+AA
En
Retour
Résumé des données probantes

Qu'est-ce qu'un Résumé des données probantes?

Les messages clés des recherches scientifiques sur lesquels on peut agir

J'ai compris, masquez ceci
  • Cote:

(a) Chez les patients atteints de fibrillation auriculaire, deux outils sont meilleurs pour prédire le risque d’accident vasculaire cérébral ; un troisième outil est meilleur pour prédire le risque de saignement

Lopes RD, Crowley MJ, BR de Shah, et coll. [TITRE] AHRQ Comparative Effectiveness Review Rockville, MD. : Agency for Healthcare Research and Quality ; août 2013. Rapport no 13— EHC113-EF.

Question à l’étude

        Quelle est l’efficacité des outils pour prévoir les risques d’AVC et de saignement chez les patients présentant une fibrillation auriculaire ?

Contexte

        La fibrillation auriculaire est une anomalie du rythme cardiaque qui peut causer la formation de petits caillots dans le cœur. Ces caillots peuvent voyager jusqu’au cerveau, et causer un AVC.

        Les anticoagulants (les médicaments qui éclaircissent le sang) sont le traitement de choix pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux dans la fibrillation auriculaire non valvulaire. Toutefois, les anticoagulants peuvent provoquer des saignements. Les personnes souffrant de fibrillation auriculaire varient beaucoup dans leur risque d’AVC en raison de la fibrillation auriculaire et de leur risque de saignement.

        Les outils de prédiction évaluent quelles personnes sont plus susceptibles de bénéficier d’un traitement et celles qui sont plus susceptibles d’être lésées.

Comment la revue a été menée

        Le présent résumé se base sur une revue systématique de 37 études sur la prédiction du risque d’AVC et de 17 études sur la prédiction des saignements chez les personnes atteintes de fibrillation auriculaire. L’âge moyen des participants variait de 53 à 81 ans. Les études ont été publiées de 2000 à 2012.

Ce que les chercheurs ont trouvé

        Les scores du CHADS2 et du CHA2DS2-VASc sont les meilleurs outils pour prédire le risque d’AVC. Leur valeur de prévision moyenne est 0,70 (s’étendant de 0,66 à 0,75).

         Une valeur de 0,50 signifie que l’outil n’est pas meilleur que le hasard pour prédire un résultat. Une valeur de 1,0 signifie que l’outil prédit un événement avec certitude.

        La solidité des données pour ces 2 outils est faible.

        Les scores de HAS-BLED sont les meilleurs pour prédire le risque de saignement. La solidité des données est modérée.

Conclusions

        Les points de CHADS2 et de CHA2DS2-VASc sont les meilleurs outils pour prédire l’AVC chez les personnes atteintes de fibrillation auriculaire.

        Les scores de HAS-BLED sont le meilleur outil pour prédire le risque de saignement.

Outils pour prédire les accidents vasculaires cérébraux ou les saignements

Outil

Description

CHADS2

Insuffisance cardiaque congestive ; hypertension ; âge de 75 ans ou plus ; diabète ; avant AVC deux points de moins

CHA2DS2-VASC

Insuffisance cardiaque congestive ; hypertension ; âge 75 ou plus [2 points] ;  diabète ; avant AVC [2 points de moins] ; maladie vasculaire ; âge entre 65 et 74 ans ; sexe = féminin

HAS-BLED

1 point chacun pour l’hypertension ; fonction rénale ou hépatique anormale ; AVC ; antécédents de saignement ou prédisposition ; rapport international normalisé labile ; âge avancé [plus de 65 ans] ; consommation concomitante de médicaments et d’alcool

 


(b) Chez les patients atteints de fibrillation auriculaire, le dabigatran et l’apixaban sont meilleurs que la warfarine pour prévenir l’AVC ; les résultats diffèrent selon le risque de saignement

Lopes RD, Crowley MJ, BR de Shah, et coll. [TITRE] AHRQ Comparative Effectiveness Review Rockville, MD : Agency for Healthcare Research and Quality ; août 2013. Rapport no 13— EHC113-EF.

Question à l’étude

        Quelle est l’efficacité des nouveaux traitements pour l’AVC et le saignement chez les patients présentant une fibrillation auriculaire ?

Contexte

        La fibrillation auriculaire est une anomalie du rythme cardiaque qui peut causer la formation de petits caillots dans le cœur. Ces caillots peuvent voyager vers le cerveau (ce qui provoque un accident vasculaire cérébral) ou vers d’autres organes (embolie systémique — par exemple, provoquant une crise cardiaque).

        Les anticoagulants (les médicaments qui éclaircissent le sang) sont le traitement de choix pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux dans la fibrillation auriculaire non valvulaire. Cependant, les anticoagulants peuvent causer des saignements anormaux (par exemple, dans les intestins ou le cerveau). Il existe de nouveaux traitements pour la prévention des AVC.

Comment la revue a été menée

        Le présent résumé se base sur une revue systématique de 43 études d’interventions pour la prévention des AVC et de 13 études de stratégies anticoagulantes pour les patients ayant subi des procédures effractives. L’âge moyen des participants variait de 53 à 81 ans. Les études ont été publiées de 2000 à 2012.

        Les médicaments évalués comprenaient l’apixaban, l’aspirine, le clopidogrel, le dabigatran, l’edoxaban, le rivaroxaban et la warfarine.

Ce que les chercheurs ont trouvé

        Le dabigatran, 150 mg, était supérieur de 34 % à la warfarine pour la prévention des AVC (y compris les hémorragies cérébrales) et des embolies systémiques (1,1 %/an par rapport à 1,7 %/année).

        Le rivaroxaban n’est pas pire que la warfarine pour la prévention des AVC ou des embolies systémiques. Les taux de saignements graves et de mort sont semblables.

        L’apixaban est meilleur de 21 % que la warfarine pour la prévention des AVC et des embolies systémiques (1,3 %/année par rapport à 1,6 %/année).

        L’apixaban est meilleur de 31 % par rapport à la warfarine pour la prévention des saignements graves et de 21 % pour la prévention de la mort.

        L’apixaban est également meilleur de 55 % que l’aspirine pour réduire les AVC ou les embolies systémiques (1,6 %/année par rapport à 3,7 %/année). Les taux de saignement (y compris les saignements importants chez les patients à qui les anticoagulants oraux ne conviennent pas) sont semblables.

        Aucune étude n’a directement comparé les nouvelles thérapies.

Conclusion

        Chez les patients atteints de fibrillation auriculaire, le dabigatran, et l’apixaban sont meilleurs que la warfarine pour la prévention des AVC

        L’apixaban est également meilleur que la warfarine pour la prévention des saignements et de la mort




Glossaire

Anticoagulants
Medications that suppress, delay, or prevent blood clots. Anticoagulants (also referred to as "blood thinners") are used to treat circulatory blockages.

Ressources Web connexes

AVERTISSEMENT Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Voulez-vous savoir ce que lisent les professionnels? Inscrivez-vous pour accéder gratuitement à tous les contenus professionnels.

S'inscrire
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation