+AA
En

C'est le temps des fêtes... Avez-vous reçu le vaccin contre la grippe?

Les messages clés

  • La grippe est des principales causes d’hospitalisation, de pneumonie et de décès chez les personnes âgées.
  • Bien que le vaccin antigrippal soit la meilleure défense disponible contre le virus de la grippe, un nombre important de personnes âgées ne le reçoivent pas.
  • Des études récentes confirment que le vaccin antigrippal peut : réduire le risque de conséquences graves de l’infection par la grippe (comme la pneumonie et le décès) chez les personnes âgées vivant dans des centres de soins de longue durée ; les protéger même s'il ne correspond pas tout à fait à la souche qui circule au cours de cette période ; réduire la grippe et le syndrome grippal.
  • Les personnes âgées sont déjà vulnérables aux affections et aux maladies chroniques (démence, arthrite, etc.) sur lesquelles elles ont peu de contrôle. La grippe est une maladie, que nous avons une chance de combattre – en supposant que nous recevions le vaccin !

Nous avons à peine rangé les meubles de jardin et ressorti les tricots qu’une fois de plus, nous sommes bombardés de publicités radiophoniques et télévisées, d’affiches et de cartons publicitaires dans chaque centre commercial et dans chaque pharmacie qui posent la même question... Avez-vous reçu le vaccin antigrippal ?  Oui, la saison de la grippe est là et il est temps de se faire vacciner!

La grippe fait généralement son apparition, un mois ou deux avant les fêtes de fin d'année et persiste pour tout l’hiver. Mais contrairement à d’autres traditions saisonnières, celle-ci ne propage pas la joie et la bonne humeur – mais plutôt les germes et la désolation.

Le vaccin annuel reste le meilleur moyen d'éviter de contracter la grippe (1) et de souffrir des misérables symptômes qui vont de pair, sans oublier de mentionner les conséquences plus graves comme la pneumonie, l'hospitalisation et même la mort (2; 3). On estime qu'il y a entre 3 et 5 millions de cas de grippe sévère dans le monde et entre 250 000 et 500 000 décès chaque année (3). Au Canada, la saison 2014/2015 de la grippe a été la pire en ce qui concerne le nombre d’adultes hospitalisés ou morts par suite de l'avoir contractée (4).

Bien que la grippe affecte tout le monde, les personnes âgées dont le système immunitaire s’affaiblit naturellement avec l’âge sont particulièrement vulnérables. La grippe se transmet d'une personne à l'autre, par la toux, les éternuements, le contact de main à main suivi d'un contact subséquent (auto-inoculation) du nez (3). Les personnes âgées vivant dans les centre de soins de longue durée sont particulièrement sensibles : non seulement leur système immunitaire est-il affaibli, elles forment aussi un « marché captif » pour la propagation de virus par les autres résidents, les visiteurs et le personnel. En conséquence, il y a un taux significativement plus élevé d'hospitalisations et de décès liés à la grippe chez les personnes âgées vivant en soins de longue durée (5).

Les cibles canadiennes visent la vaccination antigrippale de 80 % des personnes âgées afin de prévenir la propagation de l’infection. Pourtant chaque année au moins 30 % des personnes âgées au Canada, y compris celles qui vivent dans les centre de soins de longue durée, ne sont pas vaccinées (6). L'accès, la commodité, l'encouragement et le coût figurent parmi les facteurs qui influent sur les décisions concernant la vaccination (7).

Une revue systématique récente visait à résumer uniquement les résultats des études de haute qualité à afin de déterminer avec précision si recevoir le vaccin contre la grippe atténue le risque de pneumonie et de mort chez les personnes âgées vivant dans les centres de soins de longue durée. La revue systématique comprenait 11 études avec un total de 11 262 participants. Certains ont reçu le vaccin contre la grippe, tandis que d’autres pas ; trois mois plus tard les chercheurs ont mesuré le nombre de cas de grippe, de pneumonie, d'hospitalisation et de décès (8).

Ce que la recherche nous apprend

On a constaté que le vaccin contre la grippe atténue le risque de conséquences graves par suite d’infections grippales – y compris la pneumonie et la mort – et on le recommande fortement aux personnes âgées vivant dans les centres de soins longue durée (8).  Une revue systématique  de haute qualité montre que le vaccin antigrippal protège même quand la souche choisie ne correspond pas bien à celle qui se propage effectivement (9), De plus, un revue systématique encore plus récente montre que les personnes âgées qui ont reçu le vaccin antigrippal éprouvent moins la grippe et le syndrome grippal au cours de cette période (10) donc - comme on dit - ça vaut le coup !

Les éléments de preuve et les arguments pour recevoir le vaccin antigrippal sont forts et convaincants, particulièrement pour les personnes âgées. Les personnes âgées sont déjà suffisamment vulnérables aux affections et aux maladies chroniques (démence, arthrite, etc.) sur lesquelles elles ont peu de contrôle. La grippe est une maladie, que nous avons une chance de combattre – en supposant que nous recevions le vaccin ! 

Si vous êtes une personne âgée, protégez-vous contre l’infection. Si vous habitez dans votre propre maison, en famille, dans une communauté de retraite ou dans un centre de soins de longue durée, le vaccin antigrippal peut vous aider à rester en bonne santé tout l’hiver. Assurez-vous qu’aucun invité non désiré – comme le virus de la grippe – ne gâche vos projets pour le temps des fêtes.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Prevention and control of influenza with vaccines: Recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). Morb Mortal Weekly Rep 2011; 60:1128-1132. 
  2. Thompson WW, Shay DK, Weintraub E, et al. Mortality associated with influenza and respiratory syncytial virus in the United States. JAMA 2003;289:179-186.
  3. Organisation mondiale de la santé. Grippe (saisonnière). [Internet] 2016. [consulté en nov. 2017]. Disponible en ligne: http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs211/fr/
  4. Agence de la santé publique du Canada. Reported Influenza Hospitalizations and Deaths in Canada: 2011-12 to 2015-16 (données du 7 novembre 2015) [Internet] 2015. [consulté en déc. 2015] Disponible en ligne: http://www.statcan.gc.ca/pub/82-624-x/2015001/article/14218-eng.htm#a4
  5. Chan TC, Hung IF, Cheng VC et al. Is nursing home residence an independent predictor of recurrent hospitalization in older adults? J Am Med Dir Assoc. 2013; 14:706-707. 
  6. Gionet, L. « Taux de vaccination contre la grippe au Canada. » Coup d’œil sur la santé. Statistique Canada. [Internet] 2015. [consulté en déc. 2015] Disponible en ligne: http://www.statcan.gc.ca/pub/82-624-x/2015001/article/14218-fra.htm
  7. Thomas RE, Lorenzetti D. Les interventions visant à augmenter les taux de vaccination contre la grippe des personnes de 60 ans et plus vivant dans la communauté. Cochrane Database Syst Rev. 2014(7), CD005188. 
  8. Chan TC, Hung IF, Luk J et coll. Efficacité de la vaccination antigrippale chez les personnes âgées en institution: une revue systématique. J Am Med Dir Assoc. 2014; 15:226.e1-6. 
  9. Tricco AC, Chit A, Soobiah C, et al. Comparer l'efficacité du vaccin antigrippal contre les souches de la grippe dépareillées et appariés: revue systématique et méta-analyse. BMC medicine, 2013; 11(1), 153.
  10. Demicheli V, Jefferson T, Di Pietrantonj C, et coll. Les vaccins pour la prévention de la grippe chez les personnes âgées. Cochrane Database Syst Rev. 2018; 2:CD004876. doi: 10.1002/14651858.CD004876.pub4. 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation