+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Les véhicules autonomes devraient être réglementés de manière à mieux répondre aux besoins des personnes âgées tout en minimisant les effets négatifs potentiels

Kovacs FS, McLeod S, Curtis C Mobilité vieillissante à l'ère des perturbations des transports: les véhicules autonomes s'attaqueront-ils aux obstacles à la mobilité des populations vieillissantes? Travel Behaviour and Society. 2020 Jul;20:122-132.

Question abordée par la revue systématique

  • Quels facteurs entravent actuellement la mobilité des personnes âgées ?
  • Les véhicules autonomes sont-ils susceptibles de relever ces défis ?
  • Quels changements de politique sont nécessaires pour leur mise en œuvre ?

Contexte

  • Une augmentation de la proportion des personnes âgées vivant en milieu rural et une diminution du financement du transport en commun ont rendu plus difficiles les déplacements des personnes âgées. Cela peut entraîner un isolement social, un bien-être réduit et un accès réduit aux biens et services.
  • Au cours des dernières décennies, les responsables de politiques ont essayé de placer les bâtiments résidentiels et les services de vente au détail dans des zones accessibles à pied, à vélo ou en transports en commun. Cependant, le processus de modification des modèles d'utilisation des terres et d'encouragement des changements dans les comportements de déplacement peut être lent et compliqué.
  • Les véhicules autonomes, qui fonctionnent sans le contrôle direct d'un conducteur humain, sont un moyen prometteur d'améliorer la mobilité des personnes âgées.

Comment la revue a été réalisée

  • Une recherche détaillée d'un certain nombre de bases de données électroniques a été réalisée pour identifier les études publiées entre 2014 et avril 2019. Les études axées sur les véhicules autonomes et les personnes âgées ont été incluses dans la revue systématique. Les véhicules autonomes examinés ont été définis comme ayant une autonomie complète du véhicule (niveaux 4 et 5 de la norme Levels of Driving Automation de la Society of Automotive Engineers).
  • Au total, 67 études ont été identifiées dans les recherches.
  • Cette revue a été financée par une bourse du programme de formation à la recherche du gouvernement australien.

Ce que les chercheurs ont trouvé

  • Les personnes âgées étaient généralement réticentes à payer et à utiliser des véhicules autonomes. Cependant, il existe une grande variabilité au sein de cette population. Il est plus utile de penser aux facteurs individuels qui affectent la mobilité, plutôt que de penser à toutes les personnes âgées en tant que cohorte.
  • Les facteurs de santé (par exemple, déclin physiologique, déclin cognitif ou facteurs psychologiques tels que la peur), les facteurs environnementaux (par exemple, la densité de population, les formes et structures urbaines, ou le design urbain), les facteurs économiques (par exemple, les revenus réduits ou le financement pour les transports) et les facteurs individuels (par exemple, les habitudes, les préférences personnelles ou le niveau de compréhension et de confort avec l'utilisation des technologies) étaient les facteurs les plus importants qui influençaient la mobilité des personnes âgées. Bien que les véhicules autonomes puissent aider dans chacun de ces domaines, l'utilisation de tels véhicules pourrait également avoir des effets secondaires négatifs qui seraient préjudiciables dans chacun de ces domaines.
  • Les responsables de politiques devraient développer des scénarios pour évaluer l'offre possible de véhicules autonomes et leurs impacts.
  • Des politiques proactives de gestion de la mobilité sont également nécessaires pour servir les intérêts publics. De telles politiques pourraient porter sur la conception et la fonction des routes et des rues, l'influence des véhicules autonomes sur les autres services de transport, la réglementation de la conduite, la responsabilité et les droits des véhicules, ainsi que l’utilisation du territoire et les choix d'emplacement des véhicules autonomes.

Conclusion

  • La mesure dans laquelle les véhicules autonomes peuvent répondre aux besoins de mobilité des personnes âgées et le potentiel d'effets secondaires imprévus nécessite des recherches plus poussées.



Ressources Web connexes

AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation