+AA
En

Te souviens-tu de notre première rencontre?

Les messages clés

  • Le fait de se remémorer des souvenirs positifs favorise le bien-être psychosocial et conjugal des couples âgés.
  • Le partage de souvenirs communs avec sa douce moitié est une activité courante chez les couples âgés. Évoquer ces souvenirs heureux stimule les sentiments de proximité et de soutien, ce qui augmente la satisfaction conjugale et diminue les symptômes dépressifs.
  • Des relations conjugales positives favorisent un meilleur sommeil et diminuent les limitations fonctionnelles, et permettent de mieux vivre les défis liés au vieillissement.

Vous souvenez-vous du premier regard ou baiser échangé avec votre douce moitié? La seule évocation de ces doux moments vous remplit peut-être de joie et de bien-être?

La thérapie de réminiscence en groupe, au cours de laquelle les participants partagent des histoires et des souvenirs personnels, mise d’ailleurs sur cela. La thérapie de réminiscence en groupe semble efficace pour améliorer de manière significative l'isolement social et la dépression. Les effets de la thérapie peuvent même aller au-delà de la solitude, puisque des études ont constaté qu'elle pouvait améliorer légèrement la qualité de vie, la cognition, la communication et l'humeur des personnes atteintes de démence.(1; 2)

Et si une telle thérapie se faisait en couple… Est-ce que l’évocation de souvenirs agréables liés à la relation de couple permettrait d’améliorer votre bien-être?

Ce que la recherche nous apprend

Une récente étude a examiné les effets de la « co-réminiscence », c’est-à-dire lorsque des conjoints âgés se remémorent leurs premières rencontres.(3) Une centaine de couples âgés de plus de 50 ans ont été recrutés par le biais d’annonces dans les journaux et de bulletins communautaires pour examiner deux facteurs susceptibles d’influencer le bien-être individuel et conjugal, soit la proximité et le soutien perçu avant et après une activité de co-réminiscence.

L’âge moyen était de 70 ans chez les hommes et de 67 ans chez les femmes. Deux adultes sur trois étaient titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur, environ la moitié étaient retraités et près du tiers avaient un revenu familial annuel supérieur à 100 000 dollars. La durée moyenne du mariage était de près de 36 ans.

Dans un premier temps, ils ont rempli des questionnaires pour mesurer la satisfaction conjugale (niveau de bonheur, accord dans la gestion des finances familiales, des loisirs, des amis et des relations sexuelles) et les symptômes dépressifs (sommeil agité, perception négative de l’avenir et sentiment de solitude ou de peur). Ils ont ensuite participé à une session en laboratoire au cours de laquelle ils se sont remémoré leurs premières rencontres. Les différents aspects évalués dans les questionnaires ont été mesurés de nouveau après l’activité.

Les chercheurs ont trouvé que le sentiment de proximité et le soutien perçu ont augmenté de manière significative après l’activité. Les maris les plus âgés ont signalé moins de symptômes dépressifs dans les questionnaires initiaux et une plus grande proximité après l’activité. Les maris et les femmes ayant un niveau d’éducation plus élevé ont signalé moins de symptômes dépressifs. De plus, la durée du mariage était associée à moins de symptômes dépressifs chez les maris uniquement. Les maris ont signalé un sentiment de proximité plus élevé après l’activité de réminiscence que les femmes.

Les premiers rendez-vous sont considérés comme des événements clés dans les récits de relations de couple et génèrent des souvenirs positifs qui sont associés à la qualité de la relation, à l’attachement sécurisant et à l’intimité conjugale. Le fait de se remémorer ces moments heureux semble renforcer une interdépendance saine, en offrant aux personnes âgées de raffermir leur confiance dans leur proximité et le soutien qu’elles reçoivent de leur partenaire.

 

Puisez dans vos souvenirs heureux et évoquez-les avec votre partenaire ! Les tendres moments partagés dans le passé sont un gage de votre bonheur présent et futur. Ces souvenirs peuvent adoucir les moments stressants et renouer des liens solides avec votre partenaire. De plus, la satisfaction conjugale est une caractéristique importante du bien-être psychologique pour les personnes âgées. Les moments heureux qui parsèment la vie à deux et qu’on se remémore toute notre vie semblent favoriser la santé et le bien-être en renforçant la dynamique du « nous ».


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Franck L, Molyneux N, Parkinson L. Une revue systématique des interventions adressant l'isolement social et la dépression chez les clients de soins aux personnes âgées Quality of Life Research. Qual Life Res. 2015; 25(6):1395-1407.
  2. Woods B, O’Philbin L, Farrell EM, et coll. La thérapie par réminiscence pour la démence. Cochrane Database Syst Rev. 2018; 3:CD001120. doi: 10.1002/14651858.CD001120.pub3.
  3. Mroz EM, Shah M, Lan H, Duker A, Sperduto M, Levy BR, Monin JK. When Harry met Sally: Older adult spouses’ first encounter reminiscing and well-being, The Gerontologist, 2022, gnac053, https://doi.org/10.1093/geront/gnac053.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue (qu’ils soient nouveaux ou plus anciens) identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes en matière de prévention et de risques. Il se peut que certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue doivent être modifiées ou évitées complètement afin de se conformer aux nouvelles recommandations en matière de santé publique. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter son site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation