+AA
En

Êtes-vous aidant naturel ? Du soutien se trouve peut être à seulement quelques clics !

Les messages clés

  • Environ huit millions de Canadiens et de Canadiennes soignent un être cher confronté à un problème de santé mentale ou psychique.   
  • Pendant les périodes d’incertitude qui exigent une distance physique, les aidants peuvent avoir de la difficulté à accéder au soutien et aux services en personne. 
  • Les stratégies basées sur Internet offrent une solution de rechange pour maintenir l’accès à des soutiens importants et peuvent améliorer le bien-être mental des aidants des personnes âgées. 
  • Envisagez d’accéder à des stratégies basées sur Internet qui fournissent un soutien professionnel ou par des pairs à distance, des activités en ligne interactives et des instructions pour aider au changement de comportement. 

À la lumière de la pandémie actuelle de Covid-19, l’éloignement physique devient un élément nouveau et nécessaire dans notre vie quotidienne. Cependant, la distance physique ne doit pas signifier l’isolement social. Cela est particulièrement important pour les près de huit millions de Canadiens et de Canadiennes qui soignent des êtres chers souffrant de handicaps mentaux ou physiques, de maladies chroniques ou de problèmes liés à l’âge (1).


Même s’il s’agit d’un rôle épanouissant avec de nombreux points positifs, prodiguer des soins n’est pas une tâche facile. Que vous soyez vous-même une personne aidante ou que vous connaissiez quelqu’un qui l’est, vous êtes probablement conscient de l’impact que ce rôle peut avoir sur les aspects mentaux, émotionnels, physiques et sociaux de la vie d’un aidant (2 ; 3). Des niveaux élevés de stress, d’anxiété et de dépression ne sont que quelques exemples de la façon dont les défis du rôle peuvent se manifester dans la santé de ceux qui prodiguent les soins (2 ; 4 ; 5).


Heureusement, des services de soutien existent pour épauler les aidants à accomplir leurs tâches avec plus de compétence et de confiance, tout en renforçant les liens sociaux afin de réduire le fardeau physique et mental qui pèse sur eux. Même dans des moments comme ceux que nous connaissons, lorsque l’accès aux services en personne devient difficile sinon impossible, les aidants n’ont cependant pas à faire cavalier seul. Comment, vous demandez-vous ? Eh bien, les aidants peuvent trouver du réconfort dans le fait que des stratégies basées sur Internet existent comme solution de rechange aux services en personne.


Mais, ces stratégies basées sur Internet sont-elles efficaces pour les aidants et quelles sont les caractéristiques qui assurent la réussite du soutien en ligne ? Une revue systématique qui s’est penchée sur les aidants naturels de personnes âgées ayant subi un AVC, un cancer, une lésion cérébrale traumatique ou une démence a cherché à répondre à ces questions (2).


Ce que la recherche nous apprend

Cette revue systématique s’est concentrée sur les aidants naturels — le plus souvent un conjoint, un partenaire ou un enfant — par opposition à ceux qui fournissent des soins dans le cadre de leur profession. Les stratégies incluses dans l’examen se répartissaient en trois grandes catégories de soutien basé sur Internet : les stratégies d’éducation, les stratégies de croissance personnelle (par exemple, les programmes de soutien qui visent à développer certaines compétences pour les aidants ou fournissent du matériel sur mesure via des modules en ligne) et des stratégies prodiguées par des personnes (p. ex., des programmes ou des sites Web qui comportent des éléments de formation ou de renforcement des compétences, mais qui comprennent toujours un soutien professionnel ou par les pairs). Les stratégies basées sur Internet diffèrent par :

  • les types de techniques utilisées (p. ex. les instructions, le soutien social, la gestion du temps) ;
  • le style de communication utilisé (p. ex. du texte, des vidéos, des graphiques, des diapositives PowerPoint) ;
  • le fait que des activités interactives en ligne soient utilisées ou non et le type d’activité (p. ex., des questionnaires, des devoirs, des exercices, des jeux-questionnaires, des applications) ; et
  • le fait que des conseils et des commentaires des professionnels ou des pairs soient incorporés et de quelle manière ils le sont (par exemple, par courrier électronique, des forums ou des babillards électroniques, des applications).

En fin de compte, la revue systématique constate que les stratégies basées sur Internet, en particulier les stratégies de croissance personnelle et celles assurées par des personnes, peuvent améliorer le bien-être mental des aidants des personnes âgées. La dépression, l’anxiété et la pression sur le prestataire de soins sont quelques domaines où on a constaté certains avantages. Les stratégies réussies semblent être celles qui incluent : des conseils professionnels opportuns ou du soutien par les pairs accessibles à distance, des activités interactives en ligne et des instructions pour aider les aidants naturels à changer leurs comportements (2).


En cette époque tumultueuse, les soignants n’ont pas à faire face seuls. Si vous êtes un aidant pour une personne âgée, la recherche des services de soutien disponibles sur Internet semble être une option valable, surtout lorsque les services en personne sont limités ou indisponibles. Lorsque vous recherchez des stratégies en ligne à utiliser, assurez-vous de considérer les types de fonctionnalités qu’elles offrent.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Statistique Canada. Les aidants au Canada, 2018. 2020. [consulté en mars 2020]. Disponible en ligne : https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/200108/dq200108a-fra.htm
  2. Guay C, Auger C, Demers L, et coll. Composantes et résultats des interventions en ligne pour les aidants de personnes âgées: une revue systématique. J Med Internet Res. 2017; 19(9):e313. doi: 10.2196/jmir.7896.
  3. Zarit S, Todd P, Zarit J. Subjective burden of husbands and wives as caregivers: A longitudinal study. Gerontologist. 1986; 26(3):260-266. doi: 10.1093/geront/26.3.260. 
  4. Turcotte M. Statistique Canada. Être aidant familial : quelles sont les conséquences ? 2013. Disponible en ligne : https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/75-006-x/2013001/article/11858-fra.pdf  
  5. Adelman R, Tmanova L, Delgado D, et coll. Caregiver burden: A clinical review. JAMA. 2014; 311(10):1052-1060. doi: 10.1001/jama.2014.304.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation