+AA
En

Les programmes d’exercices à domicile pour la maladie de Parkinson : Des exercices accessibles dans le confort de la maison

Les messages clés

  • La maladie de Parkinson est une maladie évolutive et débilitante qui affecte la mobilité et la vie quotidienne de plus de six millions de personnes dans le monde.
  • L’exercice est important pour la prise en charge de la maladie de Parkinson.
  • Par rapport aux soins habituels, les programmes d’exercice à domicile peuvent améliorer légèrement la vitesse de marche et les activités liées à l’équilibre chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.
  • Les programmes d’exercices à domicile et en centre peuvent être tout aussi efficaces pour améliorer les activités liées à l’équilibre et la qualité de vie.
  • Les effets de la maladie de Parkinson peuvent être frustrants. Consultez un physiothérapeute ou un prestataire de soins de santé pour savoir si l’exercice à domicile pourrait vous convenir.

L’exercice peut être un excellent moyen de prendre en charge la maladie de Parkinson, mais pour certains, s’en tenir à un programme d’exercice peut être difficile. La pratique de l’exercice à la maison peut éliminer quelques-uns des obstacles auxquels les gens sont confrontés, ouvrant la voie à de meilleurs résultats en matière de santé.

La maladie de Parkinson est une maladie débilitante à vie qui affecte le système nerveux (1 ; 2), entraînant des problèmes d’équilibre, de mouvement et de posture, ainsi que des symptômes tels que des tremblements et une raideur musculaire. Ces problèmes peuvent augmenter le risque de chute d’une personne et ils ont tendance à s’aggraver avec le temps (3 ; 4). Actuellement, la maladie de Parkinson touche plus de six millions de personnes dans le monde. Avec ce nombre qui devrait doubler au cours des 20 prochaines années, la maladie de Parkinson figure au sommet de la liste des troubles neurologiques en croissance rapide (1 ; 2).

Bien qu’il n’y ait pas de remède à la maladie de Parkinson, la physiothérapie, qui comprend une variété d’exercices, s’avère être une stratégie de prise en charge utile (1 ; 5). Mais pour les personnes souffrant de maladies chroniques, de problèmes de mobilité ou d’un accès limité aux services de santé, la pratique régulière de l’exercice peut être difficile, en particulier lorsqu’il faut quitter la maison pour en faire dans un centre médical ou communautaire. C’est là que les exercices effectués à la maison peuvent être extrêmement précieux, en particulier parce qu’ils exigent un minimum d’équipement et de ressources, et peuvent être poursuivis sur une longue période (1).

Cela nous amène à deux questions intéressantes. Premièrement, quels sont les avantages de l’exercice à domicile chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ? Et deuxièmement, comment l’exercice à domicile se compare-t-il à l’exercice dans un centre ?

Ce que la recherche nous apprend

Une revue systématique récente a examiné si l’exercice à domicile — prescrit par un physiothérapeute ou par un autre prestataire de soins de santé — améliore les activités liées à l’équilibre et la qualité de vie chez les adultes atteints de la maladie de Parkinson à divers degrés, mais sans déficience cognitive. L’exercice à domicile (lorsque près de 70 % de l’exercice se fait à la maison) se compare aux soins habituels et à l’exercice en centre (effectué dans un centre médical, un centre communautaire, une clinique privée, etc.). Les exercices comprennent l’équilibre, la marche, l’amplitude des mouvements et les activités de musculation.

L’examen révèle que les programmes d’exercices à domicile peuvent améliorer légèrement la vitesse de marche et la capacité à effectuer des activités liées à l’équilibre immédiatement après la fin du programme. Cependant, ces améliorations semblent relativement de courte durée, ce qui montre que l’exercice doit peut-être être poursuivi pour en tirer des avantages durables. L’exercice à domicile peut également améliorer légèrement la qualité de vie. Fait intéressant, cet avantage ne s’observe pas tout de suite, mais apparaît plutôt de 6 à 46 semaines après la fin du programme d’exercice.

De plus, quelques petites études incluses dans la revue systématique démontrent que des programmes d’exercice comparables à domicile ou en centre produisent des effets similaires sur l’équilibre et la qualité de vie immédiatement après la fin du programme (1).

Si vous ou un proche êtes atteint de la maladie de Parkinson, envisagez de consulter un physiothérapeute ou un prestataire de soins de santé pour savoir si les programmes d’exercices à domicile vous conviennent. Ils peuvent travailler avec vous pour créer un programme d’exercices facilement accessible, adapté, abordable et surtout sûr.

Ressources en vedette


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Flynn, A, Allen, NE, Dennis, S et coll. Home-based prescribed exercise improves balance-related activities in people with Parkinson’s disease and has benefits similar to centre-based exercise: A systematic review. J Physiother. 2019; 65(4), 189-199. 
  2. Dorsey E, Sherer T, Okun MS, et coll. The emerging evidence of the Parkinson pandemic. J Parkinson’s Dis. 2018; 8:S3–S8. 
  3. Mehrholz J, Kugler J, Storch A, et coll. Treadmill training for patients with Parkinson’s disease (Review). Cochrane Database Syst Rev. 2015; 9:CD007830. doi: 10.1002/14651858.CD004876.pub4.
  4. Johnell O, Melton LJ, Atkinson EJ, et coll. Fracture risk in patients with parkinsonism: A population‐based study in Olmsted County, Minnesota. Age Ageing. 1992; 21(1):32‐38.
  5. Keus, S, Munneke, M, Graziano, M et coll. European Physiotherapy Guideline for Parkinson’s Disease. The Netherlands: KNGF/ParkinsonNet. 2014. 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation