+AA
En

Trois stratégies fondées sur des données probantes pour la santé des pieds

Les messages clés

  • Les personnes vivant avec le diabète doivent examiner, nettoyer et hydrater leurs pieds quotidiennement et consulter fréquemment un médecin ou un spécialiste pour prévenir les problèmes liés aux pieds.
  • Les exercices de renforcement des muscles intrinsèques du pied peuvent améliorer la force des orteils, l’équilibre et la mobilité, et réduire le risque de chute chez les personnes âgées indépendantes, en bonne santé et vivant dans la collectivité.
  • Les soins podiatriques, en combinaison avec de multiples stratégies, peuvent réduire les chutes chez les personnes âgées vivant dans la collectivité.

Nos pieds nous aident à avancer dans la vie, littéralement. Mais pour mettre en avant nos meilleurs atouts, nous devons faire de la santé de nos pieds une priorité. Posez-vous ces deux questions essentielles : 1) à quelle fréquence est-ce que je vérifie la santé de mes pieds, et 2) est-ce que je traite les problèmes que j’identifie ? Dans un monde parfait, nos réponses seraient fréquemment et oui. Cependant, la réalité est probablement différente. Qu’il s’agisse de blessures, d’infections, de déformations ou autres, la liste des problèmes que nos pieds peuvent rencontrer va bien au-delà de cette table basse que nos orteils semblent toujours heurter. Pour aller de l’avant, faisons passer nos pieds en premier. Voici quelques stratégies fondées sur la recherche qui peuvent améliorer la santé de nos pieds et réduire les complications liées à de mauvaises pratiques de soins des pieds et à certaines maladies. Cliquez sur les liens ci-dessous pour en savoir plus.


1. Des examens de routine à domicile

Le diabète augmente le risque de développer des blessures ouvertes ou des plaies sur les pieds, également appelées des ulcères du pied (1-3). Ces ulcères peuvent être causés par des lésions nerveuses qui empêchent les personnes diabétiques de se rendre compte qu’elles se sont blessées aux pieds, par une mauvaise circulation, par une peau sèche qui entraîne des talons fissurés et par des déformations musculaires qui ont un impact supplémentaire sur la peau et les tissus endommagés (1). Lorsqu’ils ne sont pas traités de manière appropriée, ces ulcères peuvent s’infecter, entraînant potentiellement une amputation ou la mort (4 ; 5). Heureusement, la plupart des amputations peuvent être évitées en mettant en œuvre quelques pratiques simples dans sa routine quotidienne (1 ; 6). Tout d’abord, il est essentiel de connaître les signes et les symptômes qui indiquent que quelque chose ne va pas, notamment la perte de sensation dans les pieds, l’engourdissement et les picotements (7-9). Cette plus grande sensibilisation doit être complétée par un examen quotidien des pieds, au cours duquel les personnes les nettoient et les hydratent. Une attention particulière doit être accordée aux coupures et aux plaies ouvertes, à la décoloration, aux ongles d’orteil épais, aux ampoules, à la sécheresse et aux fissures. Les personnes diabétiques doivent également éviter de marcher pieds nus et opter plutôt pour des chaussures bien ajustées (1 ; 10). Enfin, même les personnes non diabétiques doivent être attentives aux problèmes mentionnés et les résoudre rapidement.


2. Le renforcement des muscles intrinsèques du pied

L’état de nos pieds n’est pas toujours au rang des priorités lorsque nous pensons aux chutes. Pourtant, les recherches montrent qu’il devrait être une préoccupation majeure. Prenons par exemple la force de nos muscles intrinsèques du pied ou, plus simplement, les petits muscles de nos pieds qui contribuent aux petits mouvements et à la stabilité et fournissent les informations utilisées pour effectuer les grands mouvements. Compte tenu de ce qu’ils font, on peut dire que ces muscles sont importants. Malheureusement, les muscles intrinsèques du pied ont tendance à être plus petits et plus faibles chez les personnes âgées, ce qui peut avoir un impact sur l’équilibre et l’exécution des activités quotidiennes. Les recherches montrent que les programmes de renforcement du pied et de la cheville peuvent améliorer la force des orteils, l’équilibre et certains aspects de la mobilité fonctionnelle chez les personnes âgées de 65 ans et plus qui sont indépendantes, généralement en bonne santé et qui vivent dans la collectivité (11). Parmi les autres avantages, citons la diminution potentielle du risque de chute, l’une des principales causes de décès par blessure non intentionnelle dans le monde (11 ; 12).


3. Des visites chez le médecin ou le spécialiste des pieds

Si l’investissement personnel en temps et en efforts pour améliorer et préserver la santé de nos pieds est une partie essentielle de l’équation, le recours à des soins professionnels en est une autre. Par exemple, les podiatres travaillent à diagnostiquer et à traiter les problèmes liés à nos membres inférieurs. Les recherches montrent que les soins à composantes multiples — qui impliquent des soins podiatriques comprenant des conseils, des informations, des exercices, des chaussures et des orthèses — et les soins à facettes multiples — qui impliquent des évaluations des risques effectuées par une équipe de professionnels de différentes spécialités et l’orientation vers un podiatre — peuvent réduire les chutes chez les personnes âgées (13).


Si nous revenons au sujet du diabète, nous constatons que les experts recommandent aux gens de faire examiner régulièrement leurs pieds par un médecin ou un spécialiste des pieds. Cette recommandation est corroborée par des recherches qui montrent qu’il est possible de réduire considérablement les problèmes de pieds en discutant avec son médecin des soins à apporter aux pieds, en faisant évaluer ses pieds et en se rendant aux visites de suivi (9).


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Canadian Diabetes Association Clinical Practice Guidelines Expert Committee. Clinical practice guidelines: Foot care. Can J Diabetes. 2013; 37:S145-149. doi: 10.1016/j.jcjd.2013.01.040.
  2. Hopkins R, Burke N, Harlock J, et al. Economic burden of illness associated with diabetic foot ulcers in Canada. BMC Health Serv Res. 2015; 15-30. doi: 10.1186/s12913-015-0687-5. 
  3. Jeffcoate WJ, Harding KG. Diabetic foot ulcers. Lancet. 2003; 361:1545-1551. doi: 10.1016/S0140-6736(03)13169-8.
  4. Faglia E, Favales F, Morabito A. New ulceration, new major amputation, and survival rates in diabetic subjects hospitalized for foot ulceration from 1990 to 1993 – A 6.5 year follow-up. Diabetes Care. 2001; 24:78-483. doi: 10.2337/diacare.24.1.78.
  5. Iversen MM, Tell GS, Hanestad BR, et al. History of foot ulcer increases mortality among individuals with diabetes: Ten year follow-up of the Nord-Trondelag Health Study, Norway. Diabetes Care. 2009; 23:2193-2199. doi: 10.2337/dc09-0651. 
  6. Pecoraro RE, Reiber GE, Burgess EM. Pathways to diabetic limb amputation. Basis for prevention Diabetes Care. 1990;13:513-521. doi: 10.2337/diacare.13.5.513.
  7. Sharma S, Kerry C, Atkins H, et al. The Ipswich Touch Test: A simple and novel method to screen patients with diabetes at home for increased risk of foot ulceration. Diabet Med. 2014; 31:1100-1103. doi: 10.1111/dme.12450.
  8. Lavery LA, Higgins KR, Lanctot DR, et al. Home monitoring of foot skin temperatures to prevent ulceration. Diabetes Care. 2004; 27:2642-2647. doi: 10.2337/diacare.27.11.2642.
  9. Ahmad Sharoni SK, Minhat HS, Mohd Zulkefli NA, et al. Health education programmes to improve foot self-care practices and foot problems among older people with diabetes: A systematic review. Int J Older People Nurs. 2016; 11(3):214-239. doi: 10.1111/opn.12112. 
  10. Singh N, Armstrong DG, Lipsky BA. Preventing foot ulcers in patients with diabetes. JAMA. 2005; 293:217-228. doi: 10.1001/jama.293.2.217.
  11. Organisation mondiale de la santé. Chutes. [Internet] 2021. [consulté en mars 2022]. Disponible en ligne :  https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/falls
  12. Futrell EE, Roberts D, Toole E. Les effets du renforcement des muscles intrinsèques du pied sur la mobilité fonctionnelle des personnes âgées : Une revue systématique. J Am Geriatr Soc. 2021; 70:531-540. doi: 10.1111/jgs.17541.   
  13. Wylie G, Torrens C, Campbell P, et al. Les interventions de podologie pour prévenir les chutes chez les personnes âgées: une revue systématique et méta-analyse. Age Ageing. 2019; 48(3):327-336. doi: 10.1093/ageing/afy189.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue (qu’ils soient nouveaux ou plus anciens) identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes en matière de prévention et de risques. Il se peut que certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue doivent être modifiées ou évitées complètement afin de se conformer aux nouvelles recommandations en matière de santé publique. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter son site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation