+AA
En

« Les beaux rêves sont donc faits de ça ? » 3 stratégies visant à améliorer le sommeil

Les messages clés

  • Un bon sommeil et sa qualité sont essentiels à notre santé mentale, cognitive et physique.
  • Des stratégies basées sur la musique peuvent améliorer la qualité du sommeil chez les personnes âgées.
  • La ventilation en pression positive continue (VPPC) et les appareils dentaires peuvent aider à traiter l’apnée obstructive du sommeil.
  • Deux somnifères courants ne semblent pas améliorer le sommeil des personnes atteintes de démence, tandis que deux autres pourraient présenter certains avantages, mais nécessitent des recherches plus approfondies.
  • Vous avez du mal à dormir ? Discutez avec votre équipe soignante des avantages et des inconvénients des options de traitement et des aides au sommeil disponibles.

Passer une bonne nuit de sommeil n’est pas une mince affaire. Pour certains, c’est un combat. De nombreux facteurs peuvent influencer la durée et la qualité du sommeil, notamment le stress, l’environnement domestique, le travail par quart et le fait de vivre avec des pathologies telles que la démence, l’apnée du sommeil ou les douleurs cervicales (1-6). Des médicaments aux machines, en passant par la musique, diverses stratégies ont été présentées comme des solutions potentielles aux problèmes de sommeil (7-13). La question est de savoir si elles sont efficaces. Plongeons dans la recherche pour voir ce qui fonctionne, ce qui est prometteur ou ce qu’il faut éviter. Cliquez sur les liens ci-dessous pour en savoir plus.


1. La musique

Do, ré, mi, fa, sol, la, si, dodo ? La mauvaise qualité du sommeil peut avoir des répercussions négatives sur notre santé mentale, cognitive et physique (14-18). Bien que d’autres recherches soient nécessaires, les données actuelles montrent que les stratégies basées sur la musique, comme l’écoute de musique, peuvent être prometteuses pour aider à améliorer la qualité du sommeil chez les personnes âgées (14). Pour des raisons d’innocuité, il convient d’identifier tout danger potentiel avant de mettre en œuvre une stratégie musicale et de l’adapter au besoin. Par exemple, il peut être préférable d’opter pour des haut-parleurs plutôt que des écouteurs et de faire attention au volume.


2. La ventilation en pression positive continue

L’apnée obstructive du sommeil est fréquente chez les adultes d’âge moyen, les personnes âgées et les personnes en surpoids (3). Les personnes atteintes de cette maladie cessent momentanément de respirer lorsque leurs voies respiratoires sont obstruées. Leur besoin d’oxygène les réveille. Le schéma d’obstruction et de réveil en sursaut se répète plusieurs fois au cours de la nuit. Cela empêche un sommeil profond et ininterrompu et entraîne une baisse d’énergie, une irritabilité et un risque accru d’accidents (1). Il existe des options de traitement invasives et non invasives. Il s’agit d’interventions chirurgicales, de médicaments, d’appareils dentaires qui maintiennent la mâchoire en position avancée, de la perte de poids et du port d’un masque qui fournit un flux d’air constant par le nez. Ce masque est connu sous le nom de ventilation en pression positive continue des voies respiratoires ou, plus communément, de VPPC ou, selon l’acronyme anglais, de CPAP. Lorsqu’il s’agit de réduire la somnolence et le nombre de fois par heure où la respiration s’arrête ou est réduite pendant le sommeil, la VPPC est la stratégie la plus efficace et on la considère comme le traitement standard de l’apnée obstructive du sommeil. Les appareils dentaires arrivent en deuxième position, et les autres stratégies sont prometteuses ou donnent des résultats non concluants (10). Cela dit, il est toujours préférable de choisir une stratégie à laquelle vous adhérerez systématiquement (19).  


3. Les somnifères

Les personnes atteintes de démence sont particulièrement sujettes aux problèmes de sommeil, comme la difficulté à s’endormir ou à rester endormies et les réveils précoces ou fréquents (4;5;7). L’errance nocturne est également une préoccupation courante qui augmente le risque de blessures. Ces problèmes peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie. Les recherches montrent que les pilules pour dormir ou « somnifères » prescrits régulièrement — en particulier l’hormone mélatonine et le sédatif rameltéon — ne semblent pas améliorer significativement le sommeil des personnes atteintes de démence. D’autres, comme l’antidépresseur trazodone et l’hypnotique antagoniste de l’orexine, peuvent contribuer à améliorer certains résultats en matière de sommeil, mais des tests supplémentaires sont nécessaires pour fournir des résultats concluants. D’autres recherches sont nécessaires sur les avantages et les inconvénients des différents types de médicaments pour le sommeil chez les personnes atteintes de démence (7). Les stratégies non médicamenteuses qui peuvent être utiles sont l’exercice régulier, la limitation des siestes diurnes, l’établissement de routines quotidiennes concernant les heures de repas, de sommeil et de réveil, et la luminothérapie (8;9).  


Le sommeil est une denrée précieuse ! Malheureusement, nous avons parfois du mal à obtenir suffisamment de sommeil, en particulier un sommeil de bonne qualité. Il existe une variété de stratégies, chacune avec des degrés d’efficacité différents et des considérations à garder à l’esprit. Si vous ou un de vos proches avez des difficultés à dormir, parlez à votre équipe soignante des options de traitement et des aides au sommeil qui sont offertes. Ensemble, vous pourrez déterminer le meilleur plan d’action pour vos besoins spécifiques.  

Ressources en vedette


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Portail sur le vieillissement optimal McMaster. Le sommeil et le vieillissement : Combien d'heures de sommeil sont optimales pour rester en bonne santé ?
  2. Vyas MV, Garg AX, Iansavichus AV, et coll. Shift work and vascular events: Systematic review and meta-analysis. BMJ. 2012; 345:e4800.
  3. Punjabi NM. The epidemiology of obstructive sleep apnea. Proc Am Thorac Soc. 2008; 5(2):136-143.
  4. Dauvilliers Y. Insomnia in patients with neurodegenerative conditions. Sleep Med. 2007; 8 (Suppl 4):S27-S34. doi: 10.1016/S1389-9457(08)70006-6.
  5. Bliwise DL, Mercaldo ND, Avidan AY, et coll. Sleep disturbance in dementia with Lewy bodies and Alzheimer’s disease: A multicenter analysis. Dement Geriatr Cogn Disord. 2011; 31(3):239-246. doi: 10.1159/000326238.
  6. Portail sur le vieillissement optimal McMaster. Une douleur cervicale ! Un oreiller spécialisé est-il vraiment utile ?
  7. McCleery J, Sharpley ALPharmacotherapies for sleep disturbances in dementia. Cochrane Database Syst Rev. 2020; 11:CD009178. doi: 10.1002/14651858.CD009178.pub4. 
  8. Coupland CA, Dhiman P, Barton G, et coll. A study of the safety and harms of antidepressant drugs for older people: A cohort study using a large primary care database. Health Technol Assess. 2011; 15(28):1–202. doi: 10.3310/hta15280. 
  9. Mayo Clinic. Sleep tips: 6 steps to better sleep. [Internet] 2022. [consulté en décembre]. Disponible en ligne en anglais : http://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/adult-health/in-depth/sleep/art-20048379?pg=1
  10. Deschenes C, McCurry S. Current treatments for sleep disturbances in individuals with dementia. Curr Psychiatry Rep. 2009; 11(1):20-26.
  11. Qaseem A, Holty JE, Owens DK, et coll. Management of obstructive sleep apnea in adults: A clinical practice guideline from the American College of Physicians. Ann Intern Med. 2013; 159:471-483.
  12. Wang C, Li G, Zheng L, et collEffets des interventions musicales sur la qualité du sommeil des personnes âgées: une revue systématique et méta-analyse. Complement Ther Med. 2021; 59:102719. doi: 10.1016/j.ctim.2021.102719.
  13. Gordon SJ, Grimmer-Somers K, Trott P. Pillow use: The behaviour of cervical pain, sleep quality and pillow comfort in side sleepers. Man Ther. 2009; 14(6):671-678.
  14. Santaguida PL, Gross A, Goldsmith C, et coll. Orthoses for neck pain. Cochrane Collaboration. 2014; In press.
  15. Wang C, Li G, Zheng L, et coll. Effects of music intervention on sleep quality of older adults: A systematic review and meta-analysis. Complement. Ther Med. 2021; 59:102719. doi: 10.1016/j.ctim.2021.102719.
  16. Lusardi M, Chui K. Is walking speed a vital sign? Absolutely. Top Geriatr Rehabil. 2012; 28(2):67-76. doi: 10.1097/TGR.0b013e31823d7b9f.
  17. Campanini MZ, Mesas AE, Carnicero-Carreno JA, et coll. Duration and quality of sleep and risk of physical function impairment and disability in older adults: Results from the ENRICA and ELSA cohorts. Aging Dis. 2019; 10:557-569.
  18. Nadorff MR, Drapeau CW, Pigeon WR. Psychiatric illness and sleep in older adults: Comorbidity and opportunities for intervention. Sleep Med Clin. 2018; 13:81-91. doi: 10.1016/j.jsmc.2017.09.008.
  19. Krause AJ, Simon EB, Mander BA, et coll. The sleep-deprived human brain. Nat Rev Neurosci. 2017; 18:404-418. doi: 10.1038/nrn.2017.55. 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue (qu’ils soient nouveaux ou plus anciens) identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes en matière de prévention et de risques. Il se peut que certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue doivent être modifiées ou évitées complètement afin de se conformer aux nouvelles recommandations en matière de santé publique. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter son site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation