+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Les applications ludifiées pour téléphones intelligents peuvent augmenter le niveau d’activité physique

Yang Y, Hu H, Koenigstorfer J. Les effets des applications ludiques pour téléphones intelligents sur l'activité physique : une revue systématique et méta-analyse Am J Prev Med. 2021;62:602-613.

Question à l’étude

Quels sont les effets sur l’activité physique des applications pour téléphone intelligent présentant des caractéristiques ludiques lorsqu’elles sont utilisées comme stratégie autonome ?

Contexte

De nombreuses personnes ne pratiquent pas les niveaux d’activité physique recommandés, alors qu’il est prouvé que l’activité physique prévient les maladies et améliore la santé. Les applications pour téléphones intelligents sont prometteuses pour aider les gens à devenir physiquement actifs et à le rester, mais elles doivent être améliorées. La ludification des applications pour téléphones intelligents par l’intégration de caractéristiques typiques des jeux, comme la collecte de points et les défis, est une stratégie qui pourrait renforcer leur efficacité. Actuellement, il n’existe pas de recherche sur les applications ludifiées autonomes et leur impact sur l’activité physique.

Comment la revue systématique a été effectué

Il s’agit d’une revue systématique et d’une méta-analyse de 19 études, dont la majorité est des essais cliniques aléatoires. Les études ont été publiées entre 2014 et 2021 et ont inclus un total de 1 908 personnes participantes. Les principales caractéristiques des études sont les suivantes :

  • Les personnes participantes comprenaient des enfants, des adultes et des personnes âgées.
  • Les personnes participantes ont utilisé des applications ludifiées autonomes pendant une période allant de 1 à 24 semaines.
  • Les scientifiques ont mesuré les changements dans les niveaux d’activité physique et les résultats spécifiques tels que l’activité physique modérée à vigoureuse, la marche et le nombre de pas.
  • Les résultats ont été comparés à ceux de groupes témoins, dans lesquels les personnes participantes étaient placées sur des listes d’attente pour participer éventuellement à une intervention par application ludique ou pour utiliser une autre stratégie standard, comme des conseils sur le mode de vie, des journaux papier et des dispositifs ou applications de suivi des calories ou de l’activité.  

Ce que les scientifiques ont découvert

Dans l’ensemble, la revue systématique révèle que les applications ludifiées peuvent contribuer à augmenter les niveaux d’activité physique, en particulier la marche et le nombre de pas. Bien que les tableaux de classement (qui indiquent le rang des utilisateurs et des utilisatrices), les récompenses et l’intégration des réseaux sociaux soient des caractéristiques importantes des applications utilisées dans les études incluses, des recherches de plus grande qualité sont nécessaires pour comprendre quelles caractéristiques ludiques favorisent le changement de comportement lié à l’activité physique et maintiennent ce changement. Ces résultats préliminaires reposent sur des données de certitude très faible à modérée, ce qui signifie que les résultats sont susceptibles de changer à mesure que de nouvelles études sont réalisées.

Conclusion

Les applications pour téléphones intelligents qui intègrent des fonctionnalités ludiques peuvent augmenter les niveaux d’activité physique, à savoir la marche et le nombre de pas, lorsqu’elles sont utilisées comme une stratégie autonome.   




Ressources Web connexes

  • La maladie d'Alzheimer: est-ce que les produits à base de Ginkgo biloba peuvent aider?

    Informed Health Online
    Les suppléments de Gingko biloba (240 mg par jour) peuvent aider à réduire les symptômes de la maladie d'Alzheimer et vous permettre de mieux effectuer vos tâches quotidiennes. Soyez conscient que le Gingko biloba peut interagir avec d'autres médicaments, alors parlez-en à votre médecin avant de prendre des suppléments. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Certains médicaments à base de plantes peuvent soulager les maux de dos à court terme

    Institute for Work & Health
    Certains médicaments à base de plantes peuvent aider à soulager les maux de dos. La griffe du diable, l'écorce de saule et la cayenne peuvent aider à réduire la douleur à court terme. Cependant, il n'y a aucune données probantes que ces substances sont sans danger et utiles à long terme. Cette ressource est disponible en anglais.
  • La vitamine C peut-elle vous maintenir en bonne santé?

    Informed Health Online
    Les recherches révèlent que les suppléments de vitamine C ne préviennent pas le rhume, mais ils peuvent réduire la durée des symptômes du rhume. Si vous les prenez avant d'avoir des symptômes de rhume, ils peuvent également soulager certains symptômes. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation