+AA
En

Votre cholestérol vous préoccupe-t-il ? Parlons de la marche chez les femmes.

Les messages clés

  • Le cholestérol et les triglycérides sont des types de lipides (c’est-à-dire des graisses ou des substances ressemblant à des graisses) présents dans notre sang. Des taux de lipides anormaux peuvent augmenter le risque de maladie cardiaque.
  • La marche, sans autre intervention de régime ou de perte de poids, peut réduire le cholestérol total et le « mauvais » cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL) chez les femmes en surpoids ou obèses.
  • La marche est une activité généralement sûre et accessible. Pensez à lacer vos chaussures de sport et à intégrer la marche dans votre routine quotidienne.

Vous a-t-on déjà dit d’« aller faire un tour » ? Vous n’êtes pas le seul ! Que ce soit après s’être cogné un orteil ou après s’être senti de mauvaise humeur, les amis et la famille suggèrent souvent d’aller marcher pour se sentir mieux. Mais il n’y a pas que nos amis et notre famille qui ont la marche dans la tête, ou plutôt dans les pieds... ? La marche, en tant que forme d’exercice, intéresse beaucoup les scientifiques, en plus d’être couramment prescrite par les professionnels de la santé. Et il est facile de comprendre pourquoi.


En plus d’être une activité généralement sûre et accessible, la liste des avantages de la marche est impressionnante (1-6). Les personnes âgées précédemment inactives, les personnes qui survivent à un AVC et les personnes souffrant de douleurs chroniques font partie des populations qui récoltent les fruits de la marche, notamment la réduction de certains facteurs de risque de maladies cardiaques, comme la pression artérielle, l’indice de masse corporelle et le poids corporel, l’amélioration de la vitesse et de la distance de marche et l’amélioration du fonctionnement physique, respectivement (3-6). Au fur et à mesure des recherches, cette liste pourrait s’allonger, ce qui rendrait encore plus importante l’intégration de la marche dans la vie quotidienne.


Une étude systématique récente sur l’effet de la marche sur les taux de lipides chez les femmes souffrant de surpoids ou d’obésité apporte de nouvelles preuves à l’argumentation (1). Vous vous demandez peut-être : 1) ce que sont les lipides, 2) pourquoi leurs taux sont importants, et 3) pourquoi l’accent est mis sur les femmes, et plus particulièrement sur celles qui souffrent de surpoids ou d’obésité. Pour commencer, les lipides sont des types de graisses ou de substances semblables aux graisses que l’on trouve dans notre sang, comme les triglycérides et le cholestérol. Lorsque les taux de lipides sont anormaux (trop élevés ou trop bas), le risque de maladie cardiaque — l’une des principales causes de décès — augmente (7 ; 8). Les personnes qui ont un excès de poids ont plus de risques d’avoir des taux de lipides anormaux (comme un taux de cholestérol élevé), et les femmes sont particulièrement vulnérables, car elles sont plus susceptibles de mourir d’une première crise cardiaque et de développer une insuffisance cardiaque après leur premier événement cardiaque (1 ; 9-11).


Alors, une activité aussi simple que la marche peut-elle aider les femmes à contrôler leur taux de lipides ?


Ce que la recherche nous apprend

L’étude, qui exclut les femmes prenant des médicaments hypolipémiants, tels que les statines, révèle quelques résultats positifs.


Tout d’abord, la marche peut réduire le cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL), communément appelé « mauvais » cholestérol, ainsi que le cholestérol total chez les femmes souffrant de surpoids ou d’obésité. Qui plus est, ces effets s’observent sans qu’il soit nécessaire de suivre un régime ou de perdre du poids. Malheureusement, la marche ne semble pas avoir d’influence significative sur le taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL), communément appelé « bon » cholestérol, ni sur le taux de triglycérides.


Il convient de mentionner que la majorité des études incluses dans la revue sont conformes aux directives en matière d’activité physique qui recommandent au moins 150 minutes par semaine d’exercice d’intensité modérée ou vigoureuse (1). Bien que la revue n’ait trouvé aucune différence entre la marche modérée et la marche vigoureuse sur les taux de lipides, les auteurs recommandent aux personnes souffrant d’obésité de pratiquer la marche vigoureuse, sur la base des résultats de recherches antérieures sur les activités physiques de loisir dans cette population (1 ; 12).


Dans l’ensemble, la marche semble être une stratégie sûre et efficace pour réduire le taux de cholestérol, alors enfilez vos chaussures de marche les plus confortables et essayez. Cependant, consultez d’abord votre équipe de soins de santé afin d’élaborer un plan pour ajouter la marche à votre routine quotidienne qui vous convient.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Ballard AM, Davis A, Wong B, et coll. Chez les femmes en surpoids ou obèses, la marche réduit les taux de cholestérol total et de cholestérol à lipoprotéines de basse densité, indépendamment du régime alimentaire et des interventions de perte de poids. Am J Health Promot. 2022; 36:328-39. doi: 10.1177/08901171211048135.
  2. American Heart Association. Why is walking the most popular form of exercise? [Internet] 2020. [consulté en mars  2021]. Disponible en ligne en anglais : https://www.heart.org/en/healthy-living/fitness/walking/why-is-walking-the-most-popular-form-of-exercise
  3. Murtagh EM, Michols L, Mohammed MA, et coll. L'effet de la marche sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires: mise à jour d'une revue systématique et méta-analyse d'essais contrôlés randomisés. Prev Med. 2015; 72:34-43. doi: 10.1016/j.ypnmed.2014.12.041.
  4. Lee LL, Mulvaney CA, Wong YK, et coll. Marcher pour l'hypertension. Cochrane Database Syst Rev. 2021; 2:CD008823. doi: 10.1002/14651858.CD008823.pub2.
  5. Peurala SH, Karttunen AH, Sjogren T, et coll. L’entraînement à la marche aide à améliorer la capacité à marcher et peut-être l’autoprise en charge après un AVC. J Rehabil Med. 2014; 46(5):387-399. doi: 10.2340/16501977-1805.
  6. O’Connor SR, Tully MA, Ryan B, et coll. La marche pour la douleur chronique musculo-squelettique: revue systématique et méta-analyse. Arch Phys Med Rehabil. 2015; 96:724-734. doi: 10.1016/j.apmr.2014.12.003.
  7. Hartley L, May MD, Loveman E, et coll. Les fibres alimentaires pour la prévention primaire des maladies cardiovasculaires. Cochrane Database Syst Rev. 2016; (1):CD011472. doi: 10.1002/14651858.CD011472.pub2.
  8. National Health Service. Atherosclerosis. [Internet] 2019. [consulté en mars 2021]. Disponible en ligne en anglais : https://www.nhs.uk/conditions/atherosclerosis/#commentCountLink   
  9. Centers for Disease Control and Prevention. Adult obesity causes & consequences. [Internet] 2020. [consulté en mars 2021]. Disponible en ligne en anglais : https://www.cdc.gov/obesity/adult/causes.html
  10. Saydah S, Bullard KM, Cheng Y, et coll. Trends in cardiovascular disease risk factors by obesity level in adults in the United States, NHANES 1999-2010. Obesity. 2014; 22(8):1888-1895. doi: 10.1002/oby.20761.
  11. Cífková R, Krajčoviechová A. Dyslipidemia and cardiovascular disease in women. Curr Cardiol Rep. 2015; 17(7):609. doi: 10.1007/s11886-015-0609-5.
  12. O'Donovan G, Stamatakis E, Stensel DJ, et coll. The importance of vigorous-intensity leisure-time physical activity in reducing cardiovascular disease mortality risk in the obese. Mayo Clin Proc. 2018; 93(8):1096-1103. doi: 10.1016/j.mayocp.2018.01.016.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation