+AA
En

Ne sont-ils qu'une mode passagère ? Les régimes populaires fonctionnent-ils réellement ?

Les messages clés

  • Il y a d’innombrables régimes populaires, mais pour beaucoup de ces régimes, il y a un manque de recherche disponible pour déterminer s’ils aident vraiment les gens à perdre du poids, et s’ils ont peu les suivre sans danger. 
  • Le régime Atkins peut être efficace pour la perte de poids à court et à long terme, mais des questions demeurent au sujet de sa sécurité.

Faut-il que vous perdiez du poids? Si oui, vous n’êtes pas seul. Le nombre de personnes ayant des kilos en trop est en hausse partout dans le monde (1). Au Canada, environ 34 % des Canadiens sont en surpoids, et un autre 20 % est obèse (2). Il s’agit d’un problème de taille — les kilos supplémentaires accroissent le risque de nombreux problèmes de santé, y compris les maladies cardiaques, le diabète et l’hypertension artérielle.

Dans le but de perdre du poids, plusieurs personnes se tournent vers un régime au goût du jour. On ne manque pas d’options de ce côté-là: pas moins de 38 régimes populaires ont été répertoriés dans un récent rapport du U.S. News & World Report sur les meilleurs régimes. Bien que ces régimes soient populaires, les experts se demandent s’ils fonctionnent vraiment et s’ils sont sans danger (3).

Une revue systématique récente a examiné de plus près lequel des régimes populaires décrits dans le rapport de U.S. News & World Report est soutenu par des données scientifiques lorsqu’on le suit selon le format d’origine — c’est-à-dire sans cible calorique, substituts de repas, produits commerciaux ou programmes d’exercices structurés au-delà de ce que le régime lui-même recommande (3). Il s’avère que des 20 régimes qui répondent aux critères d’inclusion, seuls sept — Atkins, DASH, indice glycémique, méditerranéen, Ornish, paléolithique et Zone — ont déjà subi un examen rigoureux.

Le régime méditerranéen comprend surtout des fruits et des légumes, des grains entiers, des haricots, des noix et de l’huile d’olive (3). Le régime paléolithique met l’accent sur les protéines et déconseille les glucides (4). Le régime DASH (Dietary Approach to Stopping Hypertension) inclut des aliments riches en fibres et pauvres en graisses, tels que les fruits, les légumes et les produits laitiers faibles en gras (5). Le régime à faible indice glycémique comprend des aliments à faible indice glycémique, comme les légumes non féculents et les haricots (6). Le régime Ornish limite la quantité de gras que vous pouvez manger (2). Enfin, le régime Zone préconise de manger une plus faible quantité de glucides (7).

Quelle est donc la conclusion finale? Ces régimes peuvent-ils vous aider à perdre du poids et à le maintenir?

Ce que la recherche nous apprend

La revue systématique a évalué les régimes populaires visant la perte de poids dans le court terme (dans les 6 mois) et le long terme (au-delà d’un an) (3). Elle s’est penchée sur sept différents types de régimes : Atkins, DASH, indice glycémique, méditerranéen, Ornish, paléolithique et Zone. Bien qu’il existe beaucoup d’autres régimes populaires, la plupart n’ont pas été bien étudiés ou pas du tout. Toutes les études incluses dans cette revue exigeaient que les gens suivent le régime pendant au moins 12 semaines (3).

De tous ces régimes, Atkins, qui met l’accent sur la limitation de l’apport en glucides (7) — est soutenu par la plupart des données probantes qui montrent qu’il peut mener à une perte de poids à court terme et à long terme (3).

En ce qui concerne les six autres régimes, il n’y a tout simplement pas assez de données probantes solides pour dire s’ils sont efficaces ou non. Deux régimes — les régimes méditerranéen et paléolithique — sont prometteurs, les deux étant associés à une perte de poids à court et à long terme, mais cela se base sur une seule étude pour chaque régime. Les données probantes sont contradictoires pour le régime Zone, mais toute perte de poids pourrait se limiter au court terme. En revanche, le régime DASH, le régime à faible indice glycémique et le régime Ornish ne produisent pas d’effet significatif au fil du temps. Bien que cette revue systématique ait trouvé qu’une diète faible en glucides est efficace pour perdre du poids, la sécurité de ce type de régime alimentaire, mais aussi celle d’autres régimes populaires, doit encore être évaluée. Les personnes qui envisagent un régime à la mode devraient également prendre conscience du fait que les participants à de nombreuses études ont du mal à s’en tenir au régime, seul un petit nombre d’entre eux poursuivent le régime au-delà de l’étude (3).

Le verdict : bien que de nombreux régimes promettent de réduire votre tour de taille, seul Atkins est corroboré par les données probantes qui montrent qu’il peut produire une perte de poids autant à court qu’à long terme. Cependant, on ne connaît pas la sécurité d’Atkins et d’autres régimes populaires à l’heure actuelle.

Ressources en vedette


Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Mann T, Tomiyama AJ, Westling E, et coll. Medicare’s search for effective obesity treatments: Diets are not the answer. Am Psychol. 2007; 62(3):220-233.
  2. Statistique Canada. Indicateurs de la santé, estimations annuelles, 2003 – 2014. [Internet] 2018. [consulté en novembre 2018]. Disponible en ligne : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1310045101
  3. Anton SD, Hida A, Heekin K, et coll. Les effets des régimes populaires sans cibles de calories spécifiques sur les résultats de perte de poids: une revue systématique des résultats des essais cliniques. Nutrients. 2017; 9(8): 822. doi: 10.3390/nu9080822. 
  4. Mellberg C, Sandberg S, Ryberg M, et coll. Long-term effects of a Paleolithis-type diet in obese postmenopausal women: A two-year randomized trial. Eur J Clin Nutr. 2014; 68(3):350-357. doi: 10.1038/ejcn.2013.290.
  5. Blumenthal JA, Babyak MA, Sherwood A, et coll. The effects of the DASH diet alone and in combination with exercise and caloric restriction on insulin sensitivity and lipids. Hypertension. 2010; 55(5):1199-1205. doi: 10.1161/hypertensionaha.109.149153. 
  6. Ebbeling CB, Leidig MM, Feldman HA, et coll. Effects of a low-glycemic load vs low-fat iet in obese young adults: A randomized trial. JAJA. 2007; 297(19):2092-2102. 
  7. Dansinger ML, Gleason JA, Griffith JL, et coll. Comparison of the Atkins, Ornish, Weight Watchers, and Zone diets for weight loss and heart disease risk reduction: A randomized trial. JAMA. 2005; 293(1):43-53. 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation