+AA
En

De la violence envers les personnes âgées chez le voisin ! Volet 4 : Quels sont les avantages et les inconvénients des interventions destinées aux personnes âgées qui subissent de mauvais traitements ?

Les messages clés

  • La quantité et la qualité de la littérature qui évaluent les interventions en matière de violence envers les personnes âgées sont très limitées.
  • Une revue des interventions en matière de violence envers les personnes âgées a trouvé qu’il n’y avait aucun avantage à la résolution des sévices ou sur les résultats sociopsychologique du client.  Cette revue a trouvé que deux études constataient des effets néfastes en ce que le groupe d’intervention avait un taux plus élevé de récurrence de la violence.
  • Une revue récente de la littérature sur les programmes éducatifs pour les professionnels de la santé a constaté que la plupart des évaluations portaient uniquement sur les mesures de satisfaction (par exemple, les notations par les participants de la qualité ou l’utilité des séances de formation ). Nous ne savons pas s’il y a aucune incidence sur la reconnaissance ou la dénonciation de la violence envers les personnes âgées.

Dans ce quatrième et dernier volet, nous examinons les avantages et les inconvénients des interventions pour aider les personnes âgées qui subissent de mauvais traitements. Dans le volet 1 et le volet 2, nous avons défini la maltraitance envers les personnes âgées et détaillé les facteurs de risque et des types spécifiques de mauvais traitements. Dans le volet 3, nous avons examiné l’opinion des Canadiens sur la maltraitance des personnes âgées par rapport aux données concernant l’ampleur de ce problème.

Quels types d’intervention sont disponibles pour répondre à la maltraitance des personnes âgées ?

Beaucoup de différents types d’interventions ont été utilisés pour traiter les mauvais traitements infligés aux personnes âgées. Les interventions ciblent souvent quatre groupes principaux : (a) ceux qui subissent de mauvais traitements, (b) ceux qui infligent de mauvais traitements, (c) les professionnels de la santé et des services sociaux qui dispensent des soins aux personnes âgées et (d) les collectivités ou la société en général. Le tableau 1 énumère des exemples d’interventions en matière de maltraitance des personnes âgées.

 

Tableau 1 : Exemples d’interventions en matière de mauvais traitements infligés aux personnes âgées

Groupe ciblé

Exemples d’interventions en matière de mauvais traitements infligés aux personnes âgées

Personnes âgées qui subissent de mauvais traitements

Éducation

Counseling et aide psychologique

Prise en charge des cas

Équipes interprofessionnelles et collaboratives

Orientation vers les services de santé

Conseil juridique

Soutien financier

Aide au logement

Défense des intérêts

Soutien aux politiques

Auteurs de mauvais traitements infligés aux personnes âgées

Éducation
Counseling
Gestion de la toxicomanie

Professionnels de la santé et des services sociaux qui dispensent des soins aux personnes âgées

Éducation
Guides de pratique

Collectivités ou société

Éducation
Campagne médiatique
Lutte à l'âgisme
Initiatives de collectivité-amie des aînés

 

Quels sont les avantages et les inconvénients des interventions destinées aux personnes âgées qui subissent de mauvais traitements ?

Nous n’avons pas bonnes informations sur l'efficacité des interventions en matière de maltraitance des personnes âgées. Voici quelques faits saillants d’une revue systématique récente portant sur les interventions en matière de maltraitance des personnes âgées (2) :

Quatre études qui ont évalué certaines interventions qui comprenaient un groupe de soutien psycho-éducatif, des services juridiques, des visiteurs bénévoles, des dénonciations obligatoires ou des services de défense des droits, ont montré peu d’amélioration. Il n’y avait aucun avantage lors de l’examen de la résolution de plusieurs résultats, y compris : 1) les mauvais traitements continuels 2) les répercussions socio-psychologiques sur le client ou 3) la relocalisation. Dans deux études, il y avait des effets nocifs des visites à domicile plus l’éducation ou les interventions des visiteurs bénévoles comme le montre un taux plus élevé de récurrence de la maltraitance. Cette conclusion doit être considérée à la lumière de la piètre qualité des méthodes de ces études.

Quels sont les avantages et les inconvénients des interventions destinées à ceux qui infligent de mauvais traitements aux personnes âgées ?

Il y a eu peu de recherche rigoureuse sur les interventions destinées à ceux qui infligent de mauvais traitements aux personnes âgées. Une étude a examiné l’impact d’une intervention auprès des aidants naturels qui risquaient de maltraiter des membres plus âgés de la famille (3). Les aidants naturels ont reçu 8 séances de formation sur le vieillissement, la résolution de problèmes, la gestion du stress et de la colère, et les ressources communautaires. Dans cette étude, il n’y avait aucune preuve de l’incidence du programme sur les résultats de la colère, de l’estime de soi, du fardeau de l’aidant ou de son état de santé mentale général.

Quelles sont les interventions destinées aux professionnels de la santé et des services sociaux ?

Une revue systématique récente de la littérature sur les programmes éducatifs visant à améliorer la reconnaissance et la dénonciation par les professionnels de la santé de la violence et de la négligence envers les personnes âgées constatait que la plupart des évaluations ne portaient que sur la satisfaction des participants. Les participants identifiaient la valeur des techniques d’enseignement interactif (par exemple, un apprentissage pratique avec des patients réels ou normalisés), les possibilités de discussion et de commentaires et la participation des victimes de la violence, en tant que facilitateurs ou dans des vidéos où elles témoignent de la violence subie,  comme  utile dans leur apprentissage. Bien que certains des programmes démontrent l’amélioration des connaissances sur la violence envers les personnes âgées, nous ne savons pas s’ils ont eu un impact quelconque sur la reconnaissance ou la dénonciation de la violence envers les personnes âgées (1).

Il y a un certain nombre de guides de pratique disponibles pour aider les professionnels des soins de santé à prévenir et à lutter contre la violence envers les personnes âgées (4 ; 5), mais l’impact de leur mise en œuvre n’a pas été évaluée.

Quelles sont les interventions à un niveau sociétal ou communautaire ?

Il y a un certain nombre de campagnes dans les médias (par exemple, les publicités télévisées) liées à la violence envers les personnes âgées, mais il n’y a aucune donnée sur l’impact de ces efforts. Des initiatives plus larges telles que les communautés-amies des aînés pour lutter contre l'âgisme n’ont pas été évaluées quant à leur impact sur la violence envers les personnes âgées.

Quel est l'essentiel sur la violence envers les personnes âgées ?

Beaucoup de différents types d’interventions ont été utilisés pour lutter contre les mauvais traitements infligés aux personnes âgées. Malgré le fait que la violence envers les personnes âgées est un problème commun et grave, la meilleure façon de gérer ceux qui la subissent et ceux qui la commettent n’est pas encore clair. Plus de recherche est nécessaire.

Dans cette série en quatre volets de billets de blogue, nous discutons plusieurs aspects de la violence envers les personnes âgées :

  • Dans le volet 1, nous examinons la définition générale de la violence envers les personnes âgées
  • Dans le volet 2, nous examinons les facteurs de risque importants liés à la violence envers les personnes âgées et les différents types de mauvais traitements
  • Dans le volet 3, nous comparons ce que les Canadiens croient sur la violence envers les personnes âgées et les éléments de preuve sur la taille de ce problème de santé au Canada et dans le monde
  • Dans le volet 4, nous discutons les avantages et les inconvénients possibles des interventions en matière de violence envers les personnes âgées.

Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Alt KL, Nguyen AL, Meurer LN. The Effectiveness of Educational Programs to Improve Recognition and Reporting of Elder Abuse and Neglect: A Systematic Review of the Literature. Journal of Elder Abuse & Neglect 24 juin 2011 Jun 2423(3):213-33.
  2. Ploeg J, Fear J, Hutchison B, MacMillan H, Bolan G. A systematic review of interventions for elder abuse. J Elder Abuse Negl  Juillet 2009;21(3):187-210.
  3. Scogin F, Beall C, Bynum J, Stephens G, Grote NP, Baumhover LA, et al. Training for Abusive Caregivers: An unconventional approach to an intervention dilemma. Journal of Elder Abuse & Neglect 30 mars 1990;1(4):73-86.
  4. Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario. Prévention et résolution des mauvais traitements et de la négligence envers les aînés: approches axées sur la personne, coopératives et à l'échelle du système. 2014. http://rnao.ca/bpg/language/prévention-et-résolution-des-mauvais-traitements-et-de-la-négligence-envers-les-aînés-a.
  5. Daly JM, Merchant ML, Jogerst GJ. Elder abuse research: a systematic review. J Elder Abuse Negl Oct. 2011;23(4):348-65.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Les billets du blogue sont présentés à titre informatif seulement. Ils ne remplacent pas les conseils de vos propres professionnels de la santé.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2019 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation