+AA
En

Reprendre son souffle grâce à la réadaptation pulmonaire à domicile ou dans la collectivité

Les messages clés

  • La maladie pulmonaire obstructive chronique, ou MPOC, est l’une des principales causes de décès dans le monde. 
  • La réadaptation pulmonaire, qui combine l’exercice, l’éducation et le changement de comportement, peut être effectuée à l’hôpital, à la maison ou dans la collectivité, et constitue une stratégie de prise en charge de la MPOC. 
  • Chez les personnes atteintes de MPOC, la réadaptation à domicile ou dans la collectivité est plus efficace pour la respiration et la qualité de vie que l’absence de traitement, et elle est aussi efficace que la réadaptation en milieu hospitalier pour ces résultats. 
  • Consultez votre prestataire de soins de santé pour en savoir plus sur vos options en matière de réadaptation pulmonaire. 

Les années 90 ont connu des moments historiques dans les domaines de la science et de la technologie, du cinéma et de la télévision, de la politique et du sport. Elles ont également été l’occasion d’effectuer de nombreuses prévisions sur ce à quoi l’avenir allait ressembler. Une prévision en particulier concernait les principales causes de décès et d’invalidité dans le monde (1). Dans cette prévision, les chercheurs estimaient que la maladie pulmonaire obstructive chronique — plus communément appelée MPOC ou bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ailleurs dans la francophonie— allait passer de la sixième cause de décès en 1990 à la troisième cause en 2020 (1 ; 2). Sautons jusqu’en 2016, et cette prophétie se réalise (3).


Si nous nous penchons sur les poumons d’une personne atteinte de MPOC, nous constatons des dommages ou des changements dans la structure des voies respiratoires primaires, un rétrécissement des voies de passage et des sacs d’air (2). À leur tour, ces changements contribuent à rendre la respiration difficile, un symptôme courant de la MPOC (4). Maintenant, imaginez que vous vaquiez à vos occupations quotidiennes, que ce soit de promener le chien, de préparer le dîner, de nettoyer la maison, ou de prendre une douche, au moment où vous commencez à éprouver une crise intense d’essoufflement, ce qui vous amène à arrêter ce que vous êtes en train de faire. Cet exemple montre comment les activités quotidiennes de routine peuvent être affectées pour les personnes vivant avec la MPOC.


Cependant, il existe des stratégies qui aident à maîtriser les symptômes et à améliorer le bien-être. Bien que la médication soit l’une des approches les plus courantes, la réadaptation pulmonaire — qui implique une combinaison d’exercices, d’éducation et de changements de mode de vie — en constitue une autre (2 ; 4). La réadaptation pulmonaire se fait souvent dans des milieux cliniques comme les hôpitaux, mais on peut améliorer l’accès à ces services grâce à des options à domicile ou dans la collectivité. Cela soulève deux questions principales. Premièrement, comment la réadaptation à domicile ou dans la collectivité a-t-elle un impact sur les symptômes et le bien-être des personnes atteintes de MPOC ? Deuxièmement, comment les stratégies à domicile ou dans la collectivité se comparent-elles à la réadaptation en milieu hospitalier ? Un revue systématique s’est penchée sur ces questions (2).


Ce que la recherche nous apprend

La revue systématique révèle quelques résultats prometteurs. Par exemple, comparativement aux personnes atteintes de MPOC qui ne reçoivent aucun traitement, celles qui s’engagent dans une réadaptation à domicile ou dans la collectivité peuvent connaître des améliorations dans la respiration et la qualité de vie. Plus intéressant encore, il semble que la réadaptation à domicile ou dans la collectivité puisse être aussi efficace que la réadaptation en milieu hospitalier pour obtenir des bienfaits positifs liés à la facilité de la respiration, à l’utilisation de l’oxygène pendant l’exercice et à la qualité de vie (2).


Alors, ne gaspillez pas votre souffle ! Si vous faites face à des obstacles à l’accès aux services hospitaliers, préférez le confort de la maison, ou la commodité qui vient avec le fait de rester dans votre collectivité, parlez avec votre prestataire de soins de santé au sujet des options de réadaptation à domicile ou dans la collectivité qui s’offrent à vous.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Murray CJ, Lopez AD. Alternative projections of mortality and disability by cause 1990–2020: Global burden of disease study. Lancet. 1997; 349(9064):1498-504. doi: 10.1016/S0140-6736(96)07492-2.  
  2. Neves LF, Reis MH, Goncalves TR. La réadaptation pulmonaire à domicile ou en milieu communautaire pour les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire obstructive chronique: une revue systématique et méta-analyse. Cad Saude Publica. 2016; 32(6). doi: 10.1590/0102-311X00085915.  
  3. Organisation mondiale de la santé. Top 10 causes of death: Situation and trends. [internet] 2018. [consulté en septembre 2020]. Disponible en ligne en anglais : https://www.who.int/gho/mortality_burden_disease/causes_death/top_10/en/
  4. Chong J, Leung B, Poole P. Les inhibiteurs de la phosphodiestérase 4 pour la maladie pulmonaire obstructive chronique. Cochrane Database Syst Rev. 2017; 9:CD002309. doi: 10.1002/14651858.CD002309.pub5. 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation