+AA
En

Les technologies immersives pour briser l’isolement social : une solution technologique est-elle envisageable et souhaitable?

Les messages clés

  • Les technologies offrant des expériences immersives soulèvent bien de l’intérêt, et ce, peu importe l’âge.
  • Ces technologies immersives prennent diverses formes, des jeux et simulations, en passant par les robots et les technologies sociales.
  • Les données probantes sur l’effet des technologies immersives sur l’isolement social et la solitude des aînés demeurent encore limitées, certains experts craignant même qu’elles puissent accroître l’isolement.

Imaginez la scène : une grand-maman en train de combattre des ennemis dans un jeu vidéo en ligne avec ses petits-enfants ou encore en train de faire une visite virtuelle dans un grand musée, et ce, grâce à une application de téléphone intelligent dans le confort de son foyer.(1-3) En fait, ça ne devrait pas être si étonnant, puisque les technologies offrant des expériences immersives soulèvent beaucoup d’intérêt, et ce, peu importe l’âge.

Une technologie dite « immersive » est une technologie qui vise à imiter le monde physique par le biais d'un monde numérique ou simulé, créant ainsi un sentiment d'immersion. Un environnement est totalement immersif s’il permet de stimuler les cinq sens (c’est-à-dire la vision, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût), mais aussi s’il permet d’interagir et de communiquer. Certaines technologies immersive ont recours à la « réalité virtuelle » afin de reproduire artificiellement une expérience sensorielle (par exemple, on peut recréer un environnement virtuel afin d’aider des patients à confronter leur peur des hauteurs), alors que d’autres technologies miseront sur la « réalité augmentée » qui superpose des images virtuelles à l’environnement réel (par exemple, une application de téléphone intelligent qui permet d'enrichir l'expérience du visiteur d’un musée en proposant des contenus associés à ce qu'il est en train de regarder).(4)

Les technologies immersives de développent à vitesse grand V. Ces technologies se sont d’ailleurs répandues dans de nombreux domaines, que ce soit les arts, le divertissement, l’éducation, le secteur militaire et la médecine.(3) Certains voient également dans les technologies immersives un moyen de briser l’isolement social et la solitude chez les aînés. Mais que nous apprend la recherche sur cette solution technologique?

Ce que la recherche nous apprend

Une revue systématique a identifié 28 études examinant l’utilisation de technologies immersives chez les aînés.(5) Les effets des technologies immersives sur les aspects sociaux du vieillissement sont encore peu étudiés, l'accent étant mis sur les effets cognitifs, physiques et sensoriels de ces technologies. Toutefois, certaines études indiquent que les technologies permettant de se plonger dans un environnement virtuel et d’y vivre des interactions ont le potentiel de favoriser un vieillissement en santé.

Les études recensées ont permis d’identifier trois types de technologies immersives utilisées par les aînés : 1) les jeux et simulations, 2) les robots d’assistance sociale, et 3) les technologies sociales.

Les jeux et simulations

Les jeux présentent de nombreuses variantes : jeux d’action, jeux de stratégie, ou encore jeux en ligne multi-joueurs. Ces types de jeux ont une influence positive sur l’attention, les capacités spatiales, le traitement de l’information et la mémoire des aînés. Les jeux de tir améliorent l’attention visuelle et la vitesse de réponse. Les jeux de stratégie font travailler la mémoire. Les jeux de rôle améliorent la mémoire et les capacités de raisonnement. Quant aux jeux en ligne multi-joueurs, ils améliorent la vitesse de réponse, le raisonnement et la mémoire dans un contexte d’interactions sociales.

Les robots

Les robots d’assistance sociales (incluant des animaux de compagnie robotisés) ont pour objectif d’améliorer la qualité de vie des aînés. Ces robots aident à accomplir des activités de base (manger, se laver, gérer les médicaments), favorisent la mobilité, les fonctions cognitives et un sentiment de sécurité. Certains robots interagissent verbalement et par des expressions faciales pour simuler des émotions, ce qui encourage par le fait même les aînés à s’exprimer davantage. Ils ont ainsi le potentiel d’améliorer le bien-être psychologique des aînés en comblant certains besoins affectifs, en diminuant la solitude ressentie et en favorisant les interactions sociales.

Les technologies sociales

Certaines technologies dites « sociales » visent à aider les aînés à communiquer avec le milieu extérieur. Ces technologies sociales offrent aux aînés des occasions de socialiser et de développer leurs réseaux sociaux. Certaines technologies sociales s’intègrent à des éléments du mobilier qui sont connectés avec des réseaux sociaux en ligne (par exemple, un cadre photo numérique connecté à la plateforme Facebook permettant aux utilisateurs de visionner les photos des membres de leurs familles et d’interagir avec eux). Bien que ces technologies sociales permettent de contourner les problèmes de mobilité ou d’éloignement géographique, il existe tout de même des obstacles qui empêchent certains aînés de les utiliser activement, comme la complexité technologique, ou la diminution des capacités cognitives.

Plongez dans les technologies immersives... mais avec précaution

Notre monde peut devenir plus petit à mesure que nous vieillissons. Les problèmes de mobilité peuvent limiter nos activités et nous confiner chez nous. Nos réseaux sociaux peuvent devenir plus restreints. Par conséquent, les technologies immersives peuvent paraître attrayantes pour ouvrir un tout nouveau monde (même virtuel) aux aînés souffrant de solitude et d’isolement social.(3) Cela dit, les données probantes concernant les effets des technologies immersives sur la solitude et l’isolement social chez les aînés sont encore limitées. D'ailleurs, certains experts s'inquiètent de possibles effets néfastes des technologies immersives qui pourraient en réalité accroître l'isolement social.(6) Étant donné que ces technologies sont appelées à jouer un rôle plus important dans nos vies quotidiennes, de plus en plus de personnes pourraient préférer passer la majorité de leur temps dans des mondes virtuels.(6) D’autres experts ont également révélé que les personnes peuvent être ostracisées, ignorées et exclues dans les environnements virtuels,(7) ce qui peut avoir des conséquences négatives sur leur santé et leur bien-être. Donc, si vous voulez plonger dans ces nouvelles technologies, faites-le avec précaution et soyez conscients qu'elles peuvent affecter votre santé et votre bien-être.


Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Levere JL. Meeting old masters, rowing with vikings - in augmented reality. New York Times, 12 March 2019.
  2. Pilon M. For senior citizens, the future of VR lies in the past. Wired, 27 April 2017.
  3. Williams RW. How virtual reality helps older adults. 15 March 2017.
  4. Wikipedia. Immersive technology, [cited in March 2019].
  5. Shelton BE, Uz C. Technologie immersive et personnes âgées: une mini-revue. Gerontology. 2015;61(2):175-185.
  6. Kim M. The good and the bad of escaping to virtual reality. The Atlantic. 18 February 2015.
  7. Kassner MP, Wesselmann ED, Law AT, Williams KD. Virtually ostracized: Studying ostracism in immersive virtual environments. Cyberpsychology, Behavior and Social Networking, 2012, 15(8): 399-403.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation