+AA
En

Les jeux d'ingéniosité sur ordinateur pour le traitement des troubles cognitifs

Les messages clés

  • L'entraînement cognitif par ordinateur est un moyen agréable, facile et relativement peu coûteux de rester en forme mentalement.
  • L'entraînement cognitif par ordinateur contribue à des améliorations cognitives à court terme chez les personnes atteintes de troubles cognitifs légers. On observe aussi de petites améliorations chez les personnes atteintes de démence.
  • Plus de recherches sont nécessaires pour connaître les bénéfices à long terme de l'entraînement cognitif par ordinateur et  si cela contribue à prévenir le développement de la démence chez les personnes atteintes de troubles cognitifs légers.

« Servez-vous en ou perdez-en l’usage ». Ce conseil peut s’appliquer à de nombreuses situations, mais on l'utilise souvent pour souligner l’importance de maintenir son corps et son esprit actifs afin de rester en bonne santé, autonome et en bonne forme mentale aussi longtemps que possible.

Les données probantes issues des recherches appuient ce vieil adage (1) et il y a beaucoup de bonnes options pour rester actif physiquement... mais comment pouvons-nous préserver notre bonne forme mentale? L’entraînement cognitif par ordinateur constitue une bonne option pour « exercer » son cerveau: il s’agit de divers types de programmes informatiques conçus pour renforcer la cognition globale et améliorer la mémoire, la capacité d’attention et l’apprentissage. Avec de nombreuses options maintenant disponibles en ligne, l'entraînement cognitif par ordinateur s'annonce prometteur en aidant à prévenir le déclin cognitif chez les personnes âgées en bonne santé (2 ; 3).

Cela a conduit des chercheurs à étudier si l'entraînement cognitif par ordinateur pouvait profiter aux personnes qui éprouvent déjà un déclin cognitif (4). Cela comprend les personnes atteintes de trouble cognitif léger (TCL) qui ont des problèmes notables avec la pensée, la mémoire, le langage et la prise de décision, mais sont encore capables de fonctionner de façon autonome et les personnes atteintes de démence dont les troubles cognitifs nuisent à leurs activités quotidiennes.

Des groupes expérimentaux ont participé sous surveillance à un entraînement des habiletés cognitives par ordinateur, ou à des jeux vidéo, ou encore à des activités de réalité virtuelle pendant au moins quatre heures au total. Après ces activités, leurs capacités cognitives ont été mesurées et comparées à celles des groupes témoins qui n’ont pas pris part à un entraînement cognitif par ordinateur ou ont plutôt participé à d’autres types d'entraînement.

 

Ce que la recherche nous apprend

Le temps passé devant un écran d'ordinateur avec des « jeux d'ingéniosité » serait du temps occupé à bon escient!

Après leur participation à des séances d'entraînement cognitif par ordinateur, les personnes atteintes d'un TCL ont une amélioration modérée de l’ensemble de leurs fonctions cognitives spécialement dans des domaines comme la mémoire, l’attention, l'apprentissage verbal et non-verbal et le fonctionnement psychosocial (4). Pour les personnes atteintes de démence, les données sont moins encourageantes, mais on observe certaines améliorations mineures.

Les tests de cognition se font immédiatement après l’achèvement de l'entraînement, si bien que les résultats ne nous en apprennent pas beaucoup sur les impacts à long terme sur le TCL. Plus de recherches sont nécessaires pour répondre à cette question et à d’autres, y compris si l’entraînement cognitif par ordinateur peut aider à prévenir la progression du trouble cognitif léger vers la démence totale.

Bien que ces résultats soient prometteurs, on ne devrait pas considérer les« jeux d'ingéniosité » sur ordinateur comme une solution en une seule étape pour garder nos cerveaux sains et en forme. Les recherches montrent que les personnes atteintes de troubles cognitifs et leurs proches aidants, tirent un plus grand profit des programmes quand ceux-ci ont des composantes multiples, y compris l’exercice physique et l’interaction sociale (5) sans oublier que la plupart d'entre nous pourraient bénéficier d’une réduction de temps de sédentarité passé devant un écran! Toutefois, ces recherches suggèrent que l’entraînement cognitif par ordinateur peut être considéré comme un ajout prometteur au traitement des personnes atteintes de troubles cognitifs.

Ressources en vedette

Évaluation de ressources Web: Gardez votre mémoire en forme

À Propos des Auteurs

Références

  1. Barnes, J. Exercise, cognitive function, and aging. N. Adv. Physiol. Educ. 2015; 39:55-62.
  2. Lampit A, Hallock H, Valenzuela M. Computerized cognitive training in cognitively healthy older adults: a systematic review and meta-analysis of effect modifiers. PLoS Med. 2014; 11:e1001756.
  3. Andrieu S, Coley N, Lovestone S et coll. Prevention of sporadic Alzheimer’s disease: lessons learned from clinical trials and future directions. Lancet Neurol. 2015; 14:926-944.
  4. Hill NT, Mowszowski L, Naismith SL et coll. Computerized cognitive training in older adults with mild cognitive impairment or dementia: a systematic review and meta-analysis. Am J Psychiatry. 2016; 174:4.
  5. Dawson A, Bowes A, Kelly F et coll. Evidence of what works to support and sustain care at home for people with dementia: a literature review with a systematic approach. BMC Geriatrics. 2015; 15(59).

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2017 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation