+AA
En

Combattre l’âgisme en milieu de travail

Les messages clés

  • Recruter du personnel qualifié est devenu tout un défi. Pas étonnant de voir des entreprises mettre en place des incitatifs afin d’embaucher des travailleurs âgés ou pour retenir plus longtemps leurs employés qui convoitent la retraite.

  • Plusieurs travailleurs âgés font toutefois face à des stéréotypes, des préjugés et de la discrimination en raison de leur âge, ce qui peut avoir un impact sur leur santé et leur bien-être, mais aussi sur le climat de travail et la productivité d’une organisation.

  • Nous devons créer un environnement favorable à la participation des travailleurs âgés sur le marché du travail et combattre l’âgisme ambiant.

Comme celle de la plupart des pays industrialisés, la population canadienne vieillit en raison d’un faible taux de fécondité et d’une espérance de vie plus longue. Le nombre de jeunes travailleurs qui entrent sur le marché du travail ne compense pas la perte de travailleurs âgés qui prennent leur retraite, ce qui cause une pénurie de main-d’œuvre qui se fait déjà ressentir dans de nombreux secteurs.(1) En conséquence, recruter du personnel qualifié est devenu tout un défi. Pas étonnant de voir des entreprises mettre en place des incitatifs afin d’embaucher des travailleurs âgés ou pour retenir plus longtemps leurs employés qui convoitent la retraite. Les gouvernements s’en mêlent également en instaurant des mesures fiscales pour que les travailleurs retardent leur retraite ou encore pour encourager ceux à la retraite à revenir sur le marché du travail.(2)

Bien qu’il y ait un besoin criant de main-d’œuvre qualifiée, les travailleurs âgés n’ont pas toujours la vie facile. En fait, plusieurs d’entre eux font face à des stéréotypes, des préjugés et de la discrimination en raison de leur âge.(3) Ce phénomène, que l’on appelle de l’âgisme, est répandu et a des effets néfastes sur la santé et le bien-être des travailleurs âgés, les marginalise et les exclut. Cela peut également avoir des impacts dévastateurs sur le climat de travail et la productivité des organisations.(4) Quel éclairage peut nous apporter la recherche sur ce phénomène?

Ce que la recherche nous apprend

Une récente revue systématique a examiné 43 études portant sur le phénomène de l’âgisme en milieu de travail.(5) Quatre principaux thèmes ont émergé de l’analyse :

Les stéréotypes et perceptions à l’égard des travailleurs âgés

Certaines études révèlent que des stéréotypes positifs existent à l’égard des travailleurs âgés, qui sont parfois considérés comme plus sociables, plus fiables ou plus loyaux que les jeunes travailleurs. Il n’en reste pas moins que la majorité des stéréotypes associés aux travailleurs âgés sont négatifs : moins compétents, moins productifs, incapables d’utiliser les nouvelles technologies ou d’apprendre de nouvelles choses, diminués sur les plans cognitifs et physiques. Ces préjugés sont malheureusement partagés par plusieurs employeurs ou responsables des ressources humaines, notamment.

Les intentions envers les travailleurs âgés

Les études démontrent que plusieurs employeurs ont des intentions négatives quant à l’embauche de travailleurs âgés. À compétences égales, les employeurs semblent préférer embaucher un jeune travailleur. Aussi, les responsables des ressources humaines sont moins susceptibles de demander à un travailleur âgé de mettre ses connaissances à jour et de l’inciter à suivre une formation. Les employeurs n’ont majoritairement pas l’intention de retenir en emploi leurs travailleurs âgés, et ces derniers ont internalisé le tout : ces travailleurs âgés seront davantage portés à ne pas solliciter de formation et entrevoient de quitter leur organisation de façon précoce.

Des pratiques discriminatoires dénoncées par les travailleurs âgés

Les études ont révélé qu’il existe des pratiques discriminatoires en termes de recrutement, d’embauche, de formation, de promotion et de rétention des travailleurs âgés. Par exemple, des employeurs ont déclaré avoir recours à des publicités sur Internet pour limiter l’accès des travailleurs âgés aux postes vacants, croyant que ces travailleurs âgés n’utilisent pas ou peu Internet dans leur recherche d’emploi.

Des stratégies utilisées par les travailleurs âgés pour faire face à l’âgisme

Bien que peu d’études aient abordé ce thème, il apparaît que les travailleurs âgés qui ont internalisé l’âgisme ambiant dans leur milieu de travail se désengagent, restent en retrait des promotions ou changent leurs attentes professionnelles. Par ailleurs, plusieurs travailleurs âgés en recherche d’emploi ont adopté des stratégies pour empêcher les employeurs de deviner leur âge, en retirant les années d’obtention de leurs diplômes sur leur curriculum vitae, par exemple.

Créer un environnement favorable aux travailleurs âgés

Les travailleurs âgés sont un actif pour notre société. Nous devons créer un environnement favorable à leur participation sur le marché du travail et ainsi combattre l’âgisme ambiant. Mais faire face à l’âgisme n’est pas une mince affaire puisqu’on nous devons combattre des stéréotypes, des préjugés et de la discrimination envers les personnes âgées qui vont au-delà du milieu de travail. Cela dit, de nombreux gouvernements et organisations cherchent à promouvoir la participation des personnes âgées au marché du travail, notamment grâce à :
- des campagnes de sensibilisation pour lutter contre l’âgisme;
- des incitatifs financiers pour embaucher des travailleurs âgés ou favoriser leur maintien en emploi;
- des initiatives en matière de santé et sécurité au travail ciblant les travailleurs âgés;
- des mesures fiscales favorables telles que des adaptations aux systèmes de revenu de retraite;
- des formations dédiées aux travailleurs âgés afin de perfectionner leurs compétences; et
- des mesures d’adaptation en milieu de travail.(2)

Si vous êtes employés ou si vous êtes en recherche d’emploi et que vous pensez être victimes de discrimination à cause de votre âge, rappelez-vous que cela est illégal. On ne peut pas vous refuser un emploi, une formation ou une promotion, ni vous contraindre à prendre votre retraite à cause de votre âge. Des recours sont possibles auprès de votre organisation, d’organismes des droits de la personne provinciaux et territoriaux, ou de tribunaux qui pourraient être compétents selon les circonstances.


Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Cocolakis-Wormstall M. Pénurie de main-d’œuvre: un problème tenace. Banque de développement du Canada, 2018.
  2. Emploi et Développement Social Canada. Promouvoir la participation des canadiens âgés au marché du travail. Gouvernement du Canada, 2018.
  3. World Health Organization. Aging and life course. 2019 (en anglais).
  4. Appelbaum SH, Wenger R, Pachon Buitrago C, Kaur R. The effects of old-age stereotypes on organizational productivity (part one). Industrial and Commercial Training, 2016, 48(4): 181-188.
  5. Harris K, Krygsman S, Waschenko J, Laliberte Rudman D. L'âgisme et le travailleur âgé: un examen de la portée. The Gerontologist. 2018;58(2):e1-e14.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation