+AA
En

Est-ce que le sel affecte vraiment la tension artérielle?

Les messages clés

L'hypertension artérielle augmente le risque de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

La plupart des gens consomment trop de sel, ce qui contribue à une tension artérielle élevée.

Des études montrent que réduire la consommation de sel pendant au moins quatre semaines peut significativement diminuer la tension artérielle et le risque de maladie cardiaque.

Nous sommes tellement bombardés d'informations provenant de sources diverses qu'il arrive bien souvent que l'on reçoive des informations contradictoires sur ce qui est le mieux pour notre santé et notre bien-être. Cela peut être déroutant et nous amener à douter de tout ce que nous lisons, entendons et croyons!

Par exemple, pendant des années, on nous a dit de surveiller notre consommation de sel pour éviter une tension artérielle élevée. L’hypertension artérielle est une condition inquiétante, car elle pose un plus grand risque de subir une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral.(1) Mais est-ce que réduire notre consommation de sel va vraiment faire une différence suffisante?

Cette question a fait l'objet de plusieurs études, dont 34 essais randomisés qui ont été inclus dans une revue systématique.(2) Ces études portaient sur plus de 3200 personnes âgées entre 22 et 73 ans. Les deux tiers des participants étaient atteints d’hypertension artérielle, alors que les autres participants avaient une tension artérielle normale. La réduction moyenne de leur consommation de sel était de 4400mg par jour pendant un minimum de quatre semaines.

La plupart des adultes américains ne nécessitent pas plus de 6000 mg de sel par jour, alors que certains groupes comme les Afro-Américains, les adultes de 51 ans et plus et les personnes souffrant d'hypertension, de diabète et de maladie rénale chronique devraient réduire leur consommation quotidienne de sel à 4000 mg. Malheureusement, la plupart des gens consomment beaucoup plus de sel que recommandé. L'apport en sel avant l'étude pour les participants à l'étude était de 7300 à 11700 mg - l'équivalent de trois à cinq cuillères à café de sel (2).

Ce que la recherche nous apprend

Nous avons raison de réduire notre consommation de sel! Il y a de solides données probantes indiquant que réduire la consommation de sel permet d’abaisser la tension artérielle chez les adultes, quel que soit leur sexe ou origine ethnique, et ce, sans aucun effet indésirable. Les améliorations ont été plus importantes chez les personnes souffrant d'hypertension artérielle (la tension artérielle systolique a diminué en moyenne de 5,39 mmHg et la tension artérielle diastolique a diminué en moyenne de 2,82 mmHg), mais des baisses importantes ont également été observées chez les personnes ayant une tension artérielle normale.

La recherche suggère également que des réductions plus importantes dans la consommation de sel vont probablement diminuer encore plus la tension artérielle. Par conséquent, plusieurs pays développés révisent leurs objectifs recommandés et adoptent des politiques publiques visant à réduire la consommation de sel.(3)

Cela dit, si diminuer notre consommation de sel est un moyen prudent qui réduira considérablement notre risque de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, quelle est la meilleure façon de le faire? Une utilisation moins généreuse de la salière vous aidera. Mais le vrai coupable, ce qui représente jusqu'à 85% de notre consommation de sel, ce sont les aliments transformés. Quelques saucisses ou tranches de bacon peuvent représenter plus de la moitié de votre limite quotidienne de sel. Les aliments en conserves, les fromages, les pains, les céréales, les sauces et les cornichons sont parmi les nombreux autres aliments qui sont riches en sodium. Il est donc recommandé d’adopter une alimentation riche en aliments non transformés, naturels et frais.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Lewington S, Clarke R, Qizilbash N, et al. Age-specific relevance of usual blood pressure to vascular mortality: A meta-analysis of individual data for one million adults in 61 prospective studies. Lancet. 2002;360:1903-13. 
  2. He F, Jiafu L, MacGregor G. Effet d'une réduction modeste du sel à long terme sur la pression artérielle : une revue systématique Cochrane et une méta-analyse d'essais randomisés. BMJ. 2013;346:1325. 
  3. National Institute for Health and Clinical Excellence. Guidance on the prevention of cardiovascular disease at the population level [Internet]. NICE; 2010. Available at: http://guidance.nice.org.uk/PH25

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation