+AA
En

Écrasez votre envie de fumer ! Découvrez quels types de thérapie de remplacement de la nicotine fonctionnent le mieux.

Les messages clés

  • La thérapie de remplacement de la nicotine ou TRN (timbres, gommes, pastilles, inhalateurs et aérosols) peut aider les personnes à cesser de fumer, mais différentes formes de TRN peuvent être plus efficaces que d’autres. 
  • Chez les fumeurs qui consomment au moins 15 cigarettes par jour et qui veulent cesser de fumer, les TRN à action rapide (comme les gommes ou les pastilles) sont aussi efficaces que les TRN de longue durée (comme les timbres) pour aider les gens à cesser de fumer. 
  • La combinaison d’une TRN à action rapide avec une TRN à action prolongée améliore les chances de succès, par rapport à l’utilisation d’une seule TRN.
  • Des doses plus élevées de gomme à la nicotine augmentent les risques d’arrêter de fumer, mais le degré de dépendance à la nicotine peut avoir un impact sur l’efficacité. 

Trouver des raisons pour cesser de fumer n’est pas difficile. L’usage du tabac — un facteur de risque majeur pour le cancer, le diabète, les problèmes cardiaques et oculaires, pour n’en nommer que quelques-uns — est la principale cause de maladie et de décès dans le monde (1-3). Cependant, malgré les avantages évidents de cesser de fumer, de nombreux fumeurs ont du mal à rompre leur dépendance physique et mentale au tabac (2 ; 4).

C’est là que la thérapie de remplacement de la nicotine (TRN)peut aider !

Les TRN agissent en remplaçant la nicotine contenue dans les cigarettes par d’autres sources de nicotine, en éliminant l’exposition aux ingrédients nocifs présents dans le tabac (2 ; 5) et les dangers liés à l’inhalation de fumée de cigarette toxique (6). Des gommes aux aérosols en passant par les timbres, les TRN se présentent sous différentes formes. Certaines de ces options de TRN incluent :

 

TRN à action prolongée :

  • Les timbres à la nicotine, qui administrent entre 5 et 52,5 mg de nicotine lentement à travers la peau pendant 16 à 24 heures par jour.

TRN à action rapide :

  • Gomme à la nicotine, qui délivre de 2 à 4 mg de nicotine ;
  • Pastilles de nicotine, présentées en doses de 1,5 mg, 2 mg et 4 mg ;
  • Inhalateurs à la nicotine, qui libèrent rapidement la nicotine dans la bouche ; et
  • les vaporisateurs de nicotine, qui libèrent rapidement la nicotine dans le nez (2).

Nous savons déjà qu’une thérapie de remplacement de la nicotine peut aider les personnes à arrêter de fumer, mais avec autant de variétés à choisir, quelle approche convient le mieux ?

Ce que la recherche nous apprend

Une revue systématique récente a montré que certaines stratégies de TRN peuvent être plus efficaces que d’autres chez les fumeurs (généralement des adultes) qui souhaitent arrêter de fumer et consomment au moins 15 cigarettes par jour.

Trois conclusions définitives ressortent de cette revue systématique. Premièrement, les TRN à action rapide (comme les gommes ou les pastilles) sont aussi efficaces que les TRN à action prolongée (comme les timbres) pour aider les gens à cesser de fumer. Deuxièmement, combiner une TRN à action rapide avec une TRN à action longue est plus efficace que d’utiliser un seul type de TRN. Enfin, une gomme contenant une dose plus élevée de nicotine (4 mg) fonctionne mieux qu’une gomme contenant une dose plus faible de nicotine (2 mg), mais son efficacité peut varier en fonction du degré de dépendance à la nicotine de la personne.

Les résultats suggèrent également que des doses plus élevées de nicotine dans des timbres de nicotine (timbre de 42/44 mg porté pendant 24 heures) ne sont pas plus efficaces que des doses modérées (timbre de 21/22 mg porté pendant 24 heures) pour aider les gens à abandonner le tabagisme, alors que des doses modérées sont plus efficaces que de faibles doses (timbre de 14 mg porté pendant 24 heures). Cependant, en raison de certaines limitations dans la manière dont ces études ont été conduites, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour prouver si cela est tout à fait vrai.

Maintenant, vous vous demandez probablement si vous devriez commencer à utiliser la TRN. Il est intéressant de noter que la réponse est… peut-être, avec des preuves montrant que commencer avant la date désignée de votre « jour d’abandon du tabac » pourrait augmenter vos chances de réussite, par rapport à votre « jour d’abandon ». Cette conclusion doit être examinée de plus près avant d’être confirmée. Les effets secondaires sont probablement une autre préoccupation. Bien que la plupart des médecins s’accordent sur le fait que les TRN sont généralement sans danger et bien tolérés, peu d’études dans la revue systématique ont donné des résultats suffisants en matière d’innocuité. Cela signifie que davantage de recherches sont nécessaires pour comprendre comment se cumulent les effets secondaires de différentes TRN (2).

Si le moment est venu pour vous de cesser de fumer, vous avez le choix entre plusieurs TRN efficaces. Tenez compte de vos objectifs, de vos préférences, de votre sécurité et de votre tolérance envers les différents produits lorsque vous prenez votre décision. Consulter un professionnel de la santé est également un bon point de départ !

Ressources en vedette


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. GBD 2015 Risk Factors Collaborators. Global, regional, and national comparative risk assessment of 79 behavioural, environmental and occupational, and metabolic risks or clusters of risks, 1990-2015: A systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2015. Lancet. 2016; 388(10053):1659-1724. doi: 10.1016/S0140-6736(16)31679-8.
  2. Lindson N, Chepkin SC, Ye W, et coll. Different doses, durations and modes of delivery of nicotine replacement therapy for smoking cessation. Cochrane Database Syst Rev. 2019; 4:CD013308. doi: 10.1002/14651858.CD013308. 
  3. Mayo Clinic. Nicotine dependence. [Internet] 2018. [consulté en septembre 2019]. Disponible en ligne en anglais : https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/nicotine-dependence/symptoms-causes/syc-20351584 
  4. Babb S, Malarcher A, Schauer G, et coll. Quitting smoking among adults-United States, 2000-2015. MMWR Morb Mortal Wkly Rep. 2017; 65(52):1457-1464.
  5. McNeill A, Robson D. A man before his time: Russell’s insights into nicotine, smoking, treatment and curbing the smoking problem. Addiction. 2017; 113(4):759-763. doi: 10.1111/add.14043.
  6. Hartmann-Boyce J, McRobbie H, Bullen C, et coll. Electronic cigarettes for smoking cessation. Cochrane Database Syst Rev. 2016; 9:CD010216. doi: 10.1002/14651858.CD010216.pub3. 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation