+AA
En

Le bien-être mental : que vient faire l’alimentation là-dedans ?

Les messages clés

  • Les crises, comme la pandémie actuelle de COVID-19, ont un impact sur le bien-être mental en provoquant des sentiments de tristesse, de peur, de stress et d’ennui. Ces émotions peuvent avoir un impact sur notre alimentation. 
  • Des stratégies alimentaires peuvent entraîner une légère amélioration du bien-être mental en modifiant l’humeur.
  • Étant donné les avantages établis de l’adoption d’une alimentation saine sur la santé physique - tels que la perte de poids, la prévention du gain de poids et la réduction du risque de maladie chronique - et les nouvelles preuves concernant les avantages potentiels pour le bien-être mental, prêter attention à son alimentation est une bonne pratique.       
  • Collaborez avec un professionnel de la santé, comme un diététiste, pour élaborer un plan d’alimentation adapté à vos besoins. 

De la perte de poids et à son maintien (1 ; 2) de la prévention des maladies chroniques à leur prise en charge (3-9), ce que nous ingérons joue un rôle dans la « constitution » de notre santé physique. Les avantages d’une alimentation saine et bien équilibrée pour le bien-être physique sont largement reconnus (1-9). Cependant, s’en tenir à une alimentation saine peut être difficile, même dans les circonstances les plus normales. Ajoutez une pandémie inattendue dans le portrait et cet objectif peut sembler encore plus difficile à atteindre !


Pensez-y un peu : lorsque nous sommes heureux, nous nous réunissons souvent autour d’un bon repas pour célébrer ; quand nous sommes tristes ou inquiets, nous nous tournons parfois vers la nourriture pour trouver du réconfort ; et quand nous nous ennuyons, manger ou cuisiner peut nous donner quelque chose à faire pour passer le temps. Ce ne sont là que quelques exemples pour souligner comment nos comportements alimentaires peuvent être influencés par nos émotions.


Étant donné que l’ennui, les sentiments de tristesse, d’inquiétude et de stress sont des traits caractéristiques des temps de crise comme la pandémie mondiale actuelle (10), il ne faut pas s’étonner qu’avec le bien-être mental, l’alimentation puisse également être affectée pendant la pandémie de Covid-19. Cela nous amène à la grande question… les gens devraient-ils faire attention à leur alimentation en cette période déjà difficile ? Pour nous inspirer, nous pouvons consulter une revue systématique récente qui a approfondi la question de savoir si l’amélioration de l’alimentation peut avoir un impact sur le bien-être mental (11).


Ce que la recherche nous apprend

La revue systématique a examiné une variété de stratégies alimentaires différentes qui se concentrent sur la réduction de l’apport en graisses et l’augmentation des nutriments sains, par exemple. Les études incluses dans la revue comptaient principalement des personnes ayant déclaré une baisse de l’humeur, mais n’ayant pas reçu de diagnostic de dépression ou d’anxiété. Dans l’ensemble, on constate que les stratégies alimentaires peuvent entraîner de légères améliorations du bien-être mental, et en particulier de l’humeur. Cependant, on n’observe aucun effet sur l’anxiété. Bien que les résultats constituent une première étape encourageante, il y a de grandes différences entre les études incluses dans la revue. En conséquence, davantage de recherches sont nécessaires d’une part pour déterminer les composants et les caractéristiques alimentaires les plus appropriés afin d’améliorer le bien-être mental et d’autre part pour guider l’élaboration de stratégies efficaces (11).


Compte tenu des avantages pour la santé physique (1-9) et des preuves émergentes concernant le bien-être mental (11), cela ne peut pas nuire de réfléchir à son alimentation et peut-être aussi à la façon dont elle a changé au cours des derniers mois en réponse à la pandémie. Ne soyez pas trop dur avec vous-même, ce sont des temps difficiles et il n’est jamais trop tard pour commencer à vous concentrer sur votre bien-être. Cet exercice d’autoréflexion peut accroître votre conscience des domaines où vous pouvez apporter des ajustements ou encore où vous pouvez chercher du soutien. Consulter un professionnel de la santé, comme un diététiste agréé, est toujours un bon point de départ. Ensemble, vous pouvez collaborer à un plan personnalisé qui vous convient.


Vous ne savez pas comment entrer en contact avec un diététiste? Voici quelques conseils utiles :

  • Communiquez avec votre prestataire de soins de santé primaires pour obtenir une recommandation auprès d’un spécialiste.

  • Consultez le site Web des diététistes du Canada pour une liste de ressources utiles.

  • Faites des recherches sur les services offerts par les chaînes d’épiceries ou les pharmacies de votre région. Certaines offrent maintenant des services de diététiste en ligne ou par téléphone.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Schwingshackl L, Dias S, Hoffman G. Impact des programmes portant sur la modification à long terme du mode de vie sur la perte de poids et les facteurs de risque cardiovasculaires des participants en surpoids ou obèses : une revue systématique et une méta-analyse en réseau. Syst Rev. 2014; 3:130.
  2. Hutfless S, Gudzune KA, Maruther N, et coll. Strategies to prevent weight gain in adults: A systematic review. Am J Prev Med. 2013; 45(6):e41-e51.
  3. Shirani F, Salehi-Abargouei A, Azadbakht L. Effet du plan alimentaire DASH sur sur un certain risque de développer le diabète de type 2: revue systématique et méta-analyse d'essais contròlés cliniques. Nutrition. 2013; 29(7-8): 939-947. doi: 10.1016/j.nut.2012.12.021.
  4. Aguiar EJ, Morgan PJ, Collins CE et coll. Efficacy of interventions that include diet, aerobic and resistance training components for type 2 diabetes prevention: A systematic review with meta-analysis. Int J Behav Nutr Phys Act. 2014; 11(2). doi: 10.1186/1479-5868-11-2. 
  5. Hooper L, Martin N, Jimoh OF, et coll. Réduction ou modification de l’apport des graisses alimentaires pour la prévention. Cochrane Database Syst Revs. 2020; 5:CD011737. doi: 10.1002/14651858.CD011737.pub2.
  6. Hernandez AV, Emonds EE, Chen BA, et coll. L'effet des substituts de sel à faible teneur en sodium sur la tension artérielle, l'hypertension détectée, les accidents vasculaires cérébraux et la mortalité. Heart. 2019; 105(12):953-960. doi: 10.1136/heartjnl-2018-314036.
  7. Zhang X, Imperatore G, Thomas W, et coll. L'effet des interventions ciblant les habitudes de vie sur la régulation du glucose chez les adultes sans altération de la tolérance au glucose ou sans diabète: une revue systématique et méta-analyse. Diabetes Res Clin Pract. 2017; 123:149-164. doi: 10.1016/j.diabres.2016.11.020.  
  8. Snorgaard O, Poulsen GM, Andersen HK, et coll. Une revue systématique et méta-analyse de la restriction alimentaire en glucides chez les patients atteints de diabète de type 2. BMJ Open Diabetes Res Care. 2017; 5(1):e000354. doi: 10.1136/bmjdrc-2016-000354. 
  9. Huo R, Du T, Xu Y, et coll. Les effets du régime de type méditerranéen sur le contrôle glycémique, la perte de poids et les facteurs de risque cardiovasculaire chez les personnes atteintes de diabète de type 2: une méta-analyse. Eur J Clin Nutr. 2015; 69(11):1200-1208. doi: 10.1038/ejcn.2014.243. 
  10. Gouvernement du Canada. Prendre soin de sa santé mentale et physique durant la pandémie de la COVID-19. 2020 [consulté en juin 2020]. Disponible en ligne : https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/2019-novel-coronavirus-infection/mental-health.html 
  11. Firth J, Marx W, Dash S, et coll. Les effets de l'amélioration de l'alimentation sur les symptômes de dépression et d'anxiété: une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés. Psychosom Med. 2019; 81(3):265-280.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation