+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Le succès des modèles de co-habitation pour les aînés influencé par les personnes, les lieux et la sécurité à long terme

Baldwin C, Dendle K, McKinlay A. Initier le co-logement chez les personnes âgées: personnes, lieu et sécurité à long terme Journal of Housing for the Elderly. 2019; 33(4): 358-381.

Question abordée par la revue systématique

      Quels facteurs affectent le succès des modèles de co-habitation pour les aînés?

Contexte

      Un logement convenable est essentiel au bien-être de chacun, servant non seulement de refuge physique, mais fournissant également une sécurité émotionnelle, psychologique et financière.

      Avec le vieillissement de la population à l’échelle mondiale, le taux de personnes vivant seules jusqu'à un âge avancé a considérablement augmenté au cours des 50 dernières années.

      De nombreux aînés préfèrent vieillir chez eux, car s'éloigner de leur domicile peut entraîner une perte d'autonomie et de contrôle sur leur avenir.

      Malheureusement, la hausse des loyers et des prix des logements peut constituer un obstacle, soulignant la nécessité de modèles de logements innovants pour les aînés.

      Cette revue systématique examine les modèles de co-habitation pour les aînés, en mettant l'accent sur les facteurs de succès et les considérations de mise en œuvre.

Comment la revue a été réalisée

      Les auteurs de la revue systématique ont effectué une recherche dans cinq bases de données de recherche pour recenser des études pertinentes.

      Les mots-clés suivants ont été utilisés pour trouver des études pertinentes: aîné, âgé, co-logement, co-habitation et colocataires.

      Au total, 60 articles ont été inclus dans cette revue.

      Aucune source de financement spécifique n'a été signalée par les auteurs de la revue.

Ce que les chercheurs ont trouvé

      Les études incluses dans cette revue ont révélé un large éventail de modèles de co-habitation. Sur la base de ces résultats, les auteurs de la revue ont défini la co-habitation pour les aînés comme une situation de vie qui englobe, au minimum, deux personnes ou plus, ayant des ménages séparés, vivant dans une configuration physique avec des espaces partagés et privés. Notamment, les résidents doivent être en mesure de participer à la gouvernance du projet de co-habitation, préserver leur l'indépendance et prendre des dispositions de sécurité.

      Trois thèmes ont émergé de l’analyse: les personnes, les lieux et la sécurité à long terme.

      Dans la catégorie des «personnes», les auteurs de la revue ont discuté de la tendance des projets de co-habitation à regrouper les personnes selon l'âge, la culture, les antécédents ou la capacité financière. Dans les projets fondés sur l'âge, le succès a été constaté dans les modèles qui limitaient les nouveaux résidents à ceux âgés de 50 à 70 ans. Dans ces arrangements, le regroupement des co-résidents selon l'âge permet d'équilibrer les aînés actifs avec ceux qui nécessitent davantage de soins sociaux.

      Alors que certains modèles ont étudié la possibilité d'arrangements de co-habitation intergénérationnelle, des études ont révélé que les relations informelles de non-cohabitation semblent plus efficaces pour établir des liens sociaux intergénérationnels positifs.

      Enfin, les auteurs de la revue ont constaté que les modèles de co-habitation ont tendance à regrouper des personnes âgées de culture, d'antécédents ou de capacité financière similaires, que ce soit intentionnel ou non. Bien que cela semble faciliter le développement de réseaux de soutien positifs pour les résidents, les moyens suggérés pour cultiver la diversité comprenaient des lignes directrices et des normes de groupe pour influencer la communication, les comportements, les interactions et la résolution des conflits.

      Dans la catégorie touchant aux «lieux», les études incluses ont montré que les modèles de co-habitation peuvent varier des zones urbaines aux zones rurales. Les modèles de co-habitation peuvent se produire à différentes échelles, allant des développements à logements multiples aux petits groupes auto-organisés de deux ou trois résidents indépendants. Dans de nombreuses études, l'importance des installations communes partagées a été soulignée comme moyen de favoriser les interactions sociales entre les résidents.

      La sécurité à long terme des modèles de co-habitation s'est révélée d'une importance cruciale pour les aînés. La sécurité des projets de co-habitation peut être affectée par un certain nombre de facteurs, qui incluent principalement le type de prestataire administrant l'accord de co-habitation et le degré d'implication des résidents dans le financement et le développement du projet. Dans la plupart des cas, un soutien externe de professionnels est nécessaire en raison de la complexité des modèles de co-habitation.

Conclusion

      En conclusion, cette revue systématique a révélé que le succès d’un projet de co-habitation est influencé par une variété de facteurs, notamment l'âge et les antécédents des co-résidents, l'emplacement des projets de co-habitation, la sécurité à long terme et le degré d'implication des résidents dans la conception du projet de co-habitation.



Related Topics


Ressources Web connexes

  • Pardon, qu'avez-vous dit? Vivre avec la dysarthrie (trouble de la parole) après un accident vasculaire cérébral

    Evidently Cochrane
    Après avoir souffert d'un accident vasculaire cérébral (AVC), la parole peut ne pas être aussi claire, et ce, en fonction de la partie de votre cerveau qui a été endommagée. Des recherches de plus grande qualité sont nécessaires pour en savoir plus sur la façon dont ce problème affecte les personnes qui se remettent d'un AVC. Cette ressource (disponible en anglais) présente le témoignage d'Annette, une femme affectée par la dysarthrie.
  • L'isolement social: comment aider les patients à être moins seuls

    Patient.co.uk
    Si vous vous sentez seuls ou isolés, cherchez à établir des contacts. Devenez plus actifs dans votre communauté. Si vous êtes un médecin de famille ou une infirmière communautaire, identifiez les signes de solitude chez vos patients et aidez-les à trouver de l'aide. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Guide pour des ressources pour la justice des aînés ruraux et tribals

    The United States Department of Justice
    Les terres rurales et tribales forment la maison de plusieurs personnes âgées. Dans les États-Unis, le Département de Justice et le Département d’Agriculture ont formé une équipe pour adresser les problèmes d’abus des aînés dans ces régions ruraux. Cette ressource contient de l’information sur l’abus des aînés et des liens à des ressources externes pour les adultes qui vivent dans des régions ruraux. Lisez cette ressource pour plus d’information. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation