+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Des travailleurs sociaux spécialisés disposant d'un budget pour les soins à domicile et autres interventions de services sociaux peuvent être efficaces pour aider les adultes handicapés et les personnes âgées ayant des besoins complexes

Gridley K, Brooks J, Glendinning C. Bonnes pratiques en matière de protection sociale pour les adultes handicapés et les personnes âgées ayant des besoins graves et complexes: données probantes issues d'un examen de la portée Health and Social Care in the Community. 2013; 22(3): 234-248.

Question abordée par la revue systématique

      Quel est le meilleur moyen de fournir des services sociaux aux adultes handicapés et aux personnes âgées ayant des besoins graves et complexes?

Contexte

      Le nombre de personnes âgées atteintes de démence et de multiples maladies chroniques augmente dans le monde entier.

      Parallèlement, les progrès technologiques permettent aux personnes ayant des problèmes de santé complexes ou graves d’être assistées à domicile plutôt que dans des établissements de soins de longue durée. Ces évolutions présentent de nouveaux défis pour les services sociaux et exigent de nouvelles réponses et compétences.

      Cette revue a examiné les données probantes issues de la recherche pour identifier les meilleures pratiques de services sociaux pour les adultes handicapés et les personnes âgées ayant des besoins graves et complexes.

Comment la revue a été réalisée

      25 bases de données ont été consultées pour identifier des études publiées entre janvier 1997 et février 2011 sur les meilleures pratiques en matière de services sociaux au Royaume-Uni.

      86 articles ont été sélectionnés pour analyse, parmi lesquels 29 études ont été identifiées et incluses dans la revue.

      Cette revue a été financée par l’École de recherche en services sociaux du National Institute for Health Research du Royaume-Uni. Les auteurs ont déclaré ne pas avoir de conflits d'intérêts.

Ce que les chercheurs ont trouvé

      35 articles ont plaidé en faveur d'un soutien centré sur la personne pour les individus ayant des besoins complexes, mais aucune évaluation robuste ne permettait d’identifier une approche optimale pour y parvenir.

      Les évaluations les plus robustes ont toutefois permis d’identifier des interventions de services sociaux qui semblent efficaces: 1) une équipe de spécialistes multidisciplinaire pour les jeunes adultes; 2) la gestion de cas intensive pour les personnes âgées atteintes de démence avancée; 3) un travailleur social spécialisé disposant d'un budget alloué aux soins à domicile pour les patients psycho-gériatriques hospitalisés (la psycho-gériatrie est une branche de la psychiatrie concernée par les troubles du comportement et les troubles émotionnels chez les personnes âgées); et 4) la formation interprofessionnelle pour les professionnels de la santé mentale en milieu communautaire.

      Une étude a révélé que les besoins en soins des personnes âgées bénéficiant de la gestion de cas avaient considérablement diminué par rapport à ceux recevant les soins usuels au bout de six mois.

      Les aidants des personnes âgées bénéficiant de la gestion de cas ont également signalé une réduction nettement plus importante de leur fardeau et de l'apport total en soins à 12 mois.

      Les coûts des soins de santé et des services sociaux étaient nettement plus élevés pour les membres du groupe bénéficiant de la gestion des cas, bien que les coûts à long terme devraient être réduits à long terme en raison de la réduction du nombre d'admissions en établissement de soins.

Conclusion

      Cette revue met en lumière des données probantes à l’appui de plusieurs interventions visant à prodiguer des interventions de services sociaux aux adultes handicapés et aux personnes âgées ayant des besoins graves et complexes. Cependant, des évaluations plus rigoureuses des modèles et des approches visant à soutenir ces populations vulnérables sont nécessaires.

 




Résumés de données probantes connexes

Ressources Web connexes

  • La maladie d'Alzheimer: est-ce que les produits à base de Ginkgo biloba peuvent aider?

    Informed Health Online
    Les suppléments de Gingko biloba (240 mg par jour) peuvent aider à réduire les symptômes de la maladie d'Alzheimer et vous permettre de mieux effectuer vos tâches quotidiennes. Soyez conscient que le Gingko biloba peut interagir avec d'autres médicaments, alors parlez-en à votre médecin avant de prendre des suppléments. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Les statines

    Cognitive Vitality
    Les recherches démontrent que prendre des statines plus tard dans la vie n'empêchera pas la maladie d'Alzheimer ou la démence. Les statines sont utilisées pour gérer le cholestérol. La gestion du cholestérol peut réduire votre risque de développer la maladie d'Alzheimer au fur et à mesure que vous vieillissez. Cette ressource est disponible en anglais.
  • La démence: aperçu du sujet

    Health Link B.C.
    Certains types de démence peuvent être traités (par exemple, si la démence est causée par une tumeur au cerveau, des interactions médicamenteuses ou des infections). Pour la plupart des gens, la démence ne peut pas être inversée. Cette ressource (disponible en anglais) offre des réponses aux questions fréquemment posées sur la démence.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation