+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Les proches qui prennent des décisions au nom des patients atteints de démence ont besoin de soutien pour s’assurer que les décisions reflètent bien les souhaits, les préférences et les convictions du patient

Petriwskyj A, Parker D, Robinson A, et al. Family involvement in decision making for people with dementia in residential aged care: A systematic review of quantitative literature  International Journal of Evidence-Based Healthcare. 2014;12(2):64-86.

Questions à l’étude

Qui prend les décisions pour les personnes atteintes de démence qui reçoivent des soins en établissement ?

 

Comment se sentent les membres de la famille avec les décisions prises dans ce contexte ?

 

Quels sont les obstacles et les auxiliaires dans le processus de décision ?

Contexte

S’assurer que les personnes âgées participent aux décisions concernant leurs soins de santé est une chose importante, mais cela devient parfois difficile pour les personnes atteintes de démence dont les facultés mentales déclinent.

 

Les proches servent parfois de sources d’information au sujet des personnes atteintes de démence et agissent à titre de mandataires, et on considère leur participation comme une composante essentielle des soins.

 

Toute une gamme de défis attend les membres de la famille qui prennent une décision au nom d’un proche atteint de démence. Il est important de considérer les facteurs qui peuvent guider ou entraver le processus de décision.

Comment la revue critique a été menée

On a cherché dans 15 bases de données électroniques des études publiées en anglais entre 1990 et 2013. Les études étaient sélectionnées si elles se penchaient sur les gens atteints de démence vivant dans un établissement de soins pour personnes âgées, sur leurs proches et sur les membres du personnel soignant s’occupant d’eux, et si elles mettaient un accent particulier sur la participation des proches à la prise de décision.

 

Des 1 029 études relevées par les recherches bibliographiques, 153 ont été lues au complet et 26 d’entre elles ont été incluses dans la revue critique.

 

La revue critique a été financée par l’Université du Queensland et l’Université de Tasmanie.

Ce que les chercheurs ont trouvé

Les membres de la famille ne participent pas toujours aux décisions concernant les soins prodigués à un proche atteint de démence et ils ne sont pas toujours au courant des préférences de leur proche.

 

Il y a des différences quant à savoir si les décisions prises dans les établissements de soins aux personnes âgées sont partagées et jusqu’à quel degré.

 

La communication entre le personnel soignant et les membres de la famille est importante pour faciliter la participation de ceux-ci à la prise de décision.

 

Les membres de la famille ont besoin d’appui pour garantir qu’ils se sentent à l’aise avec les décisions qu’ils prennent, et que les décisions reflètent les meilleurs intérêts de la personne atteinte de démence et aboutissent au meilleur résultat pour elle.

Conclusion

Étant donné la complexité de la prise de décision par les membres de la famille des patients atteints de démence vivant dans un établissement de soins pour personnes âgées et les multiples facteurs qui l’influencent, il faut donner plus de soutien aux proches pour faciliter leur participation et s’assurer que les décisions reflètent les souhaits, les préférences et les convictions du patient.




Ressources Web connexes

  • Se préparer pour une chirurgie

    Evidently Cochrane
    Prendre un bain avec un savon traditionnel avant une chirurgie pour prévenir les infections offre des avantages similaires à prendre un bain avec des solutions antiseptiques. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Traiter les ulcères de pression: de nouvelles données probantes, des incertitudes persistantes

    Evidently Cochrane
    Les pansements de gaze ne devraient pas être utilisés pour traiter les ulcères de pression (plaies de lit). D'autres options incluent les pansements à l'alginate, les pansements hydrogels et la thérapie par pression négative. Plus de données probantes sont nécessaires afin de déterminer les options qui sont les meilleures pour réduire la douleur et les complications. Les recherches devraient mesurer les résultats qui comptent pour les patients et les aidants ainsi que les professionnels de la santé. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Le délire

    UpToDate - patient information
    Le délire est le résultat de changements du cerveau qui mènent à la confusion, au manque de concentration et aux problèmes de mémoire. Il n'y a pas de traitement spécifique pour le délire. Il est donc préférable d'éviter les risques, de traiter les maladies sous-jacentes et de recevoir des soins de soutien. Les sédatifs et les contraintes physiques doivent être évités. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation