+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Chez les personnes atteintes d’une maladie coronarienne, un contrôle intensif de la pression artérielle est lié à une diminution des AVC et de l’insuffisance cardiaque aux dépens du risque accru d’hypotension

S de Bangalore, Kumar S, Volodarskiy A, et coll. [TITRE]  Heart 2013 ; 99 : 601-13.

Question à l’étude

        Chez les personnes atteintes de la maladie coronarienne, quelles sont les cibles de la pression artérielle idéale ?

Contexte

        Une mesure de la pression artérielle se compose de 2 nombres, par exemple 140/90 mm Hg (ou 140 sur 90). Le nombre le plus grand (pression systolique) est la pression dans les artères lorsque le cœur bat. Le nombre plus petit (pression diastolique) est la pression lorsque le cœur se trouve entre deux battements.

        Les lignes directrices suggèrent que la pression sanguine idéale pour les personnes souffrant d’hypertension (haute pression artérielle) est inférieure à 140/90 mm Hg.

        Les lignes directrices se basent souvent sur le consensus de spécialistes. Il est important de savoir que l’utilisation de ces cibles de pression artérielle recommandées pour abaisser la pression artérielle a en fait un effet sur des résultats importants tels que l’insuffisance cardiaque ou un AVC.

Comment la revue a été menée

Les chercheurs ont fait une revue systématique, en cherchant les études publiées jusqu’en février 2012. Ils ont trouvé 15 essais cliniques aléatoires avec 66 504 patients (âge moyen de 57 à 66 ans), qui avaient une maladie coronarienne, mais pas d’insuffisance cardiaque ou de crise cardiaque.

Dans les quinze essais cliniques, les médicaments pour réduire la pression artérielle ont été comparés à un placebo ou à un médicament différent. Les chercheurs ont groupé les participants des études selon leur pression systolique à la fin des essais :

        140 mm Hg ou moins (ce qu’ils appellent le contrôle standard de la pression artérielle) ou

        135 mm Hg ou moins (ce qu’ils appellent le contrôle intensif de la pression artérielle).

Les résultats de ces 2 groupes sont mesurés après une moyenne de 3 ans (allant de 1 à 6 ans).

Ce que les chercheurs ont trouvé

Comparé avec le contrôle standard de la pression artérielle (≤ 140 mm Hg), le contrôle intensif de la pression artérielle (≤ 135 mm Hg) est lié à

        une réduction de 15 % de l’insuffisance cardiaque

        une réduction de 10 % des accidents vasculaires cérébraux

        une augmentation de 105 % du taux d’hypotension ou de pression artérielle trop basse (ce qui peut provoquer des évanouissements et des chutes)

Le contrôle standard ou intensif de la pression artérielle ne diffère pas pour la mort (toutes causes confondues ou en raison de problèmes cardiaques et de circulation) ou pour le rétablissement de la circulation dans les vaisseaux sanguins obstrués.

 

Comparé au contrôle standard de la pression artérielle (≤ 140 mm Hg), le contrôle très intensif de la pression artérielle (≤ 130 mm Hg) est lié à

        une réduction de 8 % des crises cardiaques et des douleurs à la poitrine en raison de maladie coronarienne

        une réduction de 27 % de l’insuffisance cardiaque

        une réduction de 17 % des accidents vasculaires cérébraux

Conclusion

        Chez les personnes atteintes de la maladie coronarienne, un contrôle intensif de la pression artérielle systolique est lié à une petite diminution des AVC et de l’insuffisance cardiaque aux dépens d’un risque accru d’une hypotension ou pression artérielle trop basse


 

 

Contrôle intensif ou très intensif de la pression sanguine comparé au contrôle standard de la pression artérielle (≤ 140 mm Hg) chez les personnes atteintes d’une maladie coronarienne

Résultats

Contrôle intensif

(≤ 135 mm Hg)

Contrôle très intensif

(≤ 130 mm Hg)

Mort

Aucune différence

Aucune différence

Mort à la suite de problèmes cardiaques ou circulatoires

Aucune différence

Aucune différence

Insuffisance cardiaque

Diminution de 15 %

Diminution de 27 %

AVC

Diminution de 10 %

Diminution de 17 %

Pression artérielle trop basse (hypotension)

Augmentation de 105 %

Augmentation de 103 %

Infarctus du myocarde (crise cardiaque)

Aucune différence

Diminution de 8 %

Douleurs à la poitrine en raison de la maladie coronarienne

Aucune différence

Diminution de 8 %

 




Glossaire

Placebo
A harmless, inactive, and simulated treatment.

Ressources Web connexes

  • Prévenir la thrombose veineuse profonde

    Evidently Cochrane
    Les bas de compression aident à prévenir la thrombose veineuse profonde (c'est-à-dire des caillots sanguins et un gonflement) après une chirurgie. Vous pouvez choisir de porter des bas de compression qui montent au genou ou à la cuisse. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Le dépistage du risque de coronaropathie

    Health Link B.C.
    Les hommes de plus de 40 ans et les femmes post-ménopausées ou âgées de plus de 50 ans devraient passer un dépistage de la coronaropathie tous les 1 à 3 ans. Votre risque est plus élevé si vous êtes atteints de diabète, d'hypertension artérielle, d'obésité abdominale, de maladies rénales, ou encore si vous avez des antécédents familiaux de coronaropathie ou si vous fumez. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Taux de cholestérol élevé: est-ce que réduire la quantité de gras dans votre alimentation peut vous aider?

    Informed Health Online
    Mangez moins de gras saturés pour vous aider à prévenir des maladies du coeur. Mangez moins de viande, de beurre, de fromage et de crème pour améliorer votre santé à long terme. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation