+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

La téléréadaptation serait une façon d'encourager l’exercice et d'améliorer le fonctionnement physique chez les personnes souffrant de maladies cardiopulmonaires

R Hwang, Bruning J, Morris N, et coll.  Une revue systématique des effets de la téléréadaptation chez les patients atteints de maladies cardio-pulmonaires  Journal of Cardiopulmonary Rehabilitation and Prevention novembre 2015  : 35 (6) 380-389

Question à l'étude

Les programmes de téléréadaptation peuvent-ils améliorer les résultats physiques et fonctionnels des personnes souffrant de maladies cardio-pulmonaires aussi efficacement que les programmes d’exercices traditionnels, dispensés en centre ?

Contexte

Les patients atteints de maladies cardiopulmonaires bénéficient de programmes d’exercices supervisés, mais l'engagement dans ces programmes reste faible.

La téléréadaptation, ou la prestation des programmes de réadaptation par téléphone, internet ou visioconférence, est utilisée pour les patients souffrant de certaines maladies chroniques, mais on ne connaît pas son applicabilité aux maladies cardiopulmonaires.

En raison du succès des programmes de téléréadaptation pour d’autres maladies, cette thérapie a la possibilité de bénéficier aux patients atteints de maladies cardiopulmonaires.

Comment la revue a été menée

On a mené une recherche détaillée dans un certain nombre de bases de données électroniques pour recenser des études publiées entre 1990 et 2013. On a inclus dans la présente revue systématique les études consacrées à la téléréadaptation à domicile, couvrant un minimum de deux séances d’exercice et rapportant au moins un résultat physique ou fonctionnel lié à la maladie cardiopulmonaire, l’insuffisance cardiaque chronique ou une maladie respiratoire chronique.

Un total de 389 études ont été identifiées dans les recherches, et 11 ont été incluses dans l’analyse après évaluation de leur admissibilité.

La présente revue systématique été financée par une Bourse d'études destinée aux professionnels de la santé par la Fondation du cœur de l'Australie.

Ce que les chercheurs ont trouvé

La téléréadaptation a été associée à des taux élevés d’adhésion à l'exercice et à des améliorations considérables de la santé, comme un accroissement de la qualité de vie et la consommation maximale d’oxygène.

Plusieurs recommandations pour la mise en œuvre réussie de la téléréadaptation ont émergé, tels que l'éducation complète des patients avant le début du programme, le fait d'avoir une personne qui accompagne le patient au cours de l’exercice, et une visite à domicile au tout début afin d’identifier les obstacles éventuels et les risques liés à l’exercice à la maison.

La majorité des études utilisaient la téléréadaptation par téléphone et la réadaptation par vidéo ou sur internet n'a pas encore été étudiée à fond.

Conclusion

La revue systématique constate que les programmes de téléréadaptation sont aussi efficaces que les programmes d’exercices traditionnels, dispensés en centre, afin d'améliorer les résultats physiques et fonctionnels des patients souffrant de maladies cardiopulmonaires. En raison des coûts relativement faibles de téléréadaptation, elle peut être une option viable aux programmes  dispensés en centre. Davantage de recherches est nécessaires dans tous les types de téléréadaptation avant qu'une large mise en œuvre puisse être envisagée.

Le présent résumé se base sur une revue critique jugée de qualité méthodologique moyenne selon une évaluation menée à l’aide de l’outil AMSTAR.

 




Ressources Web connexes

  • Prévenir la thrombose veineuse profonde

    Evidently Cochrane
    Les bas de compression aident à prévenir la thrombose veineuse profonde (c'est-à-dire des caillots sanguins et un gonflement) après une chirurgie. Vous pouvez choisir de porter des bas de compression qui montent au genou ou à la cuisse. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Le dépistage du risque de coronaropathie

    Health Link B.C.
    Les hommes de plus de 40 ans et les femmes post-ménopausées ou âgées de plus de 50 ans devraient passer un dépistage de la coronaropathie tous les 1 à 3 ans. Votre risque est plus élevé si vous êtes atteints de diabète, d'hypertension artérielle, d'obésité abdominale, de maladies rénales, ou encore si vous avez des antécédents familiaux de coronaropathie ou si vous fumez. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Taux de cholestérol élevé: est-ce que réduire la quantité de gras dans votre alimentation peut vous aider?

    Informed Health Online
    Mangez moins de gras saturés pour vous aider à prévenir des maladies du coeur. Mangez moins de viande, de beurre, de fromage et de crème pour améliorer votre santé à long terme. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation