+AA
En

Peut-on renforcer les vaccins antigrippaux avec les prébiotiques et les probiotiques ?

Les messages clés

  • La grippe et les complications qui en découlent peuvent être dangereuses pour les personnes âgées. Le vaccin contre la grippe est la meilleure protection disponible. 
  • Des suppléments de prébiotiques ou de probiotiques pris avant le vaccin antigrippal pourraient améliorer son efficacité. 
  • La supplémentation peut être plus efficace chez les personnes âgées en bonne santé qui prennent les suppléments sur une période plus longue. 

La saison si redoutée de la grippe bat son plein !

Être malade de la grippe est une expérience misérable pour quiconque. Une fièvre soudaine, des douleurs musculaires, des frissons (1 ; 2), de la toux, une congestion nasale et un mal de gorge peuvent vous donner l’impression que vous avez été heurté par un camion (2). Heureusement, pour la plupart d’entre nous, la grippe va disparaître d’elle-même. Mais pour certains, elle peut entraîner de graves complications (1 ; 2), notamment une inflammation du cœur ou du cerveau, une pneumonie ou même la mort (1). Les personnes âgées (1), les personnes vivant dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée, les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou qui sont atteintes de certaines maladies chroniques sont particulièrement exposées à ces complications (2).

Quel que soit le degré d’affinité entre le vaccin antigrippal et les virus grippaux en circulation au cours d’une année donnée, le vaccin antigrippal est le meilleur moyen de vous protéger contre la grippe (1 ; 3 ; 4). Dans la population en général, le vaccin antigrippal peut réduire le risque de grippe de 40 % à 60 %, ce qui permet d’éviter chaque année des milliers d’hospitalisations liées à la grippe (5). L’âge joue également un rôle dans la détermination de l’efficacité du vaccin antigrippal. Par exemple, alors que le vaccin réduit le risque de contracter la grippe de près de 90 % chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes, chez les personnes âgées, le risque de contracter la grippe n’est réduit que de 30 % à 40 % (1 ; 6).

Mais que se passerait-il s’il existait un moyen simple d’accroître l’efficacité du vaccin antigrippal chez les personnes âgées ? Des recherches récentes ont exploré si des suppléments de prébiotiques et de probiotiques pouvaient faire exactement cela (1). Les probiotiques, également appelés « bonnes » bactéries, sont des bactéries vivantes qui favorisent la santé en général. Les prébiotiques, en revanche, sont des substances qui favorisent la croissance de ces bactéries bénéfiques (1 ; 7). Les deux sont présents dans les aliments — l’avoine, les haricots et les bananes sont des aliments prébiotiques, tandis que le kimchi, la choucroute et le thé kombucha sont des aliments probiotiques (7).

Alors, une supplémentation avec ces immunostimulants améliore-t-elle la protection offerte par le vaccin antigrippal ?

Ce que la recherche nous apprend

Une revue systématique récente et une méta-analyse ont montré que la prise de suppléments prébiotiques ou probiotiques avant un vaccin antigrippal peut améliorer l’efficacité du vaccin. La présente revue a évalué les personnes ayant pris des suppléments probiotiques seuls, des prébiotiques et des probiotiques ensemble, ou des suppléments prébiotiques mélangés à d’autres substances telles que des vitamines, des minéraux, des huiles ou du lait fermenté. Les suppléments ont été pris pendant au moins deux semaines et jusqu’à 28 semaines avant de recevoir des vaccins antigrippaux conçus pour protéger contre les souches du virus H1N1, H3N2 et B. Dans l’ensemble, les personnes qui prennent des prébiotiques ou des probiotiques avant de se faire vacciner contre la grippe bénéficient d’une protection accrue contre certaines souches de la grippe par rapport à celles qui reçoivent un placebo. Plus précisément, les personnes âgées en bonne santé qui prennent les suppléments sur de plus longues périodes semblent en bénéficier davantage.

Ces résultats sont prometteurs, mais des recherches futures seront utiles pour déterminer la meilleure combinaison de suppléments, la dose à laquelle ils doivent être pris et pendant combien de temps afin d’obtenir le meilleur bénéfice et de mieux soutenir les résultats observés (1). Des conclusions plus claires sur les effets secondaires et l’innocuité sont également nécessaires.

Et voilà, c’est fait ! Le vaccin antigrippal reste le meilleur moyen de se prémunir contre la grippe, mais une supplémentation en prébiotiques ou en probiotiques avant de se faire vacciner peut être un moyen d’accroître ses effets protecteurs.


Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Lei WT, Shih PC, Liu SJ, et coll. Prendre des suppléments de probiotiques ou de prébiotiques avant de recevoir des vaccins antigrippaux spécifiques peut améliorer les effets protecteurs des vaccins chez les adultesNutrients. 2017; 9(11):E1175. doi: 10.3390/nu9111175. 
  2. Mayo Clinic. Influenza (flu). [Internet] 2018. [consulté en janvier 2019]. Disponible en ligne en anglais seulement : https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/flu/symptoms-causes/syc-20351719
  3. Centers for Disease Control and Prevention. Prevention and control of influenza with vaccines: Recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP), 2011. Morb Mortal Weekly Rep. 2011; 60:1128-1132.
  4. Organisation mondiale de la santé. Réponse par la vaccination antigrippale au début d’une pandémie: rapport d’une consultation informelle de l’OMS, tenue à Genève (‎Suisse)‎ du 29 juin au 1er juillet 2015. Wkly Epidemiol Rec. 2016; 91(23):302–303.
  5. Centers for Disease Control and Prevention. Vaccine effectiveness – How well does the flu vaccine work? [Internet] 2018. [consulté en janvier 2019]. Disponible en ligne en anglais seulement : https://www.cdc.gov/flu/about/qa/vaccineeffect.htm
  6. Brydak LB, Machala M, Mysliwska J, et coll. Immune response to influenza vaccination in an elderly population. J Clin Immunol. 2003; 23:214–222. 
  7. Lewis, S. Probiotics and prebiotics: What’s the difference? [Internet] 2017. [consulté en janvier 2019]. Disponible en ligne en anglais seulement : https://www.healthline.com/nutrition/probiotics-and-prebiotics

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation