+AA
En
Voir tous les sujets

Cancer

Selon la Société canadienne du cancer, le nombre de cas de cancer nouvellement diagnostiqués au Canada augmente. Cela dit, les taux de survie augmentent également. Pensons au cancer du sein, au cancer du côlon, au cancer du poumon et au cancer de la prostate (pour ne citer que quelques-uns) - cette maladie nous affecte tous sous une forme ou une autre. Restez à jour sur les dernières recherches sur la prévention et les options de traitement avec nos ressources fondées sur des données probantes.

Le dépistage du cancer de la prostate : Ce que vous devez savoir au sujet du test de l’APS
Lisez Billet Blogue
Dissiper la fumée qui cache la vérité : au sujet des médicaments à base de cannabis pour les patients cancéreux
Lisez Billet Blogue
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer de la prostate - questions fréquemment posées par les patients

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande aux hommes de ne pas se faire dépister pour le cancer de la prostate avec un test de l'antigène prostatique spécifique parce que les effets négatifs dépassent les avantages. Les effets négatifs du dépistage comprennent: les faux positifs, le sur-diagnostic, les infections, la dysfonction érectile, l'incontinence urinaire et les complications liées à la biopsie.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer de la prostate - avantages et inconvénients

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs ne recommande pas aux hommes de se faire dépister pour le cancer de la prostate avec un test de l'antigène prostatique spécifique (test APS). Le léger avantage que peut présenter le test APS est surpassé par les préjudices potentiellement graves du dépistage et du traitement qui s’ensuivrait.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer de la prostate - résumé graphique

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le dépistage du cancer de la prostate avec un test de l'antigène prostatique spécifique (test APS) n'est pas recommandé car il y a plus d'inconvénients que d'avantages potentiels.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein - risques et bénéfices, 50–69 ans

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Votre risque de mourir d'un cancer du sein est légèrement réduit si vous avez un dépistage régulier. Cependant, un dépistage régulier augmente vos chances d'un résultat faussement positif, de subir une biopsie et d'avoir une partie ou tout le sein enlevé inutilement.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein—Vidéo sur les lignes directrices pour le dépistage

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Les femmes âgées de 50 à 74 ans devraient passer une mammographie tous les 2 à 3 ans, si elles ne sont pas à risque élevé de cancer du sein. Si vous êtes âgée de plus de 75 ans, discutez avec votre médecin à propos du besoin de passer une mammographie.
  • Résumé des données probantes

    Programmes de réadaptation multidimensionnels pour les survivants adultes du cancer.

    Cochrane database of systematic reviews (2013)
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du col de l'utérus - algorithme pour les patientes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Un test Pap permet de dépister le cancer du col de l'utérus. Il est recommandé que les femmes sexuellement actives de moins de 70 ans soient testées tous les trois ans. Le dépistage n'est pas recommandé pour les femmes de plus de 70 ans si leurs trois derniers tests Pap étaient négatifs.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du col de l'utérus - questions fréquemment posées par les patientes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande que les femmes de plus de 25 ans fassent un test Pap tous les trois ans pour dépister le cancer du col de l'utérus.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Mélanome

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Prévenez le mélanome (cancer de la peau): évitez les coups de soleil et les cabines de bronzage, couvrez votre peau au soleil et utilisez de la protection UV comme de la crème solaire. L'exposition au soleil est nécessaire pour produire de la vitamine D. Si vous êtes à risque élevé de mélanome, ayez des contrôles réguliers avec un clinicien.
  • Résumé des données probantes

    Dépistage du cancer du poumon

    Cochrane Database of Systematic Reviews (2013)
  • Résumé des données probantes

    le dépistage de cancer de la prostate

    Cochrane Database of Systematic Reviews (2013)
  • Évaluation d'une ressource Web

    Dépistage du cancer colorectal

    Société Canadienne du Cancer
    La Société canadienne du cancer recommande aux hommes et aux femmes de plus de 50 ans de passer un test de selles au moins tous les 2 ans pour tester pour le cancer colorectal. Vous êtes plus à risque si vous avez déjà eu ce cancer, des polypes bénins et une maladie inflammatoire de l'intestin, ou si vous avez des antécédents familiaux de cancer colorectal.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein: les options chirurgicales

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes diagnostiquées avec un cancer du sein à décider de subir une tumorectomie avec une radiothérapie ou une mastectomie. L'outil décrit et compare les deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    La reconstruction mammaire après une chirurgie du cancer: les options

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes à choisir parmi les options pour la reconstruction mammaire après une mastectomie. L'outil facilite le processus décisionnel en décrivant et en comparant les trois options: pas de reconstruction, reconstruction immédiate et reconstruction tardive. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Cancer du sein: les options chirurgicales

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes diagnostiquées avec un cancer du sein à décider de subir une tumorectomie avec une radiothérapie ou une mastectomie. L'outil décrit et compare les deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    La reconstruction mammaire après une chirurgie du cancer: les options

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes à choisir parmi les options pour la reconstruction mammaire après une mastectomie. L'outil facilite le processus décisionnel en décrivant et en comparant les trois options: pas de reconstruction, reconstruction immédiate et reconstruction tardive. L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer de l'ovaire: fiche d'information

    U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF)
    Les femmes qui ne sont pas à risque pour le cancer de l'ovaire devraient éviter le dépistage. Le dépistage du cancer de l'ovaire peut donner des résultats faussement positifs qui peuvent mener à une chirurgie inutile. Parlez à votre médecin de vos facteurs de risque et de vos préférences personnelles avant de prendre la décision de passer un test de dépistage du cancer de l'ovaire. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer de la prostate localisé - faible risque

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les hommes atteints d'un cancer de la prostate localisé et à faible risque afin de décider parmi les options de traitement. L'outil facilite le processus décisionnel en décrivant et en comparant cinq options de traitement: la surveillance et l'attente, la surveillance active, la curiethérapie à faible dose, la radiothérapie et les hormones néoadjuvantes et la chirurgie.
  • Aides à la décision des patients

    Cancer de la prostate localisé - faible risque

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les hommes atteints d'un cancer de la prostate localisé et à faible risque afin de décider parmi les options de traitement. L'outil facilite le processus décisionnel en décrivant et en comparant cinq options de traitement: la surveillance et l'attente, la surveillance active, la curiethérapie à faible dose, la radiothérapie et les hormones néoadjuvantes et la chirurgie.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer de la peau basocellulaire: devrais-je subir une chirurgie ou utiliser une crème médicamentée?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les personnes atteintes d'un cancer de la peau basocellulaire afin de décider de subir une intervention chirurgicale ou d'utiliser des crèmes médicamenteuses. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Cancer de la peau basocellulaire: devrais-je subir une chirurgie ou utiliser une crème médicamentée?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les personnes atteintes d'un cancer de la peau basocellulaire afin de décider de subir une intervention chirurgicale ou d'utiliser des crèmes médicamenteuses. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    L'histoire d'une vie - L'histoire d'une femme afin d'aider celles qui prennent des décisions concernant le traitement du cancer du sein

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes diagnostiquées avec un cancer du sein précoce à faire un choix concernant les options de traitement. L'outil décrit et compare deux options: la mastectomie et la chirurgie de conservation du sein (tumorectomie). L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    L'histoire d'une vie - L'histoire d'une femme afin d'aider celles qui prennent des décisions concernant le traitement du cancer du sein

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes diagnostiquées avec un cancer du sein précoce à faire un choix concernant les options de traitement. L'outil décrit et compare deux options: la mastectomie et la chirurgie de conservation du sein (tumorectomie). L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Les lignes directrices sur le dépistage par mammographie

    Our Bodies, Ourselves
    La United States Preventive Task Force (USPSTF) recommande aux femmes de plus de 40 ans de parler à leur médecin concernant les avantages et les inconvénients de la mammographie, et elle recommande aux femmes entre 50 et 74 ans de passer une mammographie tous les deux ans. La USPSTF ne fait pas de recommandation pour le dépistage du cancer du sein chez les femmes âgées de plus de 74 ans parce qu'il n'y a pas d'étude randomisée pour ce groupe d'âge. Vérifiez les lignes directrices dans votre juridiction afin d'obtenir plus d'information sur le dépistage du cancer du sein. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du sein

    Health Link B.C.
    Si vous êtes âgée entre 50 et 74 ans, vous devriez passer des mammographies pour dépister le cancer du sein tous les 2-3 ans. Si vous avez plus de 75 ans, parlez-en à votre médecin avant d'aller passer un test de dépistage du cancer du sein. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du col utérin: feuillet d'information pour les femmes

    U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF)
    La US Preventive Services Task Force ne recommande pas que les femmes de plus de 65 ans passent un dépistage pour le cancer du col utérin à moins qu'elles soient à risque élevé ou qu'elles n'aient jamais été examinées auparavant. Le dépistage du cancer du col utérin n'est pas recommandé pour les femmes qui ont subi une hystérectomie et une ablation du col de l'utérus. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du poumon: fiche d'information

    U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF)
    La U.S. Preventive Services Task Force recommande que les adultes âgés de 55 à 80 ans qui ont été de gros fumeurs au cours des 15 dernières années soient examinés pour le cancer du poumon à chaque année. La tomodensitométrie à faible dose est le test de dépistage recommandé. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Dépistage du cancer du col de l'utérus

    Société Canadienne du Cancer
    Vous pouvez être à risque plus élevé de cancer du col de l'utérus si vous avez des verrues génitales, le papillomavirus, un système immunitaire faible, ou d'autres cancers de l'anus ou de la vulve. Parlez à votre médecin de votre risque et votre besoin de tests Pap ou papillomavirus. Les liens dans cette ressource offrent plus d'information quant au diagnostic et traitement, ainsi que des questions à poser à votre médecin.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Test Pap

    Société Canadienne du Cancer
    Un test Pap tous les 1-3 ans est recommandé pour les femmes de plus de 21 ans qui ont été sexuellement actives. Parlez-en à votre médecin si vous avez besoin d'un test Pap, si vous avez plus de 69 ans, ou si vous avez eu une hystérectomie. Consultez cette ressource pour en savoir plus sur la préparation pour un test Pap, les risques et les résultats.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Les vitamines, minéraux et suppléments de multivitamines pour la prévention primaire des maladies cardiovasculaires et du cancer: fiche d'information

    U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF)
    Les adultes en santé ne devraient pas prendre de suppléments de vitamine E ou de bêta-carotène pour prévenir les maladies cardiovasculaires ou le cancer. La prise de suppléments de bêta-carotène peut augmenter les possibilités de développer un cancer du poumon si vous êtes déjà à risque. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Recommandations pour le test du cancer colorectal

    Health Link B.C.
    Le test colorectal tous les 1 à 2 ans est recommandé pour les personnes âgées de 50 à 74 ans. Votre médecin peut recommander le dépistage avant l'âge de 50 ans et plus souvent si vous avez un risque accru de ce type de cancer (par exemple, si vous avez des antécédents familiaux de cancer du côlon, de polypes ou de maladie de Crohn). Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    La leucémie lymphoïde chronique chez l'adulte

    UpToDate - patient information
    La leucémie lymphoïde chronique est un cancer qui se développe lentement. Une surveillance attentive peut aider à déterminer si et quand un traitement est nécessaire. Les personnes atteintes de leucémie lymphoïde chronique avancée sont traitées par chimiothérapie et immunothérapie. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le traitement du cancer de la vessie: cancer invasif

    UpToDate - patient information
    Il est estimé que 70% des cas de cancer de la vessie ne sont pas invasifs. La chirurgie pour enlever la vessie est le traitement le plus courant pour le cancer invasif de la vessie. Cette ressource (disponible en anglais) offre plus d'information sur le traitement du cancer invasif de la vessie, ainsi que des réponses à la question la plus fréquente: "Mais où ira l'urine?"
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le traitement du cancer de la vessie: cancer non-invasif du muscle (superficiel)

    UpToDate - patient information
    La chirurgie pour enlever la tumeur est le traitement le plus courant pour le cancer de la vessie. La chirurgie est souvent suivie d'une chimiothérapie. Un suivi serré par votre médecin est important puisque le cancer de la vessie récidive souvent. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du sein

    UpToDate - patient information
    Le dépistage du cancer du sein comprend des tests pour trouver le cancer du sein à un stade précoce. Le risque de mourir d'un cancer du sein a diminué au cours des dernières années, en partie à cause du dépistage. Cette ressource (disponible en anglais) examine différents types de dépistage, ainsi que la fréquence optimale pour passer des tests de dépistage.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Traitement d'un cancer du sein précoce chez les femmes ménopausées

    UpToDate - patient information
    Le cancer du sein trouvé tôt peut souvent être guéri. Cette ressource (disponible en anglais) offre des informations sur différentes options de traitement du cancer du sein pour les femmes ménopausées.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Traitement du cancer du sein précoce chez les femmes préménopausées

    UpToDate - patient information
    Le cancer du sein trouvé tôt peut souvent être guéri. Cette ressource (disponible en anglais) offre des informations sur différentes options de traitement du cancer du sein pour les femmes préménopausées.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du sein: quand dois-je commencer à passer des mammographies?

    Health Link B.C.
    Utilisez cet outil d'aide à la décision pour vous aider à comprendre les choix concernant le dépistage du cancer du sein, y compris les risques et les avantages des mammographies. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein - algorithme pour les patientes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande aux femmes âgées entre 50 et 74 ans, qui ne sont pas à risque élevé, de se faire dépister pour le cancer du sein tous les 2 à 3 ans. Parlez à votre médecin des options de dépistage si vous êtes à risque élevé ou si vous êtes âgée de plus de 74 ans.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein - questions fréquemment posées par les patientes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande aux femmes âgées de 50 à 74 ans, qui ne sont pas à risque élevé de cancer du sein, de se faire dépister pour le cancer du sein tous les deux à trois ans.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein - Risques et bénéfices, 70–74 ans

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Votre risque de mourir d'un cancer du sein peut être diminué en passant un test de dépistage régulier. Cependant, les mammographies posent certains risques, y compris des faux positifs ou encore des biopsies ou chirurgies inutiles.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer de la bouche: fiche d'information

    U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF)
    Il n'y a pas assez de données probantes pour déterminer si les avantages du dépistage du cancer de la bouche surpassent les inconvénients pour les personnes qui ne présentent pas de symptômes. Réduisez votre risque de cancer de la bouche: ne fumez pas et buvez de l'alcool avec modération. Consultez un médecin si vous avez des bosses ou des masses inhabituelles dans la bouche ou sur vos lèvres. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Détecter le cancer de la peau non mélanique

    Informed Health Online
    Il est normal d'observer des changements de la peau avec le vieillissement. Consultez votre médecin si vous avez un nouveau grain de beauté, une croissance ou une tache qui n'a pas guéri au bout de 4 à 8 semaines. Cette ressource (disponible en anglais) décrit ce qu'il faut chercher.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le traitement médical adjuvant du cancer du sein HER2 positif

    UpToDate - patient information
    Les femmes atteintes d'un cancer du sein HER2 positif peuvent bénéficier d'une chimiothérapie et d'un traitement ciblé. Lisez à propos des options de traitement dans cette ressource et discutez de vos options avec votre médecin. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    La thérapie par la danse pour les personnes atteintes d'un cancer

    Evidently Cochrane
    La thérapie par la danse ne semble pas avoir d'avantage important pour améliorer les symptômes physiques ou psychologiques des personnes atteintes de cancer, tels que la dépression, la fatigue ou l'image corporelle. Cependant, vous devriez danser si cela vous aide à vous sentir mieux. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    La cryothérapie orale: prévenir les douleurs et ulcères de la bouche chez les personnes ayant des traitements contre le cancer

    Evidently Cochrane
    La cryothérapie orale nécessite de garder la bouche froide avec de la glace, de l'eau glacée ou des aliments glacés. Cette approche peut aider à prévenir les douleurs et ulcères de la bouche de façon sécuritaire chez les personnes ayant des traitements contre le cancer. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Vivre avec le cancer: Stress

    Société Canadienne du Cancer
    Demandez de l'aide ou joignez-vous à un groupe de soutien si vous éprouvez des difficultés à faire face au stress après ou pendant votre traitement du cancer. Le trouble de stress post-traumatique après le cancer est rare, mais les symptômes comprennent le besoin d'éviter les hôpitaux et les personnes qui vous prodiguaient des soins. Vous pouvez également avoir peur, mal dormir ou avoir des flashbacks qui vous font revivre continuellement l'expérience du cancer.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le traitement du myélome multiple

    UpToDate - patient information
    Il y a eu une amélioration dans la survie des patients atteints d'un myélome multiple au cours des 30 dernières années. Le traitement peut comprendre une chimiothérapie et une greffe de moelle osseuse. Les recommandations de traitement sont souvent liées à l'âge d'une personne. Cette ressource (disponible en anglais) offre plus de détails.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Un rapport de l'OMS révèle que manger de la viande transformée est cancérigène: comprendre les résultats

    Harvard School of Public Health
    La viande rouge et la viande transformée peuvent augmenter votre risque de cancer, de maladies cardiaques et de diabète. Pour avoir une alimentation saine, réduisez votre consommation de viande rouge et évitez les viandes transformées. Cette ressource répond à d'autres questions sur le rapport de l'OMS. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    La fumée secondaire: évitez les dangers dans l'air

    Mayo Clinic
    La fumée secondaire peut entraîner des maladies du coeur, des maladies pulmonaires et des cancers. Faites de votre maison, de votre voiture et de votre milieu de travail des environnements sans fumée et évitez les endroits où il est autorisé de fumer. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Résumé des données probantes

    Le soutien sur le Web bénéficie aux aidants des patients atteints de cancer

    Oncology Nursing Forum (2015)
  • Évaluation d'une ressource Web

    Dépistage du cancer du sein

    Société Canadienne du Cancer
    Les femmes âgées de 50 à 69 ans doivent passer une mammographie pour le cancer du sein tous les deux ans. Si vous avez plus de 70 ans, parlez-en à votre médecin afin de décider si vous devez continuer. S'il y a un historique de cancer du sein dans votre famille, vous pouvez avoir besoin de tests plus fréquents. Cette ressource comprend des questions à poser à votre équipe soignante.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Offrir des conseils sur le dépistage du cancer du poumon aux patients et médecins

    American Lung Association
    Cessez de fumer pour prévenir le cancer du poumon. Les radiographies des poumons ne doivent pas être utilisées pour diagnostiquer le cancer du poumon. Le dépistage avec la tomodensitométrie à faible dose devrait être utilisée que pour certains patients. Votre médecin vous dira si vous devez passer un test de dépistage. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    La mammographie numérique: est-ce que les technologies plus récentes sont toujours meilleures?

    National Women’s Health Network
    Les mammographies numériques et les mammographies sur film avec écran ne sont pas très différentes. Les deux sont tout aussi précises dans la détection du cancer du sein. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Prévention du cancer: 7 conseils pour réduire vos risques

    Mayo Clinic
    Pour aider à prévenir le cancer: évitez le tabac et l'exposition intense au soleil, faites de l'exercice, maintenez un poids santé et ayez des rapports sexuels avec protection. Certains vaccins peuvent également aider. Une identification précoce du cancer augmente vos chances de succès de vos traitements. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Les polypes du côlon

    Mayo Clinic
    Certains signes peuvent révéler des polypes du côlon, comme des douleurs abdominales, du sang dans les selles ou un changement dans vos habitudes d'aller aux toilettes. Il est important de se faire dépister si vous êtes à risque étant donné que certains polypes peuvent se développer en cancer du côlon. De nombreux polypes peuvent être enlevés au cours du dépistage. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Une mise à jour: de nouvelles données probantes sur les vitamines

    Evidence-based Living
    Avoir une alimentation saine et équilibrée est suffisant pour satisfaire vos besoins quotidiens en vitamines. À moins qu'il y ait des carences dans votre régime alimentaire, il n'est pas nécessaire de prendre des vitamines. Les vitamines font peu pour prévenir l'asthme, le cancer ou les infections aux oreilles. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein: que dois-je faire si je suis à risque élevé?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes à risque élevé de cancer du sein à décider quoi faire. L'outil décrit des options telles que passer des contrôles plus fréquents et des tests supplémentaires, la prise de médicaments, la chirurgie pour retirer les deux seins et la chirurgie pour retirer les ovaires. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires de chaque option. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Cancer du sein: que dois-je faire si je suis à risque élevé?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes à risque élevé de cancer du sein à décider quoi faire. L'outil décrit des options telles que passer des contrôles plus fréquents et des tests supplémentaires, la prise de médicaments, la chirurgie pour retirer les deux seins et la chirurgie pour retirer les ovaires. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires de chaque option. L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein: devrais-je avoir une reconstruction mammaire après une mastectomie?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes à décider si elles doivent ou non avoir une reconstruction mammaire après une mastectomie. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Cancer du sein: devrais-je avoir une reconstruction mammaire après une mastectomie?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes à décider si elles doivent ou non avoir une reconstruction mammaire après une mastectomie. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    L'alcool et le risque de cancer

    National Cancer Institute
    Boire de l'alcool peut augmenter votre risque de développer certains types de cancer. Le risque de certains cancers est encore plus élevé chez les personnes qui boivent et fument. Suivez les directives de consommation d'alcool pour réduire les risques (des détails sont présentés dans cette ressource). Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Consommation d'alcool et cancer

    American Cancer Society
    L'alcool est lié à de nombreux types de cancer. La consommation régulière d'alcool augmente le risque de cancer de la tête et du cou, de l'œsophage, du foie, du sein ou du côlon. Plus vous buvez d'alcool, plus votre risque est élevé. Les limites d'alcool recommandées ne dépassent pas deux verres par jour pour les hommes et un verre par jour pour les femmes. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Trouver le cancer du poumon à ses débuts

    Société Canadienne du Cancer
    Connaissez les symptômes du cancer du poumon (des détails sont offerts dans cette ressource) et faites-vous examiner régulièrement. Un diagnostic précoce améliore les chances de succès d'un traitement. Les recherches actuelles explorent les avantages d'utiliser la tomographie par ordinateur par rapport à la radiographie thoracique.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Les facteurs qui modifient le risque de cancer du sein chez les femmes

    UpToDate - patient information
    Réduisez votre risque de cancer du sein en faisant de l'exercice, en ne fumant pas et en ayant de saines habitudes alimentaires. L'environnement, certains médicaments et l'exposition aux œstrogènes peuvent augmenter votre risque. Certaines choses que vous ne pouvez pas changer à propos de votre risque sont l'âge, le sexe, l'origine ethnique et les antécédents familiaux. Des examens réguliers aident à réduire le risque de mourir du cancer. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Avantages et limites

    Fondation Canadienne du Cancer du Sein
    Prenez connaissance des avantages et des limites de la mammographie de dépistage pour le cancer du sein. Les avantages comprennent la hausse des taux de succès pour les traitements. Les limites comprennent la nécessité d'examens complémentaires, les faux négatifs et le traitement excessif. Pour vous aider à prendre une décision quant à savoir si le dépistage du cancer du sein est bon pour vous, parlez à votre médecin des options disponibles et de vos facteurs de risque pour le cancer du sein.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du poumon

    Mayo Clinic
    Si vous fumez depuis longtemps, parlez avec votre médecin concernant les risques et les avantages du dépistage du cancer du poumon. Le cancer du poumon est plus susceptible d'être guéri s'il est dépisté de façon précoce. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Examen de la peau

    Société Canadienne du Cancer
    Passez un examen de la peau si vous avez des antécédents familiaux de cancer de la peau. Examinez votre peau régulièrement pour des changements dans la taille, la couleur ou la forme des grains de beauté et des marques. Apprenez la règle ABCDE ou la liste de contrôle de sept points afin de reconnaître les différences entre les grains de beauté normaux et les mélanomes.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Réduire votre risque de mélanome

    Société Canadienne du Cancer
    Le mélanome est un type de cancer de la peau. Pour réduire vos risques, utilisez de la crème solaire, couvrez votre peau, assoyez-vous à l'ombre et portez des lunettes de soleil. N'utilisez pas des lits de bronzage. Examinez votre peau régulièrement pour des changements dans la forme, la couleur ou la taille de vos grains de beauté et taches de naissance.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Trouver le mélanome à ses débuts

    Société Canadienne du Cancer
    Les symptômes d'un mélanome (un type de cancer de la peau) comprennent: des changements dans vos grains de beauté ou des taches sur la peau, de nouvelles marques, des grains de beauté asymétriques, des grains de beauté sans frontière claire, ou des grains de beauté qui semblent différent des autres. Vous pouvez être plus à risque si des membres de votre famille ont eu un mélanome.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Auto-examen de la peau

    Société Canadienne du Cancer
    Examinez votre peau dans une pièce avec un bon éclairage et un miroir pour identifier des changements. Recherchez des masses, des plaques rouges squameuses, de nouveaux grains de beauté ou des marques, des changements dans la forme, la couleur, la taille ou la texture de vos grains de beauté ou vos taches de naissance, et des lésions qui ne guérissent pas.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Trouver le cancer de la peau autre que le mélanome à ses débuts

    Société Canadienne du Cancer
    Les symptômes du cancer de la peau non mélanique comprennent: une plaie qui ne guérit pas, des bosses sur la peau, des taches rouges et une peau en apparence cirée. Parlez à votre médecin si vous avez l'un de ces symptômes, ou si vous avez des antécédents de cancer de la peau.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Coup d'oeil: éviter une chirurgie inutile pour le cancer du pancréas

    Evidently Cochrane
    Si les résultats du tomodensitogramme révèlent un possible cancer du pancréas, parlez avec votre médecin au sujet de la laparoscopie pour aider le diagnostic. La laparoscopie peut réduire le risque de chirurgie inutile. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    L'interferon améliore la survie après une chirurgie pour un mélanome

    Evidently Cochrane
    Le traitement médicamenteux par interferon améliore les taux de survie chez les personnes avec un mélanome, avec un faible risque d'effets secondaires graves. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Est-ce que l'évaluation du ganglion sentinelle peut aider les femmes atteintes d'un cancer vulvaire à éviter une chirurgie inutile?

    Evidently Cochrane
    Les femmes atteintes d'un cancer vulvaire et de métastases à l'aine peuvent nécessiter une intervention chirurgicale. Un type de test appelé une évaluation du ganglion sentinelle peut réduire la nécessité d'une intervention chirurgicale de 70%. Parlez avec votre médecin de vos options. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Des faits sur les implants mammaires

    Our Bodies, Ourselves
    Les risques associés aux implants mammaires comprennent la rupture des implants, un engourdissement de la poitrine ou des mamelons, des infections et la nécessité de subir d'autres chirurgies. Les implants mammaires peuvent aussi retarder la détection du cancer du sein. Discutez avec votre médecin et assurez-vous de comprendre les risques avant de décider de subir une intervention chirurgicale. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    La prise d'aspirine

    Evidence-based Living
    Les données probantes révèlent que l'aspirine peut aider à réduire le risque de maladie du coeur. Il y a aussi des données probantes que l'aspirine peut aider à réduire le risque de développer un cancer ou à ralentir la propagation d'un cancer à de nouvelles parties du corps. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Réduire votre risque de cancer du vagin

    Société Canadienne du Cancer
    Faites-vous vacciner contre le VPH, limitez le nombre de partenaires sexuels que vous avez et utilisez un préservatif pour réduire votre risque de cancer du vagin. Faites-vous examiner régulièrement avec un test Pap et évitez de fumer. Cette ressource comprend des questions à poser à votre médecin au sujet du cancer du vagin.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le cancer du sein: votre traitement, votre choix

    Evidently Cochrane
    Les options de traitement pour le cancer du sein comprennent les médicaments, la chimiothérapie et la chirurgie. Des données probantes récentes révèlent que le trastuzumab (Herceptin®) peut réduire la progression du cancer par plus d'un tiers. Parlez avec votre médecin au sujet des options de traitement, parlez à d'autres patientes au sujet de leurs expériences, prenez connaissance des dernières données probantes sur les traitements du cancer du sein et utilisez un outil d'aide à la décision (liens proposés dans cette ressource). Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le suivi

    Fondation Canadienne du Cancer du Sein
    Les soins de suivi sont importants après un traitement de cancer du sein. Il est recommandé de consulter votre médecin pour un examen de santé tous les trois à six mois pendant trois ans après avoir terminé votre traitement, tous les six à douze mois pour les deux années suivantes, et une fois par année par la suite. Informez votre médecin de tout nouveau symptôme ou des effets secondaires des traitements qui ne semblent pas disparaître.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein: devrais-je subir une chirurgie conservatrice du sein ou une mastectomie pour un cancer de stade précoce?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes atteintes d'un cancer du sein de stade précoce à soupeser les options de traitement et à décider d'avoir une chirurgie conservatrice du sein ou une mastectomie. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Cancer du sein: devrais-je subir une chirurgie conservatrice du sein ou une mastectomie pour un cancer de stade précoce?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes atteintes d'un cancer du sein de stade précoce à soupeser les options de traitement et à décider d'avoir une chirurgie conservatrice du sein ou une mastectomie. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Votre équipe de soins de santé

    Société Canadienne du Cancer
    Votre équipe de soins de santé pour le cancer vous aidera à traiter votre cancer, vous fournira un soutien physique et émotionnel, et vous aidera à naviguer le système de santé. L'équipe peut inclure différents types de professionnels (des détails sont présentés dans cette ressource).
  • Évaluation d'une ressource Web

    Trouver le cancer du testicule à ses débuts

    Société Canadienne du Cancer
    Vous pourriez être à risque plus élevé de cancer des testicules s'il vous manque un testicule ou les deux testicules, si vous avez un historique personnel ou familial de cancer des testicules, ou si vous êtes atteint du syndrome de Klinefelter. Sachez quel est l'aspect normal de vos testicules et consultez votre médecin si vous remarquez des changements.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Réduire votre risque de cancer du rein

    Société Canadienne du Cancer
    Limitez votre risque de cancer du rein en évitant de fumer, en étant actif et en maintenant un poids santé. Testez votre tension artérielle et parlez à votre médecin au sujet des façons de réduire l'hypertension artérielle. Évitez d'être exposé à des produits chimiques dangereux.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Expérience du cancer: Diagnostic récent

    Société Canadienne du Cancer
    Si vous avez été récemment diagnostiqué avec le cancer, vous aurez beaucoup de questions. Cette page Web tente de répondre à certaines des questions les plus communes et offre des techniques afin de faire face à cette situation.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Réduire votre risque de lymphome non hodgkinien

    Société Canadienne du Cancer
    Réduisez votre risque de lymphome non hodgkinien: évitez de vous exposer à des pesticides et des produits chimiques dangereux, mangez des aliments faibles en gras, mangez moins de viande et de produits laitiers, et maintenez un poids santé. Cette ressource propose des questions à poser à votre médecin au sujet des lymphomes non hodgkiniens.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Trouver le lymphome non hodgkinien à ses débuts

    Société Canadienne du Cancer
    Le traitement du lymphome non hodgkinien aura de meilleures chances de succès s'il est détecté tôt. Obtenez des bilans de santé réguliers et consultez votre médecin si vous avez des ganglions lymphatiques enflés, une éruption cutanée, une fatigue ou de la fièvre inexpliquée, des sueurs nocturnes ou une perte de poids inexpliquée.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Trouver le cancer de l'utérus à ses débuts

    Société Canadienne du Cancer
    Les symptômes du cancer de l'utérus incluent: des saignements vaginaux entre vos menstruations, après la ménopause et/ou après des relations sexuelles, des douleurs pendant les relations sexuelles, des pertes vaginales inhabituelles, ou des douleurs pelviennes. Consultez cette ressource pour en savoir plus sur les facteurs de risque de cancer de l'utérus.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Trouver le cancer de la prostate à ses débuts

    Société Canadienne du Cancer
    Parlez à votre médecin à propos du dépistage du cancer de la prostate si vous avez de la difficulté à uriner. Deux tests sont souvent utilisées de façon combinée: le toucher rectal et le test de l'antigène prostatique spécifique. Vous pourriez être à risque plus élevé de cancer de la prostate si vous êtes d'origine africaine ou si vous avez des antécédents familiaux de cancer de la prostate.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein: devrais-je avoir une chimiothérapie pour un cancer du sein précoce?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes atteintes d'un cancer du sein précoce à décider si elles doivent avoir ou non une chimiothérapie après la chirurgie. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Cancer du sein: devrais-je avoir une chimiothérapie pour un cancer du sein précoce?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes atteintes d'un cancer du sein précoce à décider si elles doivent avoir ou non une chimiothérapie après la chirurgie. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Parler du cancer

    Société Canadienne du Cancer
    Parler du cancer avec d'autres personnes peut être difficile. Cette ressource fournit des informations sur la façon dont les gens peuvent réagir, quoi faire si vous ne voulez pas parler du cancer et des suggestions pour annoncer votre diagnostic à vos proches.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Les plaies malignes

    Portail Canadien en soins palliatifs
    Les plaies malignes sont des plaies ouvertes cancéreuses sur la peau. Les objectifs de traitement sont de gérer la douleur, les saignements, les odeurs, l'infection et la détresse émotionnelle, mais aussi d'améliorer la qualité de vie.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Dépistage du cancer du sein

    Action Cancer Ontario
    Déceler le cancer du sein de façon précoce offre une meilleure chance de réussite du traitement et le cancer est moins susceptible de se propager. Les mammographies sont utilisées comme outil de dépistage du cancer du sein.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Dépistage du cancer colorectal

    Action Cancer Ontario
    Déceler le cancer colorectal de façon précoce vous donne une meilleure chance de guérison. Action Cancer Ontario recommande que tous les Ontariens âgés de 50 à 74 ans bénéficient d'un dépistage du cancer colorectal tous les 2 ans.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Risque de cancer colorectal

    Action Cancer Ontario
    Vous avez de meilleures chances de guérir d'un cancer colorectal s'il est décelé de façon précoce. Action Cancer Ontario recommande que vous vous fassiez dépister pour le cancer colorectal tous les 2 ans lorsque vous atteignez l'âge de 50 ans. Lisez cette ressource pour en savoir plus à propos des facteurs de risque, de la prévention, du dépistage et des traitements.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du poumon: traitement

    Association pulmonaire du Canada
    Les traitements pour le cancer du poumon vont dépendre de votre âge et du stade du cancer du poumon. Les options incluent la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie, les thérapies ciblées et la thérapie photodynamique. Les objectifs du traitement peuvent être de guérir, ralentir la progression de la maladie, réduire les symptômes et améliorer la qualité de vie.
  • Billets du blogue

    3 bienfaits du yoga fondés sur les recherches afin de vieillir en santé

    Vous voulez vieillir de façon optimale? Songez à faire du yoga.
  • Billets du blogue

    Veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte: faire tomber les barrières culturelles pour vieillir en santé

    Tout le monde n'a pas la même opportunité d'avoir accès à des programmes de promotion de la santé qui peuvent sauver des vies et prévenir des maladies graves. Du matériel d'information et des approches culturellement personnalisés peuvent vous aider.
  • Billets du blogue

    Dissiper la fumée qui cache la vérité : au sujet des médicaments à base de cannabis pour les patients cancéreux

    Les cannabinoïdes sont des substances chimiques présentes le cannabis (la marijuana) dont l’usage médical est approuvé. La recherche montre qu'ils peuvent être une voie prometteuse pour soulager les nausées et les vomissements associés au traitement du cancer.
  • Billets du blogue

    Le dépistage du cancer de la prostate : Ce que vous devez savoir au sujet du test de l’APS

    Le test de l'APS est une option pour les hommes qui considèrent le dépistage du cancer de la prostate, bien que les inconvénients puissent l'emporter sur les avantages.

Restez à l'affut

Lorsque des nouvelles sur le vieillissement font les manchettes, @Mac_AgingNews vous apporte les meilleures données probantes en lien avec ces nouvelles qui sont disponibles sur le Portail.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation