+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

Chez les personnes atteintes de troubles cognitifs légers ou de démence, l'entraînement cognitif réduit la dépression de manière modérée

Chan JYC, Chan TK, Kwok TCY, et al. Cognitive training interventions and depression in mild cognitive impairment and dementia: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Age Ageing. 2020; 49:738-47.

Question abordée par la revue systématique

Chez les personnes atteintes de troubles cognitifs légers (de la pensée) ou de démence, l'entraînement cognitif réduit-il la gravité des symptômes de dépression?

Contexte

Le déclin des capacités cognitives et la démence sont fréquents chez les personnes âgées, et les personnes atteintes de troubles cognitifs ou de démence souffrent souvent aussi de dépression. Les interventions d'entraînement cognitif (par exemple, les tâches standardisées qui «exercent le cerveau») peuvent améliorer la réflexion chez les personnes ayant une déficience cognitive, mais on ne sait pas si les interventions d'entraînement cognitif peuvent également réduire la gravité de leur dépression.

Comment la revue a été réalisée

Les chercheurs ont effectué une revue systématique des études disponibles jusqu'en avril 2019. Ils ont trouvé 36 essais contrôlés randomisés qui comprenaient un total de 2551 personnes.

Les principales caractéristiques des études étaient les suivantes :

  • l'âge moyen des participants était de 63 à 88 ans;
  • les participants avaient une déficience cognitive légère, une démence légère à modérée ou tout autre niveau de démence;
  • les participants vivant dans la communauté ou dans des maisons de soins infirmiers ou des établissements de soins de longue durée;
  • l’entraînement cognitif incluait :
    • l’entraînement cognitif informatisé (utilise des ordinateurs pour diriger les gens vers des tâches spécifiques)
    • l’entraînement cognitif et la rééducation (pratique guidée personnalisée de tâches nécessitant des fonctions cognitives spécifiques telles que l'attention et la mémoire)
    • la thérapie de stimulation cognitive (programme professionnel d'activités thématiques telles que la thérapie de réminiscence, qui utilise la vue, le son, le toucher, le goût et l'odorat pour aider les gens à se souvenir d'événements, de personnes et de lieux de leur passé);
  • l’entraînement cognitif a été offert pendant 2 à 52 semaines; et
  • l'entraînement cognitif a été comparé aux soins habituels, aux activités sociales et récréatives ou aux interventions psychosociales alternatives.

Ce que les chercheurs ont trouvé

Par rapport au groupe témoin, la gravité de la dépression a été réduite de :

  • de façon modérée par les interventions d'entraînement cognitif dans l'ensemble;
  • de façon modérée par un entraînement cognitif informatisé;
  • de façon faible par un entraînement cognitif et la rééducation; et
  • de façon modérée par une thérapie de stimulation cognitive.

Conclusion

Chez les personnes souffrant de troubles cognitifs légers ou de démence, l'entraînement cognitif réduit la gravité des symptômes de dépression.

Effets de l'entraînement cognitif par rapport au groupe contrôle sur la dépression chez les personnes souffrant de troubles cognitifs légers ou de démence

Types d'entraînement cognitif

Nombre d'études (nombre de personnes)

Effet de l'entraînement cognitif

Tous les types d'entraînement cognitif

36 études (2414 personnes)

L'entraînement cognitif a réduit la gravité de la dépression d'une quantité modérée.

Entraînement cognitif informatisé

7 études (228 personnes)

L'entraînement cognitif informatisé a réduit la gravité de la dépression de manière modérée.

Entraînement cognitif et rééducation

16 études (1123 personnes)

L'entraînement cognitif et la rééducation réduisaient légèrement la dépression.

Thérapie de stimulation cognitive

14 études (1114 personnes)

L'entraînement par stimulation cognitive a réduit la gravité de la dépression de manière modérée.

 




Ressources Web connexes

  • Des médicaments pour traiter la dépression: une revue des recherches pour les adultes

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les adultes diagnostiqués comme étant dépressifs à décider du type de médicament qu'ils devraient prendre. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires de chaque antidépresseur. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Des exercices pour le corps et l'esprit: le tai-chi et le yoga

    Berkeley Wellness
    Le yoga et le tai-chi peuvent aider à améliorer votre santé physique et mentale. Les avantages peuvent comprendre un soulagement de la douleur, la prévention des chutes et l'amélioration de l'humeur. Afin de vous initier au yoga ou au tai-chi, essayez des cours de base. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Le délire

    UpToDate - patient information
    Le délire est le résultat de changements du cerveau qui mènent à la confusion, au manque de concentration et aux problèmes de mémoire. Il n'y a pas de traitement spécifique pour le délire. Il est donc préférable d'éviter les risques, de traiter les maladies sous-jacentes et de recevoir des soins de soutien. Les sédatifs et les contraintes physiques doivent être évités. Cette ressource est disponible en anglais.
AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation