+AA
En

Vous avez été traités et avez reçu votre congé de l’hôpital: comment faire pour éviter d'être hospitalisés à répétition

Les messages clés

  • Un séjour à l’hôpital n’est pas nécessairement un événement « unique ». Certains patients y compris les personnes âgées et ceux qui souffrent de certaines maladies chroniques font de fréquentes visites aux urgences.
  • Connaître le risque de réadmission et disposer d’un plan de soins détaillé au moment de prendre congé de l’hôpital fournira aux patients et à leurs aidants les informations et les directives nécessaires à des soins de post-traitement efficaces.
  • Une fois de retour à la maison, la mobilisation du soutien à domicile et communautaire et la modification de vos habitudes de vie vers des habitudes saines aideront à éviter la répétition des séjours à l’hôpital.

Après un retour de vacances fabuleuses ou une visite agréable en famille ou entre amis, vous pourriez avoir envie de recommencer. Vous pouvez même commencer à faire des plans pour un voyage futur. Ce n'est pas le cas quand il s’agit d’une hospitalisation : que ce soit une chirurgie prévue ou bien une inquiétude imprévue en matière de santé qui vous a mené là, une fois que vous avez été traités et qu'on vous a donné congé, vous ne prévoyez pas revenir de sitôt! Pourtant, beaucoup le font et à répétition (1).

L'utilisation fréquente du service d'urgences et des autres services hospitaliers a des répercussions majeures sur les systèmes de soins de santé, mais aussi sur les patients qui sont susceptibles d’avoir des problèmes de santé durables et une espérance de vie moindre (2). Comme beaucoup d'hospitalisations répétées surviennent en raison de craintes aggravées par l’incertitude quant à ce qu’il faut faire et à quoi s'attendre après le retour à la maison (3), il est essentiel que les patients reçoivent des instructions claires et aient accès à des soins de suivi appropriés.

Vous voulez éviter les hospitalisations répétées? Les conseils suivants fondés sur des données probantes sont un excellent point de départ. Cliquez sur les liens pour plus d’informations sur les études connexes.


1.  Soyez conscient du risque que vous encourez
Au Canada, près d'un patient aux soins de courte durée sur dix retourne aux urgences après avoir quitté l’hôpital (4). Certaines personnes, y compris les personnes âgées, sont plus susceptibles de compter parmi ces 10% (5). Votre âge, votre état de santé, vos maladies chroniques et d’autres facteurs peuvent vous exposer à un risque plus élevé et à un plus grand besoin de soutien supplémentaire et de stratégies pour rester en santé sans avoir besoin de retourner à l’hôpital.

Les données de la recherche montrent que des outils tels que l’Outil de dépistage des personnes âgées à risque  (ISAR pour « Identification of Seniors At Risk ») et la Probabilité d’admission répétée (Pra) peuvent aider à prédire quand vous êtes prêt à quitter l'hôpital pour rentrer à la maison et si vous êtes à haut risque de réadmission (6, 7). Bien que ces outils soient destinés aux professionnels de la santé, vous pouvez faire valoir vos propres soins en posant des questions sur les risques que vous encourez et sur ce que cela signifie en terme de congé de l'hôpital et de besoins en matière de soins.


2.  Établissez un plan de soins
Un plan de soin personnalisé et global -- fondé sur vos antécédents médicaux et votre situation particulière -- est un pas important vers un rétablissement réussi et réduit votre risque de subir des complications qui pourraient vous ramener à l'hôpital. Les plans de soins après le congé de l’hôpital comportent des directives claires et détaillées que vous suivez après votre sortie de l’hôpital et ils sont une façon efficace d’éviter d’y retourner (8). Dans certains cas, le plan comprendra une « gestion de cas » qui fera appel à une équipe multidisciplinaire dont les membres (médecins, infirmiers, psychologues, travailleurs sociaux, etc.) jouent un rôle dans le développement et la mise en œuvre du plan de soins. Ne quittez pas l’hôpital sans avoir demandé à vos prestataires de soins de santé de développer un plan de congé de l’hôpital approprié qui tienne compte de vos besoins particuliers.


3.  Mobilisez votre pharmacien
Les personnes âgées et celles qui prennent de nombreux médicaments s’exposent à un risque d’effets secondaires graves en raison des interactions médicamenteuses, ce qui peut entraîner une hospitalisation. C’est une bonne idée de consulter un pharmacien avant même la sortie de l'hôpital afin qu’il mène un examen de la médication et vous donne des conseils sur vos prescriptions, y compris le moment adéquat de prendre vos médicaments et la bonne posologie (9). Une fois que vous êtes à la maison, tenez votre pharmacien informé en notant tous les médicaments que vous prenez et à quelle fréquence vous les prenez, en lui demandant conseil au sujet de vos prescriptions, et en lui faisant appel pour jeter les médicaments non utilisés ou périmés.


4.  Ayez accès à des soins de post-traitement
Le rétablissement comprend quelques fois des soins de suivi qui sont prodigués par des professionnels de la santé. Mais cela ne doit pas toujours se faire en milieu hospitalier. Les programmes de soins à domicile ainsi que les cliniques dirigées par du personnel infirmier  ou multidisciplinaires sont des option efficaces pour les gens qui se rétablissent d’insuffisance cardiaque ou d’autres maladies (10;11;12). Pour les gens qui vivent dans les régions où il n’y a pas de cliniques ou de services spécialisés, le soutien par téléphone fonctionne bien pour suivre leur état de santé et les aider à prendre en charge leurs symptômes et leur rétablissement.


5.   Engagez-vous à changer votre style de vie
Souvent, une consultation imprévue à l’hôpital est une « prise de conscience » pour les gens dont le diagnostic est alourdi par une mauvaise alimentation, le manque d’exercice, le tabagisme, la toxicomanie, ou une combinaison de facteurs concernant le style de vie. Il n’est jamais trop tard pour apporter des changements qui amélioreront votre santé et votre bien-être – et vous garderont loin des urgences. Apprenez-en davantage en lisant les billets de blogue suivants :

–   Vivre avec l’insuffisance cardiaque: des autosoins efficaces sont essentiels pour bien réagir
–   Un régime ou de l'exercice : Qu'est-ce qui fonctionne le mieux pour perdre du poids ?
–   Cinq changements de régime que les résultats de la recherche soutiennent
–   La pratique de l’exercice pour les personnes souffrant de maladies cardiaques: l'éducation sanitaire peut-elle aider à changer les comportements  
–   5 conseils pour vous aider à cesser de fumer pour de bon
–   Vous passez trop de temps assis ? Faites les premiers pas vers un vieillissement en santé


Ne quittez pas l’hôpital sans être bien informé
Si vous êtes hospitalisé, ce sera idéalement pour un séjour court comportant un traitement réussi et efficace. Vous aurez envie de retourner à la maison, mais avant de recevoir  votre congé de l’hôpital, assurez-vous que vous avez l’information dont vous aurez besoin et que vous comprenez bien toutes les composantes de votre plan de soins. En prévenant la répétition d’une visite à l’hôpital, vous aurez le temps et l’énergie de planifier des excursions et des voyages plus agréables quand vous serez rétablis! 


À Propos des Auteurs

Références

  1. LaCalle E, Rabin E. Frequent users of emergency departments: The myths, the data and the policy implications. Ann Emerg Med. 2010; 56(1):42-48. doi: 10.1016/j.annemergmed.2010.01.032.
  2. Moe J, Kirkland S, Ospina M et coll. Mortality, admission rates and outpatient use among frequent users of emergency departments: A systematic review. Emerg Med J. 2016; 33(3):230-236. doi: 10.1136/emermed-2014-204496.
  3. Rising KL, Padrez KA, O’Brien M et coll. Return visits to the emergency department: The patient perspective. Ann Emerg Med. 2015; 65(4):377-386.e3. doi: 10.1016/j.annemergmed.2014.07.015.
  4. Institut canadien d’information sur la santé. Réadmission en soins de courte durée et retour au service d’urgence, toutes causes confondues. [Internet] 2012. [consulté en juillet 2017]. Disponible en ligne : https://secure.cihi.ca/free_products/Readmission_to_acutecare_fr.pdf
  5. Samaras N, Chevalley T, Samaras D et coll. Older patients in the emergency department: A review. Ann Emerg Med. 2010; 56(3):261-269. doi: 10.1016/j.annemergmed.2010.04.015.
  6. Galvin R, Gilleit Y, Wallace E, et coll. Adverse outcomes in older adults attending emergency departments: A systematic review and meta-analysis of the Identification of Seniors At Risk (ISAR) screening tool. Age Ageing. 2017; 46(2):179-186. doi: 10.1093/ageing/afw233.
  7. Wallace E, Hinchey T, Dimitrov BD, et coll. A systematic review of the probability of repeated admission score in community-dwelling adults. J Am Geriatr Soc. 2013; 61(3):357-364.
  8. Ospina MB, Mrklas K, Deuchar L, et coll. A systematic review of the effectiveness of discharge care bundles for patients with COPD. Thorax. 2017; 72(1):31-39. doi: 10.1136/thoraxjnl-2016-208820.
  9. Thomas R, Huntley AL, Mann M, et coll. Pharmacist-led interventions to reduce unplanned admissions for older people: A systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials. Age Aging. 2014; 43(2):174-187. doi: 10.1093/ageing/aft169.
  10. Al-Mallah MH, Farah I, Al Madani W et coll.The impact of nurse-led clinics on the mortality and morbidity of patients with cardiovascular diseases: A systematic review and meta-analysis. J Cardiovasc Nurs. 2015 
  11. Varney J, Weiland TJ, & Jelinek G. Efficacy of hospital in the home services providing care for patients admitted from emergency departments: an integrative review. Int J Evid Based Healthc. 2014; 12(2):128-141.
  12. Feltner C, Jones CD, Cené CW et coll. Transitional care interventions to prevent readmissions for persons with heart failure: A systematic review and meta-analysis. Ann Intern Med. 2014; 160(11):774-784.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation