+AA
En

Les options de soins de longue durée signifient plus de choix pour les personnes âgées

Les messages clés

  • Les soins de longue durée se réfèrent à une gamme de services destinés à aider les personnes qui ont perdu leur autonomie en raison d'une maladie chronique, d'une incapacité ou de l'âge avancé.
  • Les soins à domicile, les soins de proximité, les résidences assistées et les centres d'hébergement et de soins de longue durée comportent tous des inconvénients et des avantages.
  • Les décisions concernant les milieux de soins de longue durée devraient tenir compte des besoins et des circonstances uniques des personnes âgées et des personnes qui prennent soin d'elles.

Les soins de longue durée se réfèrent à une gamme de services destinés à aider les personnes qui ont perdu leur autonomie en raison d'une maladie chronique, d'une incapacité ou de l'âge avancé. Le type, la fréquence et l’intensité des services varient selon les besoins de la personne, mais ils comprennent généralement l'hébergement, une assistance avec les activités quotidiennes et/ou des soins médicaux. La plupart des patients qui reçoivent des soins de longue durée sont âgés de plus de 65 ans (1).

Traditionnellement, les soins de longue durée-sont associés à des institutions comme les centres d'hébergement et de soins de longue durée qui offrent le gîte et le couvert, de la surveillance et des soins infirmiers ou médicaux. Mais les soins de longue durée sont également dispensés dans d’autres contextes : à domicile (la maison de l’individu ou d’un membre de sa famille) ou à l’un de plusieurs autres types de résidences assistées.

La majorité des personnes âgées reçoivent des soins de longue durée de façon informelle à domicile de la part d'aidants non professionnels et bénévoles – généralement des proches ou des amis (2). Comme les besoins changent, la famille peut prendre des dispositions pour un soutien supplémentaire, par exemple, une visite hebdomadaire ou bihebdomadaire d'un professionnel des soins à domicile. Dans un premier temps, le principal avantage des soins à domicile et des soins de proximité était leur coût moindre par rapport à l'accueil dans un centre d'hébergement et de soins de longue durée. Aujourd'hui, c'est toujours un facteur pour certains, mais ce n'est généralement plus le plus important. Comme de plus en plus de personnes âgées cherchent à rester actives, à maintenir leur autonomie et à jouir d'une bonne qualité de vie, beaucoup préfèrent les soins de longue durée dispensés à domicile et les soins de proximité (3).

Ça paraît excellent, mais on peut se poser la question, est-ce une option sûre et efficace pour dispenser des soins de longue durée?

Ce que nous dit la recherche

Pour répondre à cette question, l'Agency for Healthcare Research and Quality (basée aux États-Unis) a compilé, examiné et résumé les résultats de 32 études menées entre 1995 et 2012 comparant les soins à domicile, les soins de proximité et les résidences assistées aux centres d'hébergement et de soins de longue durée pour les personnes âgées (4). On a trouvé que les changements dans les capacités physiques et mentales et le bien-être émotionnel ne diffèrent pas grandement entre les centres d'hébergement et de soins de longue duré et les résidences assistées. On ne constate pas de différence significative dans le taux de mortalité entre les résidents de ces deux environnements.

Les comparaisons entre les centres d'hébergement et de soins de longue durée d'une part, et les soins à domicile et les soins de proximité d'autre part, étaient moins tranchées. Les chercheurs ont cependant trouvé que les différents milieux de vie présentent des risques différents.  Par exemple, les résidents des centres d'hébergement et de soins de longue durée sont moins susceptibles d'éprouver de la douleur ou d'utiliser des médicaments anxiolytiques, mais sont plus susceptibles d'attraper une pneumonie ou d'avoir des plaies de lit que les personnes âgées qui reçoivent des soins à domicile et des soins de proximité.   

Qu'est-ce que cela signifie pour les personnes âgées et leurs familles qui pèsent les avantages et les inconvénients des options de soins de longue durée ? Bien que la preuve soit considérée comme « faible » et qu'on recommande de nouvelles recherches, ces études suggèrent que les risques et les avantages ne sont pas significativement différents entre les soins à domicile, les soins de proximité, les résidences assistées et les centre d'hébergement et de soins de longue durée. En fin de compte, le meilleur milieu répond aux besoins et aux circonstances uniques de chaque individu et des personnes qui prennent soin d'eux.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Kaye HS, Harrington C. La Plante MP. Long-term care: who gets it, who provides it, who pays, and how much? Health Aff. 2010; 29:11-21. 
  2. Feinberg L, Reinhard S, Houser A et al. Valuing the Invaluable: The growing contributions and costs of family caregiving. Washington DC: AARP Public Policy Institute. 2011. 
  3. Keenan TA. Home and community preferences of the 45+ population. Washington DC: AARP Research & Strategic Analysis; 2010. 
  4. Wysocki A, Butler M, Kane RL et al. Long-term care for older adults: A review of home and community-based services versus institutional care. Agency for Healthcare and Quality (US). 2012;Report no 12 (3):EHC134-EF.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation