+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Activité physique et entraînement cérébral combinés peuvent améliorer la fonction cognitive chez les personnes âgées

Gheysen. L'activité physique pour améliorer la cognition chez les personnes âgées: les programmes d'activité physique enrichis en défis cognitifs peuvent-ils améliorer les effets? Une revue systématique et méta-analyse Int J Behav Nutr Phys Act. 2018;15:63.

Question abordée par la revue systématique

L'intégration de l'entraînement cérébral aux programmes d'activité physique produit-elle de meilleurs résultats pour la fonction cognitive chez les personnes âgées?

Contexte

À l'échelle mondiale, environ 47 millions de personnes sont atteintes de démence, un chiffre qui devrait tripler d'ici 30 ans. Parmi les groupes plus âgés, les problèmes cognitifs et le déclin cognitif, tels que la démence, sont les principaux facteurs de décès et d'invalidité. Des recherches antérieures ont montré que l'activité physique est importante pour se défendre contre le déclin cognitif, tandis que de nouvelles recherches suggèrent que l'ajout de l'entraînement cérébral à l'activité physique peut renforcer ces effets protecteurs. Toutefois, il reste à savoir si cette stratégie combinée est plus bénéfique que l’entraînement cérébral ou l’activité physique seul.

Comment la revue a été réalisée

Il s'agit d'une revue systématique et d'une méta-analyse de 41 essais contrôlés randomisés, d'essais contrôlés non randomisés et d'essais contrôlés randomisés en grappes publiés entre 2002 et 2018.

  • Les participants étaient des personnes âgées avec un âge moyen supérieur ou égal à 65 ans, vivant de manière indépendante, avec ou sans déficience cognitive légère. Ces personnes n'avaient pas de démence, d'autres problèmes de santé mentale ou de troubles neurologiques.
  • Les participants ont participé à un entraînement cérébral combiné à l'activité physique (pouvant inclure des composantes d’aérobie et/ou de force) et à un entraînement cérébral (ayant entraîné un ou plusieurs domaines des fonctions cognitives). L'activité physique et l'entraînement cérébral ont généralement lieu séparément, avant ou après l'autre ou ensemble (par exemple., danse, tai-chi, jeux informatiques basés sur l'exercice, exercices à double tâche et arts martiaux).
  • Les sessions d’entraînement variaient en durée [courte (≤ 45 min), moyenne (> 45 à ≤60 min), longue (> 60 min)] et en fréquence [faible (1 × / semaine), moyenne (2 × / semaine), élevé (≥3 × / semaine)], alors que les programmes dans leur ensemble variaient en longueur [courte (<12 semaines), moyenne (12 à 23 semaines), longue (≥ 24 semaines)].
  • Les chercheurs ont mesuré les modifications de la fonction cognitive.
  • Les résultats ont été comparés à des groupes témoins (par exemple, des personnes qui n’ont pas reçu d’intervention, les soins habituels, les séances d'étirement, etc.), les séances d'entraînement physique uniquement ou les séances d'entraînement cérébral uniquement.

Ce que les chercheurs ont trouvé

Parmi les personnes âgées, l'activité physique et l'entraînement cérébral combinés étaient plus efficaces pour améliorer la fonction cognitive que les groupes témoins et l'entraînement à l'activité physique seul, mais pas l'entraînement cérébral. Cette stratégie combinée a été plus bénéfique lorsque l'activité physique et l'entraînement cérébral ont été réalisés ensemble plutôt que séparément, et avant ou après l'autre. Ceux avec ou sans déficience cognitive légère ont semblé bénéficier de la combinaison de ces deux activités.

Les durées de programme courtes, moyennes et longues se sont révélées efficaces, de même que les fréquences de sessions d’entraînement faibles, moyennes et élevées. Les durées des séances d’entraînement, faibles et moyennes, mais pas longues, ont eu des effets positifs. Malgré cela, la différence globale entre les trois types de durée de session d’entraînement n’a pas été jugée significative. Compte tenu de tous ces éléments, il a été conclu que des caractéristiques telles que la durée du programme, la fréquence et la durée des sessions pourraient ne pas affecter l’efficacité de cette stratégie combinée. La plupart des études incluses étaient de qualité modérée à forte. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les programmes d’activité physique et cérébrale combinés qui fonctionnent le mieux, ainsi que leur impact à long terme.

Conclusion

Les programmes d'activité physique qui comportent également un entraînement cérébral peuvent produire de meilleurs résultats cognitifs chez les personnes âgées, en particulier lorsque l'activité physique et l'entraînement cérébral sont effectués simultanément et quelles que soient les caractéristiques du programme telles que la durée, la durée et la fréquence des sessions.

 




Ressources Web connexes

  • La maladie d'Alzheimer: est-ce que les produits à base de Ginkgo biloba peuvent aider?

    Informed Health Online
    Les suppléments de Gingko biloba (240 mg par jour) peuvent aider à réduire les symptômes de la maladie d'Alzheimer et vous permettre de mieux effectuer vos tâches quotidiennes. Soyez conscient que le Gingko biloba peut interagir avec d'autres médicaments, alors parlez-en à votre médecin avant de prendre des suppléments. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Inquiet par la démence? Voici 5 façons de réduire vos risques

    HealthLine
    La démence affecte des millions de personnes dans le monde et il n’existe actuellement aucun traitement. Il existe plusieurs moyens de réduire vos risques. Ayez une alimentation équilibrée, faites de l'exercice, restez engagés socialement et limitez votre consommation d'alcool et de tabac. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Une glycémie élevée peut accroître le déclin cognitif

    Berkeley Wellness
    De nouvelles recherches révèlent que si vous avez une glycémie élevée, vous pourriez être plus à risque de déclin cognitif en vieillissant. Que vous soyez diabétique ou non, il est important de contrôler votre glycémie. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation