+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Des résultats positifs au test de l’arc douloureux et au test de rotation externe contre résistance sont les outils les plus précis pour le diagnostic du syndrome de la coiffe des rotateurs

Hermans J, Luime J, Meuffels D, et coll. [TITRE] JAMA. 2013 ; 310 : 837-47.

Question à l’étude

        Quels sont les signes physiques les plus précis pour le diagnostic du syndrome de la coiffe des rotateurs ?

Contexte

        La coiffe des rotateurs est un groupe de quatre ligaments qui stabilisent l’articulation de l’épaule. Ils se relient aux quatre muscles qui déplacent l’épaule dans diverses directions.

        Le syndrome de la coiffe des rotateurs résulte d’un dommage de la coiffe des rotateurs toutes causes confondues (lésions aiguës, microtraumatismes répétitifs, dégénérescence avec le vieillissement, ou inflammation).

        Le syndrome de la coiffe des rotateurs est la cause la plus fréquente de douleur de l’épaule et du bras, surtout lors d’activités au-dessus du plan des épaules.

        Toutefois, les patients avec une déchirure complète et chronique de la coiffe des rotateurs peuvent présenter une perte de mobilisation active sans douleur.

Comment la revue a été menée

        La source du présent résumé est une méta-analyse de 5 études (d’une première série de 28) évaluant l’examen clinique des patients par des spécialistes. Les études ont été publiées de 2005 à 2010.

        Les cinq études couvrent l’examen clinique de 442 épaules (entre 30 et 203 selon les études) chez 432 patients âgés de 20 à 86 ans (environ 54 ans en moyenne). En moyenne, 64 % avaient un syndrome de la coiffe des rotateurs.

        15 tests cliniques ont été inclus.

Ce que les chercheurs ont trouvé

Identification du syndrome de la coiffe des rotateurs

        Un résultat positif au test de l’arc douloureux fournit la seule constatation montrant une augmentation de petite à modérée de la probabilité d’avoir le syndrome de la coiffe des rotateurs. Cet examen est effectué par le clinicien qui lève latéralement le bras allongé de la personne jusqu’au-dessus de sa tête, en notant toutes les manifestations de douleur.

        Un test de l’arc douloureux normal est un test de l’arc où aucune douleur n’est ressentie. Il s’agit du seul résultat montrant une faible diminution de la probabilité d’avoir un syndrome de la coiffe des rotateurs.

        Un résultat positif au signe du bras tombant pourrait aider à identifier les patients atteints du syndrome de la coiffe des rotateurs. Dans ce test, on invite le patient à baisser le bras lentement, sur le côté, à partir d’une position partant de l’extension latérale du bras à la hauteur des épaules. Le test est positif si le bras tombe soudainement en raison de la douleur.

Identification des déchirures complètes

        Un signe du rappel automatique en rotation externe et un signe du rappel automatique en rotation interne positifs (douloureux) donnent les résultats les plus précis pour identifier les déchirures complètes. (L’examinateur tourne passivement le bras du patient en rotation externe complète).

        Un signe du rappel automatique en rotation interne normal (indolore) est le test le plus précis pour l’identification des patients sans déchirure complète. (L’examinateur éloigne du dos la main du bras affecté dans le dos du patient, et lui demande de maintenir la position).

Conclusions

        Des résultats positifs au test de l’arc douloureux et au test de rotation externe contre résistance sont les outils les plus précis pour le diagnostic du syndrome de la coiffe des rotateurs

        Un résultat positif au signe du rappel automatique (en rotation externe ou interne) est l’outil le plus précis pour le diagnostic de la déchirure complète de la coiffe des rotateurs.




Ressources Web connexes

  • Rupture du tendon d'Achille: devrais-je subir une intervention chirurgicale?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision pour les patients vise à aider les personnes atteintes d'une rupture du tendon d'Achille afin de décider si elles veulent subir une opération ou si elles préfèrent traiter la rupture avec un plâtre ou une attelle. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. Cet outil est disponible en anglais.
  • Traiter les ulcères de pression: de nouvelles données probantes, des incertitudes persistantes

    Evidently Cochrane
    Les pansements de gaze ne devraient pas être utilisés pour traiter les ulcères de pression (plaies de lit). D'autres options incluent les pansements à l'alginate, les pansements hydrogels et la thérapie par pression négative. Plus de données probantes sont nécessaires afin de déterminer les options qui sont les meilleures pour réduire la douleur et les complications. Les recherches devraient mesurer les résultats qui comptent pour les patients et les aidants ainsi que les professionnels de la santé. Cette ressource est disponible en anglais.
  • La douleur articulaire

    Mayo Clinic
    Appliquez de la glace pendant 15-20 minutes quelques fois par jour, utilisez un coussin chauffant et essayez un analgésique en vente libre pour soulager la douleur articulaire modérée. Consultez votre médecin si vous avez des douleurs articulaires avec enflure, rougeur, sensibilité ou chaleur autour de l'articulation ou si votre douleur articulaire est causée par une blessure. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation