+AA
En

Est-ce que la vitamine C est utile contre le rhume ?

Les messages clés

  • Prendre de la vitamine C régulièrement en supplément ne réduit pas le nombre de rhumes (la fréquence) chez l’adulte mais peut réduire leur durée et leur gravité, une fois qu’ils sont commencés.
  • Prendre de la vitamine C comme  traitement au début d’un rhume ne fait aucune différence importante quant à la durée et à la sévérité des symptômes.
  • Plus de recherche est nécessaire pour évaluer les avantages et les inconvénients de prendre des méga-doses de vitamine C comme un traitement une fois le rhume commencé.

Le rhume affecte les gens dans le monde entier, pas seulement ceux qui vivent dans des climats froids. Il existe plus de 200 virus associés au rhume et cela affecte les personnes dans le monde entier, et pas seulement celles qui vivent dans des endroits où l'hiver sévit. Bien que presque tout le monde ait souffert du rhume, les chercheurs ne peuvent pas toujours mesurer l'ampleur du problème. C’est parce que les gens ne le signalent généralement pas à leur médecin à moins que les symptômes ne deviennent graves. La plupart d'entre nous souffrons du rhume sans chercher de traitement jusqu'à ce que les symptômes (qui peuvent inclure une toux persistante, une congestion nasale, des éternuements et de la fièvre) deviennent si graves que nous nous demandons si le rhume n'a pas évolué en infection. Cette préoccupation nous incite à aller consulter le médecin ou à nous présenter à la clinique sans rendez-vous locale.

La meilleure solution pour le rhume serait la prévention. Mais y a-t-il  quelque chose qui puisse prévenir le rhume? Les médias populaires proposent de nombreuses options et les amis et la famille font souvent des suggestions sur ce qui contribue à prévenir ou à soulager le rhume. Certaines de ces suggestions peuvent être difficiles à mettre en œuvre, comme manger de l'ail cru ou  prendre différentes vitamines et des suppléments à base de d'herbes médicinales. Compte tenu de la disponibilité d'un grand nombre de vitamines et de suppléments qui prétendent soulager le rhume, nous aimerions pouvoir départager le vrai du faux ? Nous commencerons par évaluer l'utilisation de la vitamine C dans la prévention et la prise en charge du rhume.

Pourquoi la vitamine C est-elle importante pour le rhume?

Les scientifiques s'intéressent à la vitamine C depuis le début des années 1930. L'étude de la vitamine C est devenue très populaire après que Linus Pauling, prix Nobel de chimie, a affirmé qu'elle prévenait de nombreuses maladies, y compris le rhume. De nombreux Canadiens consomment de la vitamine C généralement pour à la fois prévenir et traiter (ou gérer) le rhume. La vitamine C est censée avoir des effets protecteurs sur les cellules du corps lorsqu'il y a une infection. Cela peut entraîner une réduction du nombre d'infections, ainsi que de leur gravité. Une partie de la preuve scientifique se base sur des études animales. Un examen de la preuve scientifique basée sur l'être humain nous aidera à évaluer l'utilisation de la vitamine C pour prévenir et traiter le rhume.

Qu'est-ce que les éléments de preuve montrent ?

Une revue  systématique Cochrane  mise à jour récemment (1) a évalué les avantages de la vitamine C pour le rhume dans trois domaines comme :

  1. supplément régulier pour éviter les rhumes (fréquence)
  2. supplément régulier pour réduire la durée et la sévérité des symptômes et
  3. traitement, une fois le rhume présent pour réduire la durée et la sévérité des symptômes

La prévention du rhume en prenant de la vitamine C comme supplément régulier

Les études (au nombre de 29 faisant appel à 11 306 participants) évaluant la prévention ont montré que les adultes prenant de la vitamine C (de 200 mg à 2 000 mg par voie orale) tous les jours ne constatent pas une diminution du nombre de rhumes (fréquence) par rapport à ceux qui recevaient un placebo (une substance inactive et inoffensive, comme une pilule de sucre) (1).

On observe une petite exception à cette constatation. La revue systématique (1) a constaté que les gens qui font de l'exercice physique régulier et intense par temps froid (les soldats, les skieurs, les coureurs de marathon) et qui prennent de la vitamine C bénéficient d'une baisse de 48 % de la fréquence des rhumes. Leur dose quotidienne était inférieure à 1 000 mg dans ce sous-ensemble de cinq études. Cependant, ces participants, qui pratiquent un  entraînement physique très intense, ne représentent pas de façon typique la moyenne des gens. Une personne âgée moyenne qui ne pratique pas d'exercice aussi intensément peut ne pas bénéficier des avantages observés chez ces sportifs de haut niveau.

Diminution de la gravité des symptômes quand vous attrapez un rhume tout en prenant de la vitamine C comme supplément régulier

Les résultats de la recherche (1) suggèrent que la consommation régulière de vitamine C comme supplément peut affecter le nombre de jours (durée) qu’un rhume persiste. On a observé une diminution du nombre de jours durant lesquels le rhume affecte les gens ; spécifiquement, on constate une diminution de 8 % chez les adultes (17 études, 7 215 participants). Si le rhume dure en moyenne de 8 à 10 jours, il disparaîtra un jour plus tôt si vous prenez de la vitamine C régulièrement.

Prendre la vitamine C comme traitement lorsque vous souffrez d'un rhume

La recherche (1) a évalué un plus petit nombre d’études (où les gens qui souffraient déjà d'un rhume ont commencé à prendre la vitamine C) et a montré que cela ne fait aucune différence pour la durée (sept études) ou la gravité des symptômes (quatre études).

Il y avait deux études où les participants prenaient des « méga » doses de vitamine C au début du rhume (c'est-à-dire de très fortes doses de vitamine C). Les résultats de l’étude suggèrent que des doses plus élevées (de 6 000 à 8 000 mg) peuvent présenter un très léger avantage par rapport aux doses plus faibles (de 3 000 à 4 000 mg) de vitamine C. Prendre une dose plus élevée peut diminuer la durée d’un rhume d'une demi-journée environ. Cependant, des recherches plus approfondies sont nécessaires pour être tout à fait convaincu. En effet, ces deux études n’ont pas évalué de la meilleure façon les effets secondaires. C’est pourquoi il existe une incertitude sur les avantages relatifs et les méfaits de la consommation de doses plus élevées de vitamine C.

Peser les avantages et les coûts de la consommation de vitamine C pour le rhume

Les chercheurs (2) ont mené une petite étude tentant de comprendre ce que consommateurs pensent quand ils prennnt des décisions en matière de traitement du rhume. On demandait aux participants d'examiner quatre traitements différents, y compris, une pilule de vitamine C, une pastille de zinc pour la gorge, une goutte d’extrait d'herbe médicinale (échinacée) ou un comprimé d'un médicament antiviral. Pour chaque traitement, les participants devaient réfléchir à un énoncé qui décrivait les avantages potentiels pour la santé par rapport au coût et aux effets secondaires possibles. Dans le cas de la vitamine C, voici un exemple d'énoncé que les participants devaient considérer :

« Il faut prendre une pilule de vitamine qui coûte 10 cents 3 fois par jour pendant les 3 premiers jours du rhume. Ce traitement ne comporte pas de risques significatifs ou d'effets secondaires. Il est peu probable que la durée de votre rhume soit considérablement réduite. La gravité des symptômes pourrait être réduite par autant que 30 %. »

Les coûts des autres traitements, ainsi que la façon de les prendre et le risque d’effets secondaires étaient différents de ceux de la vitamine C. Toutefois, le bénéfice attendu était le même pour chaque traitement (c'est-à-dire autant que 30 % de réduction dans la sévérité des symptômes). Les participants devaient ensuite attribuer une note aux différents traitements, aux avantages, aux effets secondaires et au coût des options.

L’étude (2) montre que la majorité des participants ont jugé une différence de 25 % dans les symptômes comme importante et valant n’importe quel coût ou  risques d’effets secondaires lors de la prise de vitamine C pour traiter leur rhume. Fait intéressant, les participants appliquent une norme plus stricte aux autres interventions, (c'est-à-dire, une réduction de 47 % de la sévérité des symptômes pour les pastilles de zinc et de 57 % pour l’antiviral). Ces résultats suggèrent que ces consommateurs sont satisfaits d'une petite réduction de la gravité des symptômes avec la vitamine C, mais s’attendent à une plus grande différence avec les autres traitements. En fait, environ un tiers des participants à l’étude ont indiqué qu’ils prendraient la vitamine C quelle que soit l'ampleur de l’avantage à réduire la gravité des symptômes.

L'essentiel sur la vitamine C et le rhume

Faut-il encore prendre la vitamine C régulièrement comme supplément ?

Que nous prenions de la vitamine C ou non, nous avons tous  le même risque de souffrir du rhume. A ce jour, les recherches montrent que la vitamine C prise régulièrement comme supplément ne modifie pas la fréquence des rhumes, mais peut réduire un peu leur durée et la sévérité des symptômes une fois le rhume commencé.

Cette question est encore controversée. Bien que le bénéfice soit faible, certains chercheurs (1) suggèrent qu’il pourrait être utile de prendre régulièrement de la  vitamine C  comme supplément. Ils font valoir que c'est peu coûteux et que cela peut être utile pour certaines personnes (pour voir si cela fait une plus grande différence à une personne d'un point de vue individuel) (3). Les études varient grandement en ce qui concerne la durée pendant laquelle les personnes ont pris la vitamine C (de 2 semaines à 5 ans). Nous avons besoin de recherches plus approfondies afin d’évaluer si la prise de vitamine C pour des durées différentes produit les mêmes résultats.

Prendre de la vitamine C lorsque le rhume a déjà commencé est-il utile ?

La recherche jusqu'à maintenant ne montre pas un avantage important pour la durée ou la sévérité des symptômes une fois que le rhume a commencé. Même si certains consommateurs sont prêts à accepter une réduction de 25 % de la sévérité des symptômes comme satisfaisant, la recherche ne constate pas une différence de cette ampleur. Bien que les résultats soient prometteurs, nous ne sommes pas encore certains que la prise de doses plus élevées de vitamine C fasse une différence réelle une fois que le rhume a commencé.


Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Hemila H, Chalker E. Vitamin C for preventing and treating the common cold. Cochrane Database Syst Rev 2013;1:CD000980.
  2. Shamseer L, Vohra S, Bax R, Spee L, Madderom M, Hemila H. Commentaries on 'Vitamin C for preventing and treating the common cold' with responses from the review author. Evidence-Based Child Health 2008;3:723-8.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation