dans leur communauté, ce qui donne un sens à leur vie. De plus, le fait de développer des amitiés avec des hommes de leur génération permet de contrer l’isolement social et de bénéficier d’un meilleur réseau de soutien.

4) Quels sont les facteurs contribuant au succès des « men’s sheds »?

Il importe que l’espace réservé soit bien situé géographiquement, offre un large éventail d’activités et des heures d’ouverture prolongées. Les chercheurs ont également constaté qu’un coordonnateur qualifié permet un meilleur fonctionnement et favorise une bonne participation des hommes âgés.

Les hommes qui fréquentent ces endroits aiment que la participation aux activités soit volontaire et pas trop structurée. Certaines études ont rapporté que les hommes ont tendance à se voir comme des bénévoles ou des membres (plutôt que des clients ou des patients). Ces hommes se rassemblent autour d’activités pratiques agréables, souvent pour redonner à leur communauté, plutôt que d’être les bénéficiaires d’une intervention sociale complexe visant à améliorer leur santé et leur bien-être. Enfin, le sentiment d’appartenance à un groupe social, les amitiés et le soutien qui se construit au fil du temps sont les piliers de base du succès des hangars pour hommes.

Soutenir la mise en place de « men’s sheds »

Les « men’s sheds » répondent spécifiquement aux besoins sociaux des hommes âgés qui sont isolés en s’appuyant sur les déterminants sociaux de la santé. Pour réduire les disparités en matière de santé, les professionnels de la santé et des services sociaux (ainsi que les intervenants communautaires) ont tout intérêt à fréquenter, collaborer ou créer de tels espaces réservés aux hommes afin d’y faire la promotion de la santé par le biais de conférences, d’ateliers de prévention et d’activités de dépistage.

Aimeriez-vous créer un « men’s shed » dans votre communauté? L’Association canadienne des men’s sheds vous propose un mode d’emploi et un guide complet (en anglais) pour mettre sur pied un tel lieu de rassemblement et vaincre les résistances que les hommes âgés peuvent avoir à l’idée d’assister à des rencontres sociales : http://menssheds.ca/the-toolkit et http://menssheds.ca/build-your-own-utility-shed


À Propos des Auteurs

Références

  1. Radio-Canada. Les « Men's Sheds » : des oasis pour les hommes âgés. 12 février 2018 [Internet]. [cité en juillet 2018]. Disponible à https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-6-a-9/segments/entrevue/58970/isolement-club-men-shed
  2. Radio-Canada. Briser l'isolement et rendre service aux hommes grâce à un hangar. 19 août 2015 [Internet]. [cité en juillet 2018]. Disponible à http://ici.radio-canada.ca/emissions/medium_large/2015-2016/chronique.asp?idChronique=380801
  3. CBC Radio. The 'Men's Shed' movement helps older men stave off loneliness. 19 janvier 2018 [Internet]. [cité en juillet 2018]. Disponible à http://www.cbc.ca/radio/thesundayedition/the-sunday-edition-january-21-2018-1.4494755/the-men-s-shed-movement-helps-older-men-stave-off-loneliness-1.4494773
  4. Milligan C, Neary D, Payne S, Hanratty B, Irwin P, Dowrick C. Les hommes âgés et les activités sociales: un examen de la portée des "men's sheds" et autres interventions spécifiques au genre. Ageing and Society. 2016; 36:895-923.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation