+AA
En

Des rituels thérapeutiques pour surmonter le deuil

Les messages clés

  • Le deuil est une douleur émotionnelle liée à la mort d’un être cher.
  • Les rituels jouent un rôle important dans le traitement du deuil dans toutes les cultures. Ils doivent être pris en compte pour soulager la détresse des survivants et leur permettre de vivre leur deuil.
  • Toutefois, lorsqu’un décès survient dans des situations violentes, non naturelles ou traumatisantes, il se peut que certaines personnes n’arrivent pas à surmonter leur deuil.
  • Des rituels, autres que funéraires, sont aussi utilisés dans les interventions thérapeutiques pour diminuer les effets négatifs d’un deuil prolongé ou traumatique. Ils se déroulent dans une réalité symbolique qui permet de prendre une certaine distance émotionnelle et de créer un espace pour ressentir et exprimer ses émotions.

Si vous avez perdu un être cher durant la pandémie de COVID-19 ou tout autre événement traumatisant, vous avez peut-être encore de la difficulté à surmonter votre deuil. D’un pays à l’autre, d’une communauté à l’autre et d’une période historique à l’autre, les rites funéraires aident à surmonter le décès d’un être cher en permettant d’amorcer le deuil, et ce, en étant entouré de ses proches.

Les familles endeuillées durant des pandémies ou des événements violents ont plus de difficulté à vivre leur deuil, car les rites sont perturbés ou parfois impossibles à pratiquer, ce qui perturbe la façon de vivre le deuil. Sans pouvoir compter sur le soutien de la communauté et sans pouvoir rendre hommage au défunt, ces personnes risquent de souffrir de deuil prolongé, de stress post-traumatique et même de problèmes de santé mentale.

Est-ce que les rituels utilisés dans un cadre thérapeutique peuvent aider les gens à surmonter un deuil prolongé ou traumatique ?

Ce que la recherche nous apprend

Une revue systématique de 22 articles s’est intéressée aux interventions rituelles et symboliques visant à réduire les symptômes du deuil prolongé et traumatique auprès de différentes populations.(1) Ces personnes avaient vécu le décès d’un proche dans diverses circonstances : le décès d’un proche par homicide ou suite à une disparition, un décès périnatal, un génocide, des personnes âgées qui perdent leur partenaire de vie, des professionnels qui côtoient la mort (par exemple, des policiers ou du personnel en soins palliatifs).

Les rituels utilisés dans la thérapie du deuil sont des actes sensoriels réalisés de manière structurée et utilisant des symboles. Qu’elles soient menées en groupe ou en solitaire, sous la direction bienveillante d’un thérapeute ou de façon autonome, à la maison ou dans des lieux publics, les expériences rituelles créent une réalité symbolique alternative qui permet d’exprimer ses émotions dans un environnement contrôlé et sécuritaire.

Différentes actions sont mises en œuvre dans les rituels thérapeutiques : méditer, communiquer de façon symbolique avec le défunt ou un ami imaginaire, écrire une lettre, lire des textes religieux ou des poèmes, conserver des objets et des images pour se rappeler du défunt, allumer une bougie, organiser une cérémonie d’adieux.

L’aspect social du rituel, qu’il soit funéraire ou thérapeutique, et le sentiment d’appartenance à une communauté sont l’une des fonctions clés des rituels dans notre société. Le fait de partager son chagrin et de vivre ensemble un rituel thérapeutique émotionnel est réconfortant et favorise la cohésion et la solidarité.

Presque toutes les études montrent des effets significatifs positifs à suivre une thérapie incluant des rituels pour diminuer les symptômes associés au deuil prolongé, comme la dépression, la détresse post-traumatique, le désespoir et le comportement de panique, les pensées intrusives et la solitude émotionnelle. En outre, certaines études ont signalé une amélioration de la mémoire, de l’humeur positive, de la croissance personnelle et de l’intégration du sens.

La revue révèle également que certains membres de groupes ethniques minoritaires immigrés présentent souvent des symptômes de deuil persistants. Une possible explication est le manque de rituels, que ce soit à cause de l’impossibilité d’accomplir les rituels culturellement appropriés ou encore le décalage entre les coutumes culturelles du pays d’accueil et les traditions culturelles des immigrants.

 

Surmonter un deuil ensemble

Au cours des premiers mois suivant la perte d’un être cher, les symptômes normaux du deuil commencent progressivement à s'estomper. Toutefois, si ces symptômes persistent ou s'aggravent, vous vivez possiblement un deuil prolongé et compliqué.(2)

  • Les signes et symptômes d’un deuil prolongé et compliqué peuvent inclure :
  • Un chagrin intense et une douleur persistante
  • La difficulté de se concentrer sur autre chose que la mort de votre être cher
  • La difficulté à accepter la mort ou une amertume persistante
  • Un sentiment d’engourdissement ou de détachement
  • Ressentir que la vie n'a ni sens ni but
  • Un manque de confiance envers les autres
  • Une incapacité à profiter de la vie ou à repenser à des expériences positives
  • Avoir du mal à exécuter des routines normales
  • S’isoler des autres et se retirer des activités sociales
  • Vivre une dépression, une tristesse profonde, ou de la culpabilité

Si vous ressentez ces symptômes, ou si vous connaissez quelqu’un qui vit un deuil prolongé et compliqué, allez chercher de l’aide. Certains programmes et services existent afin de soutenir les personnes endeuillées. Services de crise Canada fournit une liste de centres de crise et d'écoute à travers le pays (y compris les groupes locaux de soutien en cas de deuil). Ces centres sont là pour vous aider.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Wojtkowiak J, Lind J, Smid GE. Ritual in therapy for prolonged grief: A scoping review of ritual elements in evidence-informed grief interventions. Frontiers in Psychiatry. 2021 Feb 3;11:623835. doi: 10.3389/fpsyt.2020.623835. PMID: 33613334; PMCID: PMC7887294.
  2. Mayo Clinic. Complicated grief. Ressource Web, accès le 1 décembre 2021.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation