+AA
En

Pourquoi sommes-nous attachés à certains lieux

Les messages clés

  • Le sentiment d’attachement à un lieu est un sentiment universel qui répond aux besoins humains. Ce sentiment est de plus en plus important en vieillissant, car il joue un rôle dans le maintien d’une identité de soi positive.
  • Cet attachement se concentre sur le lien émotionnel des personnes avec leur lieu de vie, mais repose également sur une combinaison d’aspects sociaux, émotionnels, psychologiques, physiques, économiques et temporels.
  • Les interactions sociales avec les amis et les voisins, la familiarité avec les commodités locales et la proximité de certains services sont quelques-unes des choses qui peuvent être grandement affectées lorsque nous devons déménager.

Des souvenirs heureux liés à l’enfance, un voisinage connu et de confiance… Ce n’est pas pour rien que les gens préfèrent vieillir chez eux, dans leur maison, leur quartier, leur communauté ! En effet, lorsqu’on connaît bien sa maison, ses voisins et son quartier, il est beaucoup plus facile de compenser les déficits physiques et cognitifs liés au vieillissement. L’attachement à un lieu et la réminiscence de souvenirs heureux contribuent au bien-être des individus et des communautés.

Mais que signifie « l’attachement à un lieu » pour les personnes âgées ?

Ce que la recherche nous apprend

Une récente revue systématique a examiné 29 études sur ce lien fort qui unit les personnes âgées à un lieu, que ce soit une pièce, une maison, un parc, un quartier... (1) Les résultats ont mis en lumière les cinq dimensions principales de l’attachement à un lieu :

1. Attachement physique

Les personnes âgées s’attachent aux environnements qui sont adaptés à leurs réalités. Un quartier où l’accès aux hôpitaux, parcs et autres services publics est facile et où les déplacements sont sécuritaires leur permet d’être indépendants et de participer à la vie communautaire de façon autonome. Les personnes âgées s’attachent aussi à la configuration de leur environnement, au paysage et au climat.

2. Attachement social

L’attachement social réfère aux attraits sociaux et collectifs, par exemple le sentiment de sécurité dans le quartier, la composition de la population, la participation sociale et bénévole, le soutien de la communauté et la cohésion sociale. Pouvoir compter sur le soutien d’un voisin, avoir un parent qui habite à proximité et avoir un sentiment d’appartenance à sa communauté sont des aspects qui font toute la différence.

3. Attachement économique

La dimension économique fait référence à la valeur matérielle et financière de ce lieu. Être propriétaire de sa maison, ne plus avoir d’hypothèque, avoir un emploi rémunéré ou bénévole dans son quartier ou encore avoir accès à des infrastructures (par exemple, avoir un accès à l’Internet) favorisent l’attachement.

4. Attachement psychologique

La dimension psychologique concerne les liens émotionnels qui s’établissent entre la personne et l’environnement et qui sont à l’origine de son attachement. Par exemple, les gens se souviennent des moments heureux associés à leur maison ou aux activités plaisantes dans leur quartier et avec leur voisinage. Ils connaissent bien les lieux et se sentent en contrôle et en confiance dans cet environnement.

5. Attachement autobiographique

Cette dimension comprend tout ce qui est lié au passé et au présent de la vie d’une personne. Il peut s’agir de souvenirs et d’événements marquants qui ont eu lieu, que ce soit un mariage, la naissance d’un enfant, le décès d’un proche, la proximité de la parenté, etc.

Et s’il faut déménager ?

La perte d’autonomie et le déclin des capacités entraînent souvent la décision de déménager dans un logement plus sécuritaire où des soins seront offerts. Les facteurs qui pèsent le plus dans la balance lorsque les personnes âgées doivent prendre cette décision sont sociaux et psychologiques, et non purement pratiques ou économiques. Avoir une meilleure compréhension de l’éventail de facteurs influençant les personnes âgées (dont la notion d’attachement) aidera les proches et les professionnels à mieux les soutenir dans le processus décisionnel.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Arani ZA, Zanjari N, Delbari A, Foroughan M, Harouni GG. Place attachment and aging: A scoping review, Journal of Human Behavior in the Social Environment, 2022, 32:1, 91-108.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue (qu’ils soient nouveaux ou plus anciens) identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes en matière de prévention et de risques. Il se peut que certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue doivent être modifiées ou évitées complètement afin de se conformer aux nouvelles recommandations en matière de santé publique. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter son site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation