+AA
En

La supplémentation en calcium peut-elle réduire le risque d’hypertension artérielle ?

Les messages clés

  • L’hypertension artérielle peut augmenter le risque de développer des maladies cardiaques, rénales et cérébrales, entre autres. Il est donc important de contrôler sa tension artérielle.
  • La supplémentation en calcium réduit la pression artérielle systolique et diastolique chez les personnes ayant une pression artérielle normale.
  • Consultez votre équipe soignante pour savoir si la supplémentation en calcium est une stratégie de réduction de la pression artérielle qui vous convient. 

Chez les adultes d’âge moyen et chez les personnes âgées, la probabilité de développer une pression artérielle élevée, également appelée hypertension, est de 90 % (1 ; 2). Ce chiffre est particulièrement inquiétant si l’on considère les faits concernant l’hypertension artérielle. Premièrement, environ 46 % des adultes souffrant d’hypertension ne le savent pas. Deuxièmement, seuls 42 % des adultes reçoivent un diagnostic et un traitement officiels. Troisièmement, cela se traduit par le fait qu’un adulte hypertendu sur cinq seulement maîtrise son état (3).


Pourquoi une pression artérielle élevée est-elle si néfaste ? L’hypertension artérielle est un facteur de risque pour le développement de nombreuses autres maladies et affections — telles que celles liées aux reins, au cœur et au cerveau — et constitue un facteur de décès prématuré dans le monde entier (1-3). Malgré ce tableau apparemment sombre, il y a lieu d’être optimiste, car l’hypertension artérielle est un facteur de risque modifiable (1 ; 4). Cela signifie que nous pouvons agir pour éviter d’avoir une pression artérielle élevée.


Au cours des quatre dernières décennies, diverses études ont examiné l’existence d’un lien entre l’apport en calcium et la pression artérielle (5-12). Plus récemment, une revue systématique a examiné les suppléments de calcium et les aliments enrichis en calcium en tant que stratégies potentielles pour prévenir l’hypertension qui n’est pas attribuable à une problème de santé. On a étudié ces stratégies, jugées accessibles et abordables, chez des personnes ayant une tension artérielle normale. Dans le cadre de la revue systématique, la supplémentation en calcium comprenait la prise d’un comprimé de calcium par voie orale ou la consommation d’aliments enrichis, comme le lait écrémé à haute teneur en calcium ou du jus auquel on a ajouté du calcium (5).


Alors, devez-vous ajouter des compléments de calcium ou des aliments enrichis à votre liste de courses ?


Ce que la recherche nous apprend

Dans l’ensemble, la revue systématique révèle que l’augmentation de l’apport en calcium réduit légèrement la pression artérielle systolique et diastolique chez les personnes ayant une pression artérielle normale. Bien que les réductions soient modestes, les résultats sont néanmoins importants. Cela est particulièrement vrai si l’on considère que même de petites diminutions de la pression artérielle peuvent contribuer à réduire le risque de développer des maladies qui affectent les vaisseaux sanguins. Qui plus est, nous constatons des résultats positifs pour la pression artérielle chez les hommes et les femmes, ainsi que chez les personnes âgées de moins et de plus de 35 ans. Il convient toutefois de noter que les personnes plus jeunes ont tendance à voir leur tension artérielle diminuer davantage.


Lorsque nous analysons les stratégies utilisées pour augmenter l’apport en calcium, nous constatons certaines différences selon le type de stratégie et la dose. Par exemple, il semble que les comprimés de calcium réduisent efficacement la pression artérielle, alors que l’enrichissement des aliments ne le fait pas. Cependant, nous ne pouvons pas nous prononcer de manière concluante sur la comparaison de ces différentes stratégies, car le nombre d’études incluses dans l’examen portait essentiellement sur l’utilisation de suppléments. En matière de dosage, un apport en calcium de 1 500 mg ou plus par jour semble produire des baisses de tension artérielle plus importantes qu’un apport de 1 000 mg de calcium par jour.


L’innocuité de l’apport en calcium est un autre point central de la revue systématique. La revue systématique révèle qu’aucun effet secondaire indésirable, en particulier ceux qui concernent spécifiquement la supplémentation en calcium et l’excès de calcium — comme les calculs rénaux, les crises cardiaques, les AVC, l’anémie, la carence en fer et la mort — n’a été signalé. En résumé, les résultats montrent qu’un apport accru en calcium peut potentiellement contribuer à contrecarrer le développement de l’hypertension en abaissant la pression artérielle. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer la stratégie d’apport en calcium la plus efficace et la plus sûre (5).


Si ces résultats sont positifs et peuvent offrir à certaines personnes une autre stratégie pour éviter l’hypertension artérielle, il est essentiel de se rappeler que tous les compléments ne sont pas sûrs pour tout le monde. Avant de commencer à prendre un nouveau supplément, consultez votre équipe soignante pour connaître ses avantages et ses inconvénients potentiels compte tenu de votre situation particulière.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Leung AA, Bushnik T, Hennessy D, et coll. Rapports sur la santé: Facteurs de risque de l’hypertension au Canada. [Internet] 2021. [consulté en juillet 2022]. Disponible en ligne : https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/82-003-x/2019002/article/00001-fra.htm
  2. Vasan RS, Beiser A, Seshadri S, et coll. Residual lifetime risk for developing hypertension in middle-aged women and men: The Framingham Heart Study. JAMA. 2002; 287(8):1003-1010. doi: 10.1001/jama.287.8.1003.
  3. Organisation mondiale de la santé. Hypertension. [Internet] 2021. [consulté en juillet 2022]. Disponible en ligne : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/hypertension
  4. Tanuseputro P, Manuel DG, Leung M, et coll. Risk factors for cardiovascular disease in Canada. Can J Cardiol. 2003; 19(11):1249-1259.
  5. Cormick G, Ciapponi A, Cafferata ML, et coll. Supplémentation en calcium pour la prévention de l'hypertension primaire. Cochrane Database Syst Rev. 2022; 8:CD010037. doi: 10.1002/14651858.CD010037.pub4.
  6. Belizan JM, Villar J. The relationship between calcium intake and edema-, proteinuria-, and hypertension-gestosis: An hypothesis. Am J Clin Nutr1980; 33(10):2202-2210. doi: 10.1093/ajcn/33.10.2202.
  7. Belizan JM, Villar J, Pineda O, et coll. Reduction of blood pressure with calcium supplementation in young adults. JAMA. 1983; 249(9):1161-1165.
  8. Dickinson HO, Nicolson D, Cook JV, et coll. Calcium supplementation for the management of primary hypertension in adults. Cochrane Database Syst Rev. 2006; 2:CD004639. doi: 10.1002/14651858.CD004639.pub2. 
  9. Allender PS, Cutler JA, Follmann D, et coll. Dietary calcium and blood pressure: A meta-analysis of randomized clinical trials. Ann Intern Med. 1996; 124(9):825-831. doi: 10.7326/0003-4819-124-9-199605010-00007.
  10. Griffith LE, Guyatt GH, Cook RJ, et coll. The influence of dietary and nondietary calcium supplementation on blood pressure: An updated metaanalysis of randomized controlled trials. Am J Hypertens. 1999; 12(1):84-92. doi: 10.1016/s0895-7061(98)00224-6.
  11. Van Mierlo LA, Arends LR, Streppel MT, et coll. Blood pressure response to calcium supplementation: A meta-analysis of randomized controlled trials. J Hum Hypertens. 2006; 20(8):571-580. doi: 10.1038/sj.jhh.1002038.
  12. Hofmeyr GJ, Lawrie TA, Atallah ÁN, et coll. Calcium supplementation during pregnancy for preventing hypertensive disorders and related problems. Cochrane Database Syst Rev. 2018; 10:CD001059. doi: 10.1002/14651858.CD001059.pub5. 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue (qu’ils soient nouveaux ou plus anciens) identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes en matière de prévention et de risques. Il se peut que certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue doivent être modifiées ou évitées complètement afin de se conformer aux nouvelles recommandations en matière de santé publique. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter son site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation