+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Le stress de l’aidant n’a qu’un impact minime sur le placement en institution des personnes âgées qui ont besoin de soins

Donnelly NA,  Hickey A, Burns A , et coll.  Une revue systématique et méta-analyse de l'impact du stress des aidants sur l'institutionnalisation ultérieure des personnes âgées vivant dans la collectivité  PLOS ONE. Juin 2015 ; 6 : e0128213.

Question à l'étude

Des niveaux plus élevés de stress de l’aidant conduisent-ils au placement en institution des personnes âgées vivant dans la collectivité et qui reçoivent des soins ?

Contexte

Les aidants naturels sont exposés au risque de stress et de problèmes de santé psychologique, ce qui pourrait nuire à leur capacité de continuer d’offrir des soins aux personnes âgées vivant dans la collectivité et mettre en péril la viabilité des soins à domicile.

Selon une opinion largement répandue, le stress de l’aidant naturel augmente la probabilité que les gens dont ils prennent soin soient placés en institution. Cependant, ceci a été démontré seulement dans un petit nombre d’études individuelles.

Par conséquent, il est important de procéder à un examen systématique approfondi incluant une grande variété d’articles qui examinent les effets du « stress de l'aidant » et les prédicteurs du placement en institution associés aux personnes âgées vivant dans la collectivité.

Comment la revue a été menée

On a mené une recherche détaillée dans un certain nombre de bases de données électroniques pour recenser des études publiées jusqu'en janvier 2014. Les études qui portaient sur les personnes âgées de 65 ans ou plus atteintes d'une maladie chronique recevant des soins à domicile et qui rapportaient des mesures de stress psychologique chez leurs aidants naturels ont été incluses dans la revue critique.

Un total de 4 701 études ont été identifiées dans les recherches, et 54 ont été incluses dans l’analyse après évaluation de leur admissibilité.

Cette étude a été financée par le Health Research Board de l'Irlande.

Ce que les chercheurs ont trouvé

La revue révèle que le fardeau de l’aidant, son stress et son anxiété avaient un faible effet sur la probabilité de placer en institution les personnes âgées recevant des soins.

Les études de qualité inférieure incluses dans l’analyse, qui ne tiennent pas compte de facteurs comme le sexe, l'âge, le type et la gravité de la maladie, ont tendance à surestimer l’impact du stress de l'aidant par rapport à des études de meilleure qualité.

D'autres facteurs qui peuvent être plus critiques pour déterminer si une personne sera placée en institution ont été identifiés, notamment un trouble cognitif ou une incapacité fonctionnelle et des antécédents d’utilisation d'établissements de soins de longue durée.

Conclusion

La présente revue critique conclut que les stress de l'aidant a un effet petit ou négligeable sur la probabilité que des personnes âgées recevant des soins à domicile soient placés et suggère d’autres facteurs qui peuvent être plus importants pour prédire le placement en institution. Des données supplémentaires provenant d’études robustes sont nécessaires pour confirmer la relation entre le stress de l’aidant naturel et le placement ultérieur en institution de ceux à qui ils donnent des soins.




Ressources Web connexes

  • Des médicaments pour traiter la dépression: une revue des recherches pour les adultes

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les adultes diagnostiqués comme étant dépressifs à décider du type de médicament qu'ils devraient prendre. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires de chaque antidépresseur. Cette ressource est disponible en anglais.
  • La démence: aperçu du sujet

    Health Link B.C.
    Certains types de démence peuvent être traités (par exemple, si la démence est causée par une tumeur au cerveau, des interactions médicamenteuses ou des infections). Pour la plupart des gens, la démence ne peut pas être inversée. Cette ressource (disponible en anglais) offre des réponses aux questions fréquemment posées sur la démence.
  • Des exercices pour le corps et l'esprit: le tai-chi et le yoga

    Berkeley Wellness
    Le yoga et le tai-chi peuvent aider à améliorer votre santé physique et mentale. Les avantages peuvent comprendre un soulagement de la douleur, la prévention des chutes et l'amélioration de l'humeur. Afin de vous initier au yoga ou au tai-chi, essayez des cours de base. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation