+AA
En
Voir tous les sujets

Dépistage du cancer et détection précoce

La détection précoce du cancer peut accroître les chances de réussite du traitement de certaines conditions. Les tests de dépistage communs incluent la mammographie pour le cancer du sein, la cytologie (le test Pap) pour le cancer du col utérin et la coloscopie pour le cancer colorectal. Consultez nos ressources sur les différents types de dépistage si vous souhaitez en discuter avec votre médecin.

Le dépistage du cancer de la prostate : Ce que vous devez savoir au sujet du test de l’APS
Lisez Billet Blogue
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein - risques et bénéfices, 50–69 ans

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Votre risque de mourir d'un cancer du sein est légèrement réduit si vous avez un dépistage régulier. Cependant, un dépistage régulier augmente vos chances d'un résultat faussement positif, de subir une biopsie et d'avoir une partie ou tout le sein enlevé inutilement.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein - algorithme pour les patientes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande aux femmes âgées entre 50 et 74 ans, qui ne sont pas à risque élevé, de se faire dépister pour le cancer du sein tous les 2 à 3 ans. Parlez à votre médecin des options de dépistage si vous êtes à risque élevé ou si vous êtes âgée de plus de 74 ans.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein - questions fréquemment posées par les patientes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande aux femmes âgées de 50 à 74 ans, qui ne sont pas à risque élevé de cancer du sein, de se faire dépister pour le cancer du sein tous les deux à trois ans.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein - Risques et bénéfices, 70–74 ans

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Votre risque de mourir d'un cancer du sein peut être diminué en passant un test de dépistage régulier. Cependant, les mammographies posent certains risques, y compris des faux positifs ou encore des biopsies ou chirurgies inutiles.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du sein—Vidéo sur les lignes directrices pour le dépistage

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Les femmes âgées de 50 à 74 ans devraient passer une mammographie tous les 2 à 3 ans, si elles ne sont pas à risque élevé de cancer du sein. Si vous êtes âgée de plus de 75 ans, discutez avec votre médecin à propos du besoin de passer une mammographie.
  • Résumé des données probantes

    Dépistage du cancer du poumon

    Cochrane Database of Systematic Reviews (2013)
  • Résumé des données probantes

    le dépistage de cancer de la prostate

    Cochrane Database of Systematic Reviews (2013)
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du poumon: fiche d'information

    U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF)
    La U.S. Preventive Services Task Force recommande que les adultes âgés de 55 à 80 ans qui ont été de gros fumeurs au cours des 15 dernières années soient examinés pour le cancer du poumon à chaque année. La tomodensitométrie à faible dose est le test de dépistage recommandé. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Éducation des patients: dépistage du cancer de la prostate (au-delà des bases)

    UpToDate - patient information
    Le test d'antigène spécifique de la prostate et les examens rectaux sont deux formes de dépistage du cancer de la prostate. Le dépistage présente à la fois des risques et des avantages. Le dépistage systématique n'est pas recommandé pour tout le monde. Discutez avec votre fournisseur de soins de santé pour savoir si le dépistage est une bonne option pour vous. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Quels sont les premiers signes du cancer des ovaires et comment les détectez-vous?

    HealthLine
    Les symptômes du cancer des ovaires peuvent inclure des ballonnements ou des douleurs abdominales, des difficultés à manger ou des visites plus fréquentes aux toilettes. Prendre des pilules contraceptives orales, avoir allaité au sein ou avoir été enceinte, ainsi que certaines interventions chirurgicales pourraient réduire votre risque de cancer des ovaires. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le cancer de la prostate: dépistage

    U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF)
    Les hommes âgés de 55 à 69 ans devraient demander à leur médecin s'ils doivent passer un test de dépistage du cancer de la prostate. Le dépistage offre un petit avantage potentiel, mais présente également des inconvénients tels que des résultats faussement positifs. Les hommes de 70 ans et plus ne devraient pas subir de test de dépistage.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du poumon: outil de dépistage auprès de 1000 personnes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Si vous avez entre 55 et 74 ans et si vous êtes ou avez été un fumeur, vous devriez envisager de vous faire tester pour le cancer du poumon. Discutez avec votre professionnel de soins de santé de la possibilité de vous faire tester à l'aide d'un scanner à faible dose une fois par an pendant trois ans.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage routinier du cancer de l'ovaire n'est pas bénéfique

    Our Bodies, Ourselves
    Le dépistage annuel n'est pas recommandé pour les femmes à risque moyen de cancer de l'ovaire, et peut mener à des résultats faussement positifs. Au lieu de cela, surveillez les changements physiques qui peuvent survenir comme des ballonnements ou des douleurs pelviennes. Cette ressource, disponible en anglais, comprend une courte vidéo.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Dépistage du cancer colorectal

    Société Canadienne du Cancer
    La Société canadienne du cancer recommande aux hommes et aux femmes de plus de 50 ans de passer un test de selles au moins tous les 2 ans pour tester pour le cancer colorectal. Vous êtes plus à risque si vous avez déjà eu ce cancer, des polypes bénins et une maladie inflammatoire de l'intestin, ou si vous avez des antécédents familiaux de cancer colorectal.
  • Aides à la décision des patients

    Dépistage du cancer de la prostate: devrais-je passer un test APS?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les hommes qui envisagent un test de l'antigène prostatique spécifique (APS) afin de décider s'ils doivent ou non passer le test. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Examen de dépistage du cancer de la prostate avec le test de l'APS

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les patients à décider (avec leurs proches, les cliniciens de soins primaires et les urologues) de passer ou non un test de l'antigène prostatique spécifique (APS). L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer de l'ovaire: fiche d'information

    U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF)
    Les femmes qui ne sont pas à risque pour le cancer de l'ovaire devraient éviter le dépistage. Le dépistage du cancer de l'ovaire peut donner des résultats faussement positifs qui peuvent mener à une chirurgie inutile. Parlez à votre médecin de vos facteurs de risque et de vos préférences personnelles avant de prendre la décision de passer un test de dépistage du cancer de l'ovaire. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer de la prostate - questions fréquemment posées par les patients

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande aux hommes de ne pas se faire dépister pour le cancer de la prostate avec un test de l'antigène prostatique spécifique parce que les effets négatifs dépassent les avantages. Les effets négatifs du dépistage comprennent: les faux positifs, le sur-diagnostic, les infections, la dysfonction érectile, l'incontinence urinaire et les complications liées à la biopsie.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer de la prostate - avantages et inconvénients

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs ne recommande pas aux hommes de se faire dépister pour le cancer de la prostate avec un test de l'antigène prostatique spécifique (test APS). Le léger avantage que peut présenter le test APS est surpassé par les préjudices potentiellement graves du dépistage et du traitement qui s’ensuivrait.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer de la prostate - résumé graphique

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le dépistage du cancer de la prostate avec un test de l'antigène prostatique spécifique (test APS) n'est pas recommandé car il y a plus d'inconvénients que d'avantages potentiels.
  • Aides à la décision des patients

    BRCA1 et BRCA2: le risque de cancer et les tests génétiques

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes qui envisagent des tests génétiques pour les mutations des gènes BRCA1 et BRCA2 afin de décider de passer ou non les tests. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Les lignes directrices sur le dépistage par mammographie

    Our Bodies, Ourselves
    La United States Preventive Task Force (USPSTF) recommande aux femmes de plus de 40 ans de parler à leur médecin concernant les avantages et les inconvénients de la mammographie, et elle recommande aux femmes entre 50 et 74 ans de passer une mammographie tous les deux ans. La USPSTF ne fait pas de recommandation pour le dépistage du cancer du sein chez les femmes âgées de plus de 74 ans parce qu'il n'y a pas d'étude randomisée pour ce groupe d'âge. Vérifiez les lignes directrices dans votre juridiction afin d'obtenir plus d'information sur le dépistage du cancer du sein. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du col utérin: feuillet d'information pour les femmes

    U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF)
    La US Preventive Services Task Force ne recommande pas que les femmes de plus de 65 ans passent un dépistage pour le cancer du col utérin à moins qu'elles soient à risque élevé ou qu'elles n'aient jamais été examinées auparavant. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Test Pap

    Société Canadienne du Cancer
    Un test Pap tous les 1-3 ans est recommandé pour les femmes de plus de 21 ans qui ont été sexuellement actives. Parlez-en à votre médecin si vous avez besoin d'un test Pap, si vous avez plus de 69 ans, ou si vous avez eu une hystérectomie. Consultez cette ressource pour en savoir plus sur la préparation pour un test Pap, les risques et les résultats.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Recommandations pour le test du cancer colorectal

    Health Link B.C.
    Le test colorectal tous les 1 à 2 ans est recommandé pour les personnes âgées de 50 à 74 ans. Votre médecin peut recommander le dépistage avant l'âge de 50 ans et plus souvent si vous avez un risque accru de ce type de cancer (par exemple, si vous avez des antécédents familiaux de cancer du côlon, de polypes ou de maladie de Crohn). Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Éducation des patients: le dépistage du cancer du sein (au-delà des bases)

    UpToDate - patient information
    Le dépistage du cancer du sein comprend des tests pour trouver le cancer du sein à un stade précoce. Le risque de mourir d'un cancer du sein a diminué au cours des dernières années, en partie à cause du dépistage. Cette ressource (disponible en anglais) examine différents types de dépistage, ainsi que la fréquence optimale pour passer des tests de dépistage.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du col de l'utérus - algorithme pour les patientes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Un test Pap permet de dépister le cancer du col de l'utérus. Il est recommandé que les femmes sexuellement actives de 25-69 ans soient testées tous les trois ans. Le dépistage n'est pas recommandé pour les femmes de plus de 70 ans si leurs trois derniers tests Pap étaient négatifs.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer du col de l'utérus - questions fréquemment posées par les patientes

    Groupe d'etude canadien sur les soins de sante preventifs
    Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande que les femmes de plus de 25 ans fassent un test Pap tous les trois ans pour dépister le cancer du col de l'utérus.
  • Évaluation d'une ressource Web

    La mammographie numérique: est-ce que les technologies plus récentes sont toujours meilleures?

    National Women’s Health Network
    Les mammographies numériques et les mammographies sur film avec écran ne sont pas très différentes. Les deux sont tout aussi précises dans la détection du cancer du sein. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Les avantages et les risques des tests de dépistage

    Informed Health Online
    Soyez informés des avantages et des risques des tests de dépistage. Parlez à votre médecin pour savoir quel type de dépistage est bon pour vous. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Mammographie

    Health Link B.C.
    Une méthode utilisée pour dépister le cancer du sein est un test aux rayons X connu sous le nom de mammographie. Les mammographies peuvent aider à réduire les décès dus au cancer du sein chez les femmes âgées de 40 à 74 ans, mais comportent certains risques. Cette ressource (disponible en anglais) fournit des informations sur la façon dont les mammographies sont effectuées, comment se préparer, ce que les femmes ressentent, les risques, les résultats, ce qui affecte le test et les considérations à prendre en compte. Discutez avec votre professionnel de soins de santé de votre risque de cancer du sein, des options de dépistage du cancer du sein disponibles, ainsi que des risques et avantages de chaque option.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Examen de la peau

    Société Canadienne du Cancer
    Passez un examen de la peau si vous avez des antécédents familiaux de cancer de la peau. Examinez votre peau régulièrement pour des changements dans la taille, la couleur ou la forme des grains de beauté et des marques. Apprenez la règle ABCDE ou la liste de contrôle de sept points afin de reconnaître les différences entre les grains de beauté normaux et les mélanomes.
  • Aides à la décision des patients

    Dépistage du cancer de la prostate: décisions pour les hommes ayant des antécédents familiaux de cancer de la prostate

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les hommes âgés de 40 à 79 ans qui ne sont pas atteints d'un cancer de la prostate afin de décider si un test de dépistage du cancer de la prostate est nécessaire ou non. L'outil décrit et compare les deux options. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Comprendre les tests génétiques pour les hommes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein et de l'ovaire: information et aide à la décision

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les hommes qui envisagent des tests génétiques parce qu'ils ont des antécédents familiaux de cancer du sein et/ou de l'ovaire. L'outil décrit des options telles que la recherche de mutation, le test prédictif et le report de la décision. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Comprendre les tests génétiques pour le syndrome de Lynch: information et aide à la décision

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les personnes qui envisagent de passer des tests génétiques pour le syndrome de Lynch afin de décider des options de dépistage. L'outil décrit des options telles que faire une recherche de mutation, un test prédictif et reporter la décision. L'outil compare les avantages et les effets secondaires associés à chaque option. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Comprendre les tests génétiques pour les cancer du sein et de l'ovaire qui sont communs dans la famille: information et aide à la décision

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes qui envisagent de passer un test génétique parce qu'elles ont des antécédents familiaux de cancer du sein et/ou de l'ovaire. L'outil décrit les options telles que la recherche de mutation, le test prédictif et le report de la décision. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Outil de soutien à la décision sur le dépistage du cancer du poumon

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les patients à discuter avec les cliniciens de soins primaires, les pneumologues, les infirmières et les auxiliaires médicaux afin de décider de passer ou non un test de dépistage du cancer du poumon. L'outil compare les risques et les avantages des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Dépistage du cancer de la prostate: faire le meilleur choix

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les hommes à décider de passer ou non un test de dépistage du cancer de la prostate. L'outil compare les avantages et les risques des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Dépistage du cancer de la prostate: devrais-je passer un test de l'antigène prostatique spécifique?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les hommes à décider de passer ou non un test de dépistage du cancer de la prostate. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Le risque de cancer du sein: devrais-je passer un test pour le gène BRCA?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes qui ont un risque plus élevé de cancer du sein ou des ovaires à décider de passer ou non un test de dépistage génétique. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Le dépistage du cancer du sein et les seins denses: quelles sont mes options?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes ayant des seins denses à envisager des options pour le dépistage du cancer du sein, de décider de passer une mammographie seulement, ou plutôt de passer une IRM ou une échographie avec une mammographie. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Dépistage du cancer du sein: quand dois-je commencer à passer des mammographies?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes ayant un risque moyen de cancer du sein à décider de passer ou non des mammographies à 40 ou 50 ans. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires des deux options. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Cancer du colon: quel test de dépistage devrais-je passer?

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les personnes de 50 ans et plus qui ont un risque normal de cancer du colon afin de décider quel test de dépistage elles devraient passer. L'outil compare les avantages, les risques et les effets secondaires du test des selles, qui peut être effectué à la maison, à d'autres tests effectués en clinique ou en milieu hospitalier. L'outil est disponible en anglais.
  • Aides à la décision des patients

    Décisions concernant le dépistage du sein

    OHRI
    Cet outil d'aide à la décision vise à aider les femmes âgées de 40 à 49 ans à décider de passer ou non un test de dépistage par mammographie à partir de 40 ans, de 50 ans, à chaque année ou tous les deux ans. L'outil est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Cancer de l'utérus (endomètre)

    Patient.co.uk
    Le cancer de l'utérus est plus susceptible de survenir chez les femmes de 75 à 79 ans. Si le cancer de l'utérus est détecté à un stade précoce, il y a de fortes chances qu'il soit guéri. Parlez à votre médecin si vous présentez des saignements vaginaux après la ménopause, des saignements entre les règles ou des saignements après des rapports sexuels. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer colorectal (intestinal)

    Patient.co.uk
    Les symptômes du cancer de l'intestin comprennent des saignements du rectum et des changements dans les selles. Le dépistage avec des tests tels que le test de recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) et la sigmoïdoscopie flexible permet de détecter rapidement un cancer, ce qui en facilitera le traitement. Cette ressource, disponible en anglais, offre plus d'information sur ces tests.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du poumon

    Mayo Clinic
    Si vous fumez depuis longtemps, parlez avec votre médecin concernant les risques et les avantages du dépistage du cancer du poumon. Le cancer du poumon est plus susceptible d'être guéri s'il est dépisté de façon précoce. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du sein

    Health Link B.C.
    Si vous êtes âgée entre 50 et 74 ans, vous devriez passer des mammographies pour dépister le cancer du sein tous les 2-3 ans. Si vous avez plus de 75 ans, parlez-en à votre médecin avant d'aller passer un test de dépistage du cancer du sein. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Réduire le risque de mélanome

    Société Canadienne du Cancer
    Le mélanome est un type de cancer de la peau. Pour réduire vos risques, utilisez de la crème solaire, couvrez votre peau, assoyez-vous à l'ombre et portez des lunettes de soleil. N'utilisez pas des lits de bronzage.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Trouver le cancer de la peau à ses débuts

    Société Canadienne du Cancer
    Les symptômes d'un mélanome (un type de cancer de la peau) comprennent: des changements dans vos grains de beauté ou des taches sur la peau, de nouvelles marques, des grains de beauté asymétriques, des grains de beauté sans frontière claire, ou des grains de beauté qui semblent différent des autres. Vous pouvez être plus à risque si des membres de votre famille ont eu un mélanome.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Le dépistage du cancer du sein: quand dois-je commencer à passer des mammographies?

    Health Link B.C.
    Utilisez cet outil d'aide à la décision pour vous aider à comprendre les choix concernant le dépistage du cancer du sein, y compris les risques et les avantages des mammographies. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Les douleurs aux seins

    Mayo Clinic
    Les douleurs aux seins affectent de nombreuses femmes et sont souvent causées par des changements hormonaux. Il est peu probable que ce soit un signe de cancer du sein. Choisissez un soutien-gorge bien ajusté, ou essayez des compresses chaudes ou froides, des exercices de relaxation et des analgésiques. Parlez à votre médecin si la douleur persiste ou s'aggrave au fil du temps. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Détecter le cancer de la peau non mélanique

    Informed Health Online
    Il est normal d'observer des changements de la peau avec le vieillissement. Consultez votre médecin si vous avez un nouveau grain de beauté, une croissance ou une tache qui n'a pas guéri au bout de 4 à 8 semaines. Cette ressource (disponible en anglais) décrit ce qu'il faut chercher.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Réduire votre risque de cancer du vagin

    Société Canadienne du Cancer
    Faites-vous vacciner contre le VPH, limitez le nombre de partenaires sexuels que vous avez et utilisez un préservatif pour réduire votre risque de cancer du vagin. Faites-vous examiner régulièrement avec un test Pap et évitez de fumer. Cette ressource comprend des questions à poser à votre médecin au sujet du cancer du vagin.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Mammographie

    National Women’s Health Network
    Les femmes âgées de moins de 50 ans devraient décider de se faire dépister ou non pour le cancer du sein en fonction de leur risque personnel et leur contexte. Les femmes de 50 à 74 ans devraient subir un dépistage régulier du cancer du sein. Cette ressource est disponible en anglais.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Trouver le cancer du poumon à ses débuts

    Société Canadienne du Cancer
    Connaissez les symptômes du cancer du poumon et faites-vous examiner régulièrement. Un diagnostic précoce améliore les chances de succès d'un traitement. Les recherches actuelles explorent les avantages d'utiliser la tomographie par ordinateur par rapport à la radiographie thoracique.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Avez-vous besoin d'une coloscopie?

    Berkeley Wellness
    Il est recommandé que vous passiez un test de dépistage pour le cancer colorectal si vous êtes âgé de 50 à 75 ans. Il existe différents tests de dépistage comme la coloscopie, la sigmoïdoscopie, la recherche de sang occulte dans les selles (RSOS), ou un test immunochimique fécal (TIF). Consultez cette ressource (disponible en anglais) et parlez à votre médecin à propos du test de dépistage qui est le plus approprié pour vous.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Dépistage du cancer du col de l'utérus

    Société Canadienne du Cancer
    Vous pouvez être à risque plus élevé de cancer du col de l'utérus si vous avez des verrues génitales, le papillomavirus, un système immunitaire faible, ou d'autres cancers de l'anus ou de la vulve. Parlez à votre médecin de votre risque et votre besoin de tests Pap ou papillomavirus. Les liens dans cette ressource offrent plus d'information quant au diagnostic et traitement, ainsi que des questions à poser à votre médecin.
  • Évaluation d'une ressource Web

    Dépistage du cancer du sein

    Action Cancer Ontario
    Déceler le cancer du sein de façon précoce offre une meilleure chance de réussite du traitement et le cancer est moins susceptible de se propager. Les mammographies sont utilisées comme outil de dépistage du cancer du sein.
  • Billets du blogue

    Dépistage du cancer du sein : Ce que vous devez savoir sur la mammographie

    Avez-vous des questions sur la mammographie ? Découvrez ce que disent les données probantes sur cette forme de dépistage du cancer du sein pour les femmes présentant un risque moyen de cancer du sein.
  • Billets du blogue

    Se faire dépister ou pas ? Quel rôle les outils d’aide à la décision en ligne jouent-ils dans la prise de décision concernant le dépistage du cancer de la prostate ?

    Êtes-vous en train de prendre une décision concernant le dépistage du cancer de la prostate ou, à tout le moins, commencez-vous à y penser ? Voyez ce que la recherche a à dire sur l’utilisation des aides à la décision en ligne pendant cette période.
  • Billets du blogue

    Ce qu’il faut savoir sur de dépistage du cancer de l’ovaire !

    On continue de ne pas recommander le dépistage du cancer de l’ovaire chez les femmes ne présentant aucun symptôme et encourant un risque moyen de contracter la maladie.
  • Billets du blogue

    Veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte: faire tomber les barrières culturelles pour vieillir en santé

    Tout le monde n'a pas la même opportunité d'avoir accès à des programmes de promotion de la santé qui peuvent sauver des vies et prévenir des maladies graves. Du matériel d'information et des approches culturellement personnalisés peuvent vous aider.
  • Billets du blogue

    Le dépistage du cancer de la prostate : Ce que vous devez savoir au sujet du test de l’APS

    Le test de l'APS est une option pour les hommes qui considèrent le dépistage du cancer de la prostate, bien que les inconvénients puissent l'emporter sur les avantages.
Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation