+AA
En

Êtes-vous postménopausée? L’exercice peut améliorer votre santé osseuse

Les messages clés

  • Les femmes postménopausées courent un risque accru d’ostéoporose, ce qui les rend plus susceptibles de subir les conséquences graves d’une fracture osseuse.
  • Les recherches ont démontré que la combinaison de programmes d’exercices peut améliorer ou préserver la densité osseuse chez ce groupe à risque, ce qui pourrait réduire le risque de perte osseuse et de fracture. 
  • La combinaison de programmes d’exercices peut inclure des activités comme la musculation, les exercices d’impact et des exercices aérobiques. 

La fragilité des os peut devenir un vrai problème avec le vieillissement, particulièrement chez les femmes après la ménopause. L’ostéoporose est une affection qui rend les os faibles et plus faciles à briser (1). Les fractures se produisent plus souvent à la hanche, au poignet ou à la colonne vertébrale (1 ; 2). Vieillir seul augmente le risque d’ostéoporose, mais vous encourez un risque plus grand si vous êtes une femme, si vous êtes postménopausée, si vous avez des antécédents familiaux de la maladie, ou si vous avez une petite ossature. Des facteurs liés aux habitudes de vie tels que le tabagisme, l’alcool, l’alimentation et l’exercice peuvent également jouer un rôle (1).

Tomber et se briser un os arrive fréquemment chez les personnes âgées (3) et peut diminuer considérablement la qualité de vie (4). Dans le monde entier, on estime qu’environ 9 millions de fractures surviennent chaque année en raison de l’ostéoporose (5). Au Canada, l’ostéoporose représente 80 % de toutes les fractures qui surviennent après 50 ans. Cela signifie que chez les 30 000 Canadiennes et Canadiens qui subissent une fracture de la hanche chaque année, 24 000 sont attribuables à l’ostéoporose (4).

La perte osseuse est-elle un phénomène inévitable du vieillissement? Oui, dans une certaine mesure, mais il y a des choses que vous pouvez faire pour la ralentir.

Ce que la recherche nous apprend

Une revue systématique récente a constaté qu’une combinaison de programmes d’exercices peut améliorer et préserver la densité osseuse chez les femmes ménopausées, au-delà des bienfaits que procurent les niveaux d’activité physique quotidienne habituelle. Ces bienfaits pour la densité osseuse peuvent prévenir la perte osseuse et réduire potentiellement le risque de fractures (2). La combinaison des programmes d’exercices peut comprendre des activités telles que la musculation (par exemple, l'entraînement de la partie supérieure et inférieure du corps comme l'utilisation de presses à cuisses ["leg press"], les flexions sur jambes ["squats"], les haltères (2 ; 6), les exercices d’impact [par exemple, le saut à la corde] et les exercices aérobiques [par exemple, la marche, le jogging et la danse]. Les programmes que la revue systématique a évalués se donnaient soit dans un centre soit à la maison et dans un centre. Ces programmes étaient entièrement ou partiellement supervisés. Ils avaient lieu de deux à six jours par semaine, et duraient entre 8 à 30 mois (2).

Pour ceux qui craignent que l’exercice n’augmente leur risque de chute, sachez qu'aucune blessure liée à l’exercice n’a été signalée dans la revue systématique (2).

Nous savons tous que l’exercice est bon pour le renforcement de la musculature, mais une combinaison d’exercices peut être bonne pour vos os aussi!


À Propos des Auteurs

Références

  1. Mayo Clinic. Osteoporosis. [Internet] 2016. [consulté en mars 2018]. Disponible en ligne en anglais : https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/osteoporosis/symptoms-causes/syc-20351968
  2. Zhao R, Zhang M, Zhang Q. L'efficacité des interventions ayant recours à des exercices combinés pour prévenir la perte osseuse post-ménopausique: une revue systématique et méta-analyse. J Orthop Sports Phys Ther. 2017; 47(4):241-251. doi: 10.2519/jospt.2017.6969. 
  3. Silva R, Eslick G, Duque G. Exercices pour la prévention des chutes et des fractures dans les établissements de soins de longue durée : une revue systématique et une méta-analyse. J Am Med Dir Assoc. 2013; 14(9):685-9. doi: 10.1016/j.jamda.2013.05.015.
  4. Osteoporosis Canada. Osteoporosis. [Internet] 2011. [consulté en mars 2018]. Disponible en ligne en anglais : http://www.osteoporosis.ca/multimedia/pdf/White_Paper_March_2011.pdf
  5. Johnell O, Kanis JA. An estimate of the worldwide prevalence and disability associated with osteoporotic fractures. Osteoporos Int. 2006; 17(12):1726-1733. doi: 10.1007/s00198-006-0172-4.
  6. Milliken LA, Going SB, Houtkooper LB, et coll. Effects of exercise training on bone remodeling, insulin-like growth factors, and bone mineral density in postmenopausal women with and without hormone replacement therapy. Calcif Tissue Int. 2003; 72(4):478-484. doi: 10.1007/s00223-001-1128-5. 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation