+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Les études actuelles ne permettent pas de savoir s’il est mieux pour les personnes âgées de recevoir des soins de longue durée à domicile par les services communautaires ou bien dans un centre d’hébergement.

Wysocki A, Butler M, Kane RL et al. Long-term care for older adults: A review of home and community-based services versus institutional care Agency for Healthcare and Quality (US). 2012;Report no 12 (3):EHC134-EF.

Question à l’étude

Quels sont les avantages et les inconvénients des soins de longue durée prodigués à domicile et par les services communautaires en comparaison des soins prodigués dans un cadre institutionnel comme un centre d’hébergement de longue durée pour les personnes âgées de 60 ans et plus qui requièrent des soins de longue durée ?

 

Contexte

Les soins de longue durée font référence à un éventail de services conçus pour prêter assistance pendant de longues périodes aux personnes qui soufrent de maladies chroniques ou atteintes d’incapacité physique ou mentale.

 

Le type, la fréquence et l’intensité des services de soins de longue durée varient. Certaines personnes ne requièrent que quelques heures par semaine, d’autres exigent un soutien à plein temps.

 

Les soins de longue durée comprennent les soins prodigués dans un cadre institutionnel comme les centres d’hébergement de longue durée ainsi que les soins prodigués hors du cadre institutionnel, ce qui réfère  généralement aux soins à domicile et aux services communautaires.

 

Comment la revue systématique a été menée

La revue systématique visait à recenser les études menées entre 1995 et 2012 qui comparaient les soins à domicile prodigués par les services communautaires aux centres d’hébergement de longue durée pour les personnes âgées de 60 ans et plus.

 

42 articles admissibles ont été recensés qui présentaient les résultats de 32 études.

 

Le financement de la revue systématique provient de l’Agency for Healthcare Research and Quality (États-Unis).

 

Ce que les chercheurs ont trouvé

Il y a des preuves faibles que les modifications dans le fonctionnement physique, la cognition et la santé mentale ne diffèrent pas de façon significative entre les personnes qui reçoivent des soins à domicile et des services communautaires et les usagers des centres d’hébergement.

 

Il y a des preuves faibles que la mortalité ne diffère pas entre les personnes qui reçoivent des soins de longue durée à domicile et des services communautaires et les usagers des centres d’hébergement.

 

Des preuves faibles suggèrent que les personnes qui reçoivent des soins de longue durée dans un centre d’hébergement risquent moins de vivre un épisode de douleur ou d’essoufflement, ou d’avoir recours à des médicaments anxiolytiques. Cependant, les risques sont plus élevés d’avoir besoin d’une sonde d’alimentation ou d’oxygénothérapie, ou de souffrir de tuberculose ou de plaies de lit.

 

Conclusion

Il n’y a pas de données probantes qui suggèrent que les résultats cliniques diffèrent entre les personnes âgées qui reçoivent des soins de longue durée dans un centre d’hébergement et celles qui les reçoivent à domicile grâce aux services communautaires.

 

Les résultats sont contradictoires quant aux différents problèmes associés aux soins de longue durée prodigués à domicile et par les services communautaires comparés à ceux reçus dans un centre d’hébergement.

 




Ressources Web connexes

  • La maladie d'Alzheimer: est-ce que les produits à base de Ginkgo biloba peuvent aider?

    Informed Health Online
    Les suppléments de Gingko biloba (240 mg par jour) peuvent aider à réduire les symptômes de la maladie d'Alzheimer et vous permettre de mieux effectuer vos tâches quotidiennes. Soyez conscient que le Gingko biloba peut interagir avec d'autres médicaments, alors parlez-en à votre médecin avant de prendre des suppléments. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Une glycémie élevée peut accroître le déclin cognitif

    Berkeley Wellness
    De nouvelles recherches révèlent que si vous avez une glycémie élevée, vous pourriez être plus à risque de déclin cognitif en vieillissant. Que vous soyez diabétique ou non, il est important de contrôler votre glycémie. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Les statines

    Cognitive Vitality
    Les recherches démontrent que prendre des statines plus tard dans la vie n'empêchera pas la maladie d'Alzheimer ou la démence. Les statines sont utilisées pour gérer le cholestérol. La gestion du cholestérol peut réduire votre risque de développer la maladie d'Alzheimer au fur et à mesure que vous vieillissez. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation