+AA
En

Peut-on prévenir le diabète de type 2 avec la vitamine « soleil » ?

Les messages clés

  • En 2019, le diabète était l’une des 10 principales causes de décès dans le monde et au Canada.  
  • Chez les personnes atteintes de prédiabète, une supplémentation en vitamine D à une dose de 1000 UI ou plus par jour peut réduire le risque de diabète de type 2.
  • Discutez avec votre équipe soignante pour savoir si vous devez vous tourner vers cet aliment de base de l’armoire à pharmacie pour la prévention du diabète de type 2.

Le diabète. Un petit mot qui a un impact considérable. En 2019, le diabète a été responsable de 1,5 million de décès dans le monde, ce qui en fait la neuvième cause de décès dans le monde (1). Plus près de nous, cette même année, le diabète était la sixième cause de décès au Canada (2).


Vivre avec le diabète affecte de nombreux aspects de votre santé. La santé de vos yeux, de vos pieds, de votre cœur, de vos reins, etc. est en jeu. Le diabète de type 2 représente plus de 95 % des cas de diabète. Une fois le diagnostic de diabète de type 2 posé, les options de traitement comprennent des modifications du régime alimentaire et de l’activité physique, l’arrêt du tabac (le cas échéant) et la réduction de la glycémie, de la pression artérielle et du taux de cholestérol (1). Cependant, la meilleure défense est une bonne attaque. L’idéal est donc de prévenir complètement le diabète de type 2.


Quand on parle de prévention, la vitamine D entre en jeu. Surpris ? Pas besoin de l’être. La vitamine D a été étudiée pour une multitude de questions liées à la santé. Par exemple, des recherches ont montré que la vitamine D est importante pour le développement d’os denses et sains et que la vitamine D3 peut contribuer à réduire le risque d’infections aiguës des voies respiratoires (3-4). La vitamine D n’est pas non plus étrangère aux discussions sur le diabète. Des recherches antérieures ont démontré que certaines populations souffrant de diabète de type 2 — à savoir celles qui présentent des carences en vitamine D et/ou qui ne sont pas obèses — pourraient être en mesure d’améliorer le contrôle de la glycémie grâce à l’utilisation de suppléments de vitamine D (5).


Si la vitamine D peut contribuer à améliorer la santé de certaines personnes atteintes de diabète de type 2, peut-elle également jouer un rôle dans la prévention de ce type de diabète ? Examinons de plus près les conclusions d’une revue systématique relativement récente (6).


Ce que la recherche nous apprend

À l’instar des recherches précédentes sur la vitamine D en tant que stratégie de traitement pour les personnes atteintes de diabète de type 2, lorsqu’il s’agit de prévention, nous constatons également des effets qui varient selon la population. La dose de supplémentation en vitamine D et l’indice de masse corporelle (IMC) entrent également en ligne de compte.


Commençons par les mauvaises nouvelles. Malheureusement, la prise d’une faible dose de vitamine D apportée par des suppléments ne semble pas réduire le risque de développer un diabète de type 2 chez les personnes présentant un risque moyen de diabète.


Passons maintenant aux bonnes nouvelles. Chez les personnes atteintes de prédiabète, c’est-à-dire celles dont la glycémie est supérieure à la normale et qui présentent un risque élevé de diabète, nous constatons que la prise d’une dose modérée ou élevée de suppléments de vitamine D peut réduire le risque de développer un diabète de type 2. Ici, une dose modérée ou élevée est égale ou supérieure à 1000 UI par jour. Lorsque nous creusons encore plus profondément dans cette population, nous découvrons que les personnes atteintes de prédiabète qui ne sont pas obèses (c’est-à-dire celles dont l’IMC est inférieur à 30 kg/m2) sont plus susceptibles de profiter des avantages d’une supplémentation en vitamine D que leurs homologues obèses (c’est-à-dire celles dont l’IMC est de 30 kg/m2 ou plus). Des recherches supplémentaires sur l’influence des schémas posologiques — tels que la dose et la fréquence de la supplémentation — et de l’IMC sont nécessaires pour mieux comprendre leur influence sur l’efficacité de la vitamine D dans la prévention du diabète de type 2 (6).


Bien que ces résultats soient positifs, il faut garder à l’esprit certaines choses. Tout d’abord, les suppléments, bien que largement disponibles, peuvent encore être nocifs pour certaines personnes. C’est pourquoi il est important de consulter votre équipe soignante avant de commencer à prendre des suppléments, y compris de la vitamine D. Au cours de ces conversations, essayez d’avoir une meilleure idée de votre risque de diabète de type 2 et de savoir si cette stratégie est sûre et appropriée pour vous. Si vous obtenez le feu vert, n’oubliez pas de demander quel schéma posologique répond à vos besoins. Enfin, la supplémentation en vitamine D ne doit pas être utilisée comme une solution miracle à vos problèmes de diabète. Les modifications du mode de vie, telles que le suivi d’un régime alimentaire sain, la pratique régulière d’exercices physiques et le maintien d’un poids santé, sont extrêmement importantes et ne doivent pas être négligées.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Organisation mondiale de la santé. Diabète. [Internet] 2021. [consulté en février 2022]. Disponible en ligne : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/diabetes
  2. Statistique Canada. Les principales causes de décès, population totale, selon le groupe d'âge. [Internet] 2022. [consulté en février 2022]. Disponible en ligne : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1310039401&request_locale=fr 
  3. Martineau AR, Jolliffe DA, Hooper RL, et coll. Les suppléments de vitamine D3 réduisent les infections aiguës des voies respiratoires chez les enfants et les adultes. BMJ. 2017; 356:i6583. doi: 10.1136/bmj.i6583. 
  4. Cranney A, Horsley T, O'Donnell S, et coll. Effectiveness and safety of vitamin D in relation to bone health. Evid Rep Technol Assess (Full Rep). 2007; 158:1-235.
  5. Wu C, Qiu S, Zhu X, et coll. La supplémentation en vitamine D et le contrôle glycémique chez les patients diabétiques de type 2: une revue systématique et méta-analyse. Metabolism. 2017; 73:67-76. doi: 10.1016/j.metabol.2017.05.005. 
  6. Barbarawi M, Zayed Y, Barbarawi O, et coll. Effet de la supplémentation en vitamine D sur l'incidence du diabète sucré. J Clin Endocrinol Metab. 2020; 105:dgaa335. doi: 10.1210/clinem/dgaa335. 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation