+AA
En

L’hortithérapie : le jardinage guidé présente-t-il des avantages ?

Les messages clés

  • L’hortithérapie consiste à pratiquer des activités liées au jardinage, comme la culture de fleurs et de légumes, sous la supervision d’un thérapeute qualifié.
  • Chez les personnes âgées, l’hortithérapie peut améliorer le fonctionnement physique, l’humeur et la qualité de vie, et réduire l’indice de masse corporelle.
  • Les personnes intéressées par l’horticulture thérapeutique doivent tenir compte du lieu, du format et du coût lorsqu’elles envisagent de s’engager dans cette activité. 

Le jardinage est une activité de loisir populaire parmi les personnes âgées. Qu’il s’agisse de planter des fleurs colorées pour célébrer l’été, de cultiver les graines de fruits et de légumes qui seront bientôt délicieux, ou de rempoter et d’arranger des plantes pour améliorer l’aspect d’un espace extérieur ou intérieur. On ne peut nier le sentiment unique de se salir les mains et de donner vie à sa vision. La beauté du jardinage, c’est qu’il peut se pratiquer dans différents contextes, comme à la maison, dans la communauté ou dans un établissement d’hébergement et de soins pour personnes âgées. Cela signifie que même si vous n’avez pas de jardin-avant ou d’arrière-cour, il existe différentes façons d’accéder à des environnements de jardinage.


Lorsqu’il est question de jardinage, nous en parlons souvent comme d’une pratique autoguidée. Mais saviez-vous que les activités liées au jardinage — comme la culture de fleurs, de légumes et de fruits — peuvent être guidées par des thérapeutes qualifiés ? Ce type de pratique s’appelle l’hortithérapie (1-3). Elle est « enracinée », sans mauvais jeu de mots, dans la réalisation d’objectifs spécifiques associés au plan de traitement d’une personne. Par exemple, si une personne s’efforce de réduire les symptômes d’une maladie ou d’un trouble particulier, l’hortithérapie vise à atteindre ces résultats (1;4). Les patients, les horticulteurs formés et les prestataires de soins de santé ont tous un rôle à jouer au sein de l’équipe d’horticulture thérapeutique. La communication entre ces parties est donc essentielle.


Quels sont les avantages de l’hortithérapie ? Une récente étude systématique a examiné ses effets sur la santé générale des personnes âgées (1).


Ce que la recherche nous apprend

L’horticulture thérapeutique se présente souvent comme une pratique à la portée de tous  et de toutes (5). Les études de la revue systématique vont dans le sens de ce message, car elles sont composées de diverses populations. Par exemple, certaines études incluaient tous les types de personnes. En revanche, d’autres se concentrent sur des populations spécifiques, telles que les personnes en bonne santé, les personnes survivantes du cancer, les personnes ayant subi un AVC, les personnes souffrant de dépression ou les personnes atteintes de démence et de la maladie d’Alzheimer légère. La revue systématique révèle que l’hortithérapie a le potentiel de produire des effets positifs sur quelques aspects de la santé physique et émotionnelle. Dans l’ensemble, certaines personnes âgées peuvent constater des améliorations de la fonction physique, de l’humeur et de la qualité de vie, ainsi que des réductions de l’indice de masse corporelle (IMC). En particulier, les améliorations de l’humeur sont spécifiques au sentiment de bonheur chez les personnes en bonne santé, tandis que les améliorations de la qualité de vie sont spécifiques aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer légère.


La plupart des études incluses dans la revue systématique ont engagé les participants dans l’hortithérapie pendant 60 à 120 minutes par semaine et pour une durée de 1,5 à 12 mois. Cependant, une recommandation concrète concernant la durée optimale des séances et la durée du programme n’est toujours pas claire.


Dans l’ensemble, les données sont de qualité modérée, ce qui signifie que les conclusions pourraient changer au fur et à mesure que d’autres recherches sont menées. Des études plus rigoureuses sont nécessaires pour consolider et développer ces résultats prometteurs (1).


Matière à réflexion !

Si vous souhaitez participer à une séance ou à un programme d’hortithérapie, voici quelques éléments à prendre en compte :

  1. Lieu : L’hortithérapie est dispensée dans divers milieux, notamment les maisons privées, les centres communautaires, les jardins communautaires et les centres d’hébergement et de soins aux personnes âgées (établissements de soins de longue durée, maisons de retraite, résidences-services, etc.) Tenez compte de facteurs tels que votre emplacement actuel, vos préférences, le transport, les problèmes de mobilité et le coût lorsque vous évaluez si et où vous pouvez accéder à ce service (5).
  2. Format : L’hortithérapie peut se dérouler sous forme de séances individuelles ou de groupe. Demandez-vous si vous préférez un programme plus personnalisé et privé ou si vous préférez être en mesure de socialiser et de vous connecter avec d’autres personnes (5).   
  3. Coût : L’hortithérapie peut être associée ou non à des frais. Le coût dépend de la façon dont vous accédez au programme. Par exemple, cherchez-vous à obtenir ce service auprès d’une entreprise privée d’horticulture thérapeutique ou d’un organisme à but non lucratif offrant ce type de programme gratuitement ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir la main verte pour profiter des activités liées au jardinage et récolter les effets positifs qu’elles peuvent avoir sur votre santé. Que vous jardiniez seul à la maison ou que vous participiez à des activités de jardinage guidées, n’oubliez pas d’accorder la priorité à la sécurité. Utilisez le bon équipement, soyez conscient de votre environnement et des risques de chute, protégez-vous du soleil et adaptez les activités à vos besoins et à vos limites physiques.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Wang Z, Zhang Y, Lu S, et coll. Thérapie horticole pour la santé générale chez les personnes âgées : une revue systématique et méta-analyse. PLoS One. 2022; 17(2):e0263598. doi: 10.1371/journal.pone.0263598.
  2. Wichrowski M, Whiteson J, Haas F, et coll. Effects of horticultural therapy on mood and heart rate in patients participating in an inpatient cardiopulmonary rehabilitation program. J Cardiopulm Rehabil. 2005; 25(5):270-274. doi: 10.1097/00008483-200509000-00008.
  3. Flournoy RL. Gardening as therapy: Treatment activities for psychiatric patients. Hosp Community Psychiatry. 1975; 26(2):75-76. doi: 10.1176/ps.26.2.75.
  4. Gonzalez MT, Hartig T, Patil GG, et coll. Therapeutic horticulture in clinical depression: A prospective study. Res Theory Nurs Pract. 2009; 23(4):312-328. doi: 10.1891/1541-6577.23.4.312.
  5. Root in Nature. Horticultural Therapy. [Internet] non daté. [consulté en juillet 2022]. Disponible en ligne en anglais :  https://www.rootinnature.ca/horticultural-therapy

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue (qu’ils soient nouveaux ou plus anciens) identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes en matière de prévention et de risques. Il se peut que certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue doivent être modifiées ou évitées complètement afin de se conformer aux nouvelles recommandations en matière de santé publique. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter son site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation