+AA
En

Qu'y a-t-il sur votre "bucket list"?

Les messages clés

  • La « bucket list » est une liste de choses que l’on souhaite faire ou accomplir avant de mourir. L’expression viendrait d’une autre expression anglaise, « to kick the bucket », qui est utilisée pour évoquer la mort en général.
  • La réalisation que la vie est éphémère (ou que la fin de vie approche) peut encourager les gens à se fixer des objectifs à accomplir avant de décéder.
  • Le contenu d’une « bucket list » peut changer au fil des années et de l’état de santé. Discuter de votre liste peut également faciliter les discussions relatives à la planification préalable des soins.

Liste d’épicerie, liste de cadeaux, liste de tâches… Êtes-vous un adepte des listes ? Depuis une quinzaine d’années, il est de plus en plus populaire de dresser la liste des choses qu’on souhaite faire avant de mourir. Cette tendance a été popularisée par le film Sans plus attendre (« The Bucket List » en version originale anglaise) dans lequel Jack Nicholson et Morgan Freeman interprètent deux hommes atteints de maladies incurables qui décident de profiter pleinement des derniers mois qu’ils ont à vivre pour faire différentes choses qui leur tiennent à cœur.

Une « bucket list » est donc une liste de choses que l’on souhaite faire ou accomplir avant de mourir. L’expression viendrait d’une autre expression anglaise, « to kick the bucket », qui est utilisée pour évoquer la mort en général.

Ce concept de la « bucket list » est maintenant ancré dans notre culture et repris par l’industrie de la publicité. Nous n’avons qu’à effectuer une simple recherche dans Google pour trouver une panoplie de listes des 100 choses à faire avant de mourir, la plupart orientées vers les voyages et les sensations fortes.  

Même si certains tombent dans le piège marketing qui joue sur la peur de passer à côté de quelque chose et qui favorise la consommation d’expériences ou d’objets pour se sentir bien, il n’en demeure pas moins que rédiger la liste des choses importantes pour soi est une façon de réfléchir à ses priorités et de donner un sens et une direction à sa vie. En effet, des chercheurs s’intéressent au concept de « bucket list » et certains y voient un très bon cadre pour réfléchir à nos objectifs de vie, à notre santé et à notre mortalité.(1)

Que nous apprend la recherche?

Contempler le lever du soleil sur le Machu Picchu, admirer les statues de l’île de Pâques, faire une balade en montgolfière, voir une aurore boréale, apprendre une langue étrangère ou écrire un livre… Cela vous fait rêver ?

Des études récentes se sont penchées sur le concept de « bucket list », ce qu’elle signifie et ce que l’on retrouve communément sur de telles listes.(1; 2) Les chercheurs ont soulevé des faits intéressants :

- Environ 20 % des Britanniques (données de 2018) et 90 % des Américains (données provenant d’un sondage en ligne en 2015-2016) possèdent une liste des choses qu’ils souhaitent réaliser avant de mourir.

- L’âge, le sexe et l’état civil sont des facteurs qui influencent le contenu de la liste. En effet, les plus jeunes expriment davantage le désir de réaliser des activités plus risquées.

- Les gens pour qui la religion et la spiritualité sont importantes sont plus susceptibles d’avoir une liste de choses à accomplir avant de mourir.(2)

 

En analysant le contenu de telles listes, il est possible de dégager six principales activités :

1. voyager;

2. atteindre un objectif personnel (par exemple, obtenir un diplôme, acheter une voiture de luxe, publier un livre);

3. franchir certaines grandes étapes de la vie (par exemple, se marier, avoir des enfants ou des petits-enfants, célébrer ses 60 ans de mariage);

4. passer du temps de qualité avec les amis et la famille;

5. atteindre la stabilité financière et ne plus avoir de dettes; et

6. pratiquer une activité extrême (par exemple, sauter en bungee, faire du surf, nager avec des requins).(1)

 

Il n’est pas toujours possible de cocher toutes les choses inscrites sur sa liste. Mais comme on dit, ce n’est pas la destination qui compte, mais plutôt le chemin parcouru !

De plus, dans un contexte de maladie évolutive ou encore lorsque l’on anticipe une fin de vie imminente, la liste des choses souhaitées changera probablement.

N’hésitez pas à discuter de votre « bucket list » avec vos proches et vos professionnels de la santé. Discuter de votre liste de choses à accomplir peut faciliter les discussions relatives à la planification préalable des soins.(3) La planification préalable des soins est une démarche pour examiner vos valeurs et volontés, et dire aux autres quels types de soins personnels et de santé vous aimeriez recevoir si vous deveniez incapable de vous exprimer.(4) Il sera alors mieux possible d’aligner ce que vous souhaitez accomplir avant votre décès, avec les types de soins que vous désirez en fin de vie.

Et vous, qu’y a-t-il sur votre liste ?


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Periyakoil VS, Neri E, Kraemer H. Common items on a bucket list. Journal of Palliative Medicine, 2018;21(5):652-658.
  2. Zascerinska S, Sharpley R, Wright D. Living life or denying death? Towards an understanding of the bucket list, Tourism Recreation Research, 2022.
  3. White T. Talking to doctors about your bucket list could help advance care planning, Stanford Medicine, 8 February 2018.
  4. Houttekier D, Cohen J, Cools F, Deliens L. Advance care planning for end-of-life care. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2012;(2):1-11.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation