+AA
En

Mettre fin au gaspillage alimentaire : pour votre portefeuille et notre planète

Les messages clés

  • Dans les pays développés, le gaspillage alimentaire est un problème majeur. Le défi pour la sécurité alimentaire mondiale est si important que les Nations unies ont fixé l’objectif mondial de réduire de moitié les pertes et le gaspillage alimentaires d’ici 2030.
  • Le gaspillage est influencé par des facteurs psychologiques, sociaux, situationnels, démographiques et socioéconomiques.
  • Le gaspillage tout au long de la chaîne d’approvisionnement alimentaire entraîne d’importants dommages économiques, environnementaux et sociaux.

Environ le tiers des denrées alimentaires produites dans le monde est gaspillé chaque année. Ce sont 1,3 milliard de tonnes d’aliments jetés ou non consommés ! Le gaspillage alimentaire entraîne aussi le gaspillage de l’eau, de la terre et de l’énergie nécessaires pour produire ces aliments et génère 8 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.(1-3)

En 2022, des recherches sur les ordures ménagères menées par le Conseil National Zéro Déchet, 63 % de la nourriture que les Canadiens jettent aurait pu être consommée. Pour le ménage canadien moyen, cela représente annuellement 140 kg de nourriture jetée, soit une facture de plus 1300 $ par année.(4)

Malgré cet énorme gaspillage, plus de 4 millions de Canadiens souffrent d’insécurité alimentaire et un nombre grandissant de personnes ont recours à des banques alimentaires, dont de nombreux aînés.(5)

Qu’est-ce qui peut expliquer le gaspillage alimentaire et que pouvons-nous faire afin de l’éviter?

Ce que la recherche nous apprend

Une récente revue systématique de 233 articles s’est penchée sur la question du gaspillage alimentaire.(1) Cette revue a permis d’identifier quatre facteurs qui influencent les décisions de consommation et de gestion alimentaires.

- Les facteurs psychologiques, comme les émotions, les attitudes, les bonnes habitudes et le fait d’avoir une conscience environnementale et civique influencent positivement les comportements individuels.

- Les normes sociales influencent l’intention des personnes de ne pas gaspiller la nourriture. Par exemple, si vous avez toujours vu vos parents cuisiner et faire attention à ne pas jeter d’aliments, vous aurez tendance à éviter ou à réduire le gaspillage alimentaire.

- Les facteurs géographiques ont une influence : les personnes qui vivent dans les zones urbaines ont tendance à gaspiller davantage que les personnes vivant dans des zones rurales.

- Les facteurs démographiques et socioéconomiques ont un effet sur le comportement de gaspillage : un grand nombre de publications scientifiques confirment que les jeunes ont tendance à gaspiller davantage que les aînés. Aussi, plus le niveau d’éducation d’un individu est élevé, plus il gaspille de nourriture. Également, plus la famille est grande, moins elle gaspille de nourriture par personne, bien que les grands ménages aient tendance à gaspiller davantage que les petits ménages.

Existe-t-il des solutions pour réduire le gaspillage ?

Le gaspillage se produit tout au long de la chaîne de production de la nourriture, de la ferme à la table. Vous pouvez faire quelques gestes simples pour le réduire :

- Planifiez vos menus et dressez une liste d’épicerie. Cliquez ici pour des trucs et astuces afin de planifier judicieusement vos repas.

- Ne succombez pas aux tentations des offres marketing qui poussent les consommateurs à effectuer des achats impulsifs ou en trop grande quantité (surtout s’il s’agit d’aliments périssables).

- Ne jetez pas systématiquement les aliments proches de la date de péremption. En effet, la date «Meilleur avant» n’est qu’une indication de la fraîcheur et de la durée de conservation potentielle des aliments non ouverts. Cliquez ici pour vous aider à interpréter les durées de conservation.

- Utiliser judicieusement votre frigo. Certaines parties de votre frigo sont plus chaudes ou plus humides que d’autres. En connaissant bien les différentes sections du frigo, vous serez en mesure de mieux conserver vos aliments. Cliquez ici pour consulter un guide sur les frigos.

- Cuisinez en groupe. Il est difficile de cuisiner pour une seule personne, car les quantités achetées sont souvent trop grandes. Informez-vous sur les initiatives de cuisine collective dans votre communauté : c’est une bonne façon de socialiser et d’éviter le gaspillage alimentaire.

- Compostez vos déchets alimentaires au lieu de les jeter à la poubelle, si possible.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Principato L, Mattia G, Di Leo A, Pratesi CA. The household wasteful behaviour framework: A systematic review of consumer food waste. Industrial Marketing Management. 2021, 93: 641-649.
  2. Environment and Climate Change Canada. Taking stock: Reducing food loss and waste in Canada, Ottawa: Canada, Government of Canada, 2019.
  3. National Zero Waste Council. Food waste in the home. Canada, 2022.
  4. CBC News. More Canadians are turning to food banks than ever before, new report says. 27 octobre 2022.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue (qu’ils soient nouveaux ou plus anciens) identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes en matière de prévention et de risques. Il se peut que certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue doivent être modifiées ou évitées complètement afin de se conformer aux nouvelles recommandations en matière de santé publique. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter son site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation