+AA
En

Profitez de votre retraite, mais restez actifs!

Les messages clés

  • Un mode de vie plus détendu est l’un des avantages de la retraite, mais souvent les gens qui prennent leur retraite cessent aussi d’être physiquement actifs.
  • Le counseling et le soutien motivent les gens à développer de saines habitudes d’exercice, mais les avantages peuvent ne pas durer à long terme (de 18 à 24 mois).
  • Les programmes proposés sur Internet et ceux qui utilisent des textos pourraient aussi accroître l'activié physique chez les personnes âgées.
  • Les personnes âgées de 65 ans et plus doivent viser au moins 150 minutes (2 ½ heures) d'exercice d’intensité modérée à vigoureuse chaque semaine pour maintenir et améliorer leur santé.

Quand on se réjouit à l'idée de la retraite, on pense aux choses qu'on cessera de faire (c'est-à-dire de travailler pour gagner sa vie) et aux choses qu'on commencera à faire : voyager, avoir des passe-temps, passer plus de temps avec ses amis et sa famille – essentiellement faire ce qu'on aime et prendre la vie à un rythme plus tranquille.

Certaines personnes prévoient aussi adopter un mode de vie sain, y compris faire de l’exercice régulièrement. C’est louable et c'est une excellente stratégie pour rester en forme et actifs, en supposant qu’on respecte ses engagements ! Mais malheureusement beaucoup ne les respectent pas : des études montrent que moins de la moitié de tous les adultes pratiquent les quantités recommandées d’exercice (1; 2). De plus, lors des événements majeurs et des transitions de la vie, y compris la retraite, les gens ont tendance à changer aussi leurs activités physiques et sociales, généralement pour le pire (3).

C’est préoccupant parce que le manque d’exercice physique est une des principales causes de mortalité et de morbidité : en plus d’augmenter la durée de vie, l’exercice régulier réduit le risque de maladies cardiaques, de diabète de type 2 et de certains cancers (4). Comme la probabilité de maladie et d'incapacité augmente avec l’âge, il est d'autant plus important de faire de l'exercice et de rester physiquement actif après la retraite. Les programmes visant à développer de bonnes habitudes de pratique de l'exercice peuvent amener les gens sur la bonne voie, mais conservent-ils ces habitudes à long terme ?

Pour aider à répondre à cette question, une revue systématique a examiné les résultats de 21 essais cliniques aléatoires portant sur plus de 10 500 hommes et femmes âgés de 55 à 70 ans. Les participants recevaient des informations liées à la santé et du counseling sur l’importance de l’exercice et d'un mode de vie sain et on leur proposait un objectif standard de 150 minutes ou plus d’activité physique par semaine. Certains des programmes d’exercice ont également été adaptés aux besoins et aux capacités des personnes concernées. Les participants ont mesuré leur niveau d’activité (déclaration de leurs activités ou utilisation d’un podomètre) à 12 mois et au-delà (jusqu'à 24 mois). Ces résultats ont été comparés à ceux d'un groupe témoin qui n'avait pas pris part au programme (5).

Ce que nous apprend la recherche

La bonne nouvelle est que ce type de soutien et d’encouragement semble être efficace pour relancer un programme d’exercices et pour motiver les gens à être actifs sur une base régulière. Un an après le début de leurs programmes, le nombre de pas et les niveaux d’activité sont significativement plus élevés chez les groupes qui reçoivent du soutien. La mauvaise nouvelle est qu'à long terme – un an et demi à deux ans plus tard – les gens n'arrivent pas à maintenir leur niveau d'activité.

Des recherches récentes montrent que les programmes électroniques pourraient également être un moyen prometteur d'accroître l'activité physique. Une revue systématique de 84 études a révélé que les programmes Internet et ceux qui utilisent des textos sont plus efficaces chez les personnes âgées que les programmes non électroniques. Malheureusement, davantage de preuves sont nécessaires pour commenter les effets à long terme de ces programmes (6).

Trop souvent les gens commencent un régime alimentaire, une remise en forme et d’autres programmes d’auto-amélioration avec beaucoup d’enthousiasme et de bonnes intentions, avant que leur motivation ne« s'effiloche » au fil du temps. C’est peut-être la nature humaine, mais cela peut avoir un effet profond sur notre santé. Pour améliorer ou maintenir la forme physique, la mobilité, le poids corporel et la santé physique et mentale globale, les personnes âgées de 65 ans et plus sont encouragées à participer à au moins 150 minutes (c’est-à-dire 2 heures et demie) d’activité physique d'intensité modérée à vigoureuse par semaine (7).

Donc n'hésitez pas à profiter de votre retraite et de tout ce qui vient avec cette nouvelle phase de votre vie – assurez-vous seulement de pratiquer une dose régulière d’exercice pour rester en bonne santé et en profiter pendant très longtemps!

Vous avez pris votre retraite récemment? Apprenez-en davantage sur les avantages d’une vie sociale pendant vos années de retraite.

Ressources en vedette


Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Barnett I, van Sluijs E, Ogilvie D. Physical activity and transitioning to retirement: a systematic review. Am J Prev Med. 2012; 43:329-336.
  2. Department of Health Physical Activity Health Improvement and Protection: Start active, stay active: a report on physical activity from the four home countries’ Chief Medical Officers. London: Department of Health; 2011.
  3. Centers for Disease Control and Prevention: State Indicator Report on Physical Activity. Atlanta GA: US Department of Health and Human Services; 2010.
  4. Lee I, Shiroma E, Lobelo F et coll. Effect of physical inactivity on major non-communicable diseases worldwide: an analysis of burden of disease and life expectancy. Lancet. 2012; 380:219-229.
  5. Hobbs N, Godfrey A, Lara J et al. Les interventions comportementales sont-elles efficaces pour augmenter l’activité physique de 12 à 36 mois chez les personnes âgées de 55 à 70 ans? Une revue systématique et une méta-analyse. BMC Medicine. 2013; 11:75.
  6. Muellmann S, Forberger S, Mollers T, et al. L'efficacité des interventions de cybersanté pour la promotion de l'activité physique chez les personnes âgées: une revue systématique. Prev Med. 2018; 108:93-110. doi: 10.1016/j.ypmed.2017.12.026.
  7. Société canadienne de physiologie de l’exercice  (SCPE). Directives canadiennes en matière d’activité physique à l’intention des adultes âgés de 65 ans et plus. 2011. [consulté en 2015].  Disponible en ligne : http://www.csep.ca/CMFiles/Guidelines/CSEP_PAGuidelines_older-adults_fr.pdf

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation