+AA
En

Connaître le succès avec des traitements non médicamenteux : 4 affections courantes qui peuvent en bénéficier

Les messages clés

  • Les médicaments ne sont pas toujours la meilleure option de traitement ou l’option la plus appropriée en raison de facteurs tels que le manque d’efficacité, les dommages potentiels et les obstacles financiers.
  • Chez les personnes atteintes de démence, d’hypertension artérielle ou d’incontinence urinaire, certains traitements non médicamenteux peuvent contribuer à réduire l’agitation et les symptômes dépressifs, à abaisser la tension artérielle et à guérir ou améliorer l’incontinence urinaire, respectivement.
  • Avant de commencer un traitement non médicamenteux, discutez avec votre équipe soignante de la liste complète des traitements disponibles pour votre maladie, et pesez les risques et les avantages. Ensemble, vous pourrez décider du meilleur traitement pour vous.   

Les maladies et affections spécifiques peuvent faire l’objet de divers plans de prise en charge et de traitement, qui consistent généralement en une stratégie ou la combinaison de plusieurs. La stratégie thérapeutique la plus couramment prescrite est la médication (1). Cependant, les médicaments ne sont pas toujours une option efficace, ils peuvent s’accompagner d’effets secondaires indésirables ou potentiellement graves, et peuvent représenter un fardeau financier pour certaines personnes (2-6). Heureusement, de nombreux traitements non médicamenteux sont disponibles, soit comme solution de rechange aux médicaments, soit comme stratégie complémentaire. Mais que dit la recherche sur le recours aux stratégies de traitement non médicamenteux ? Explorons les avantages et les inconvénients possibles à travers quelques pathologies courantes. Cliquez sur les liens ci-dessous pour en savoir plus.


1. Agitation dans la démence

La grande majorité des personnes atteintes de démence, soit près de 90 %, souffrent d’agitation (6 ; 7). Ce trouble du comportement a des répercussions négatives sur de nombreux aspects de la vie d’une personne, notamment sur ses relations et sa capacité à accomplir les activités quotidiennes (2 ; 8). Un certain nombre de médicaments sont utilisés pour traiter l’agitation. Toutefois, leur efficacité est souvent limitée et ils s’accompagnent de risques graves, tels que le déclin cognitif et des complications cardiaques (2 ; 9-15). Les recherches montrent que chez les adultes atteints de démence, les traitements non médicamenteux, notamment la massothérapie, les interventions personnalisées, la zoothérapie, et les interventions avec un animal de compagnie robotisé, peuvent contribuer à réduire l’agitation dans une mesure faible ou modérée (6).


2. Dépression dans la démence

De même, l’utilisation de médicaments pour traiter la dépression chez les personnes atteintes de démence a également été remise en question en raison des risques — tels que les chutes, les fractures et les troubles du sommeil — et, dans certains cas (par exemple, les antidépresseurs), de leur efficacité limitée à court terme (16 ; 17). Il existe d’autres options pour les personnes atteintes de démence qui présentent des symptômes dépressifs, mais n’ont pas reçu de diagnostic officiel de dépression. La recherche montre que les traitements non médicamenteux, notamment la stimulation cognitive seule, la stimulation cognitive associée à l’exercice et à l’interaction sociale, les massages et les thérapies du toucher, l’ergothérapie, les soins multidisciplinaires et la thérapie de réminiscence, peuvent être efficaces pour réduire les symptômes dépressifs dans cette population. Certains traitements non médicamenteux sont également susceptibles d’être plus efficaces que certains médicaments (16).


3. Hypertension artérielle

Une pression artérielle élevée, également appelée hypertension, augmente le risque de développer divers problèmes de santé et de mourir prématurément (18). Un ensemble varié de médicaments visant à abaisser la pression artérielle est disponible et s’avère efficace chez de nombreuses personnes (3 ; 19). Cela dit, il y a encore des personnes qui ne parviennent pas à contrôler leur tension artérielle avec des médicaments. D’autres facteurs peuvent inciter les gens à rechercher des solutions de rechange non médicamenteuses, notamment le coût des médicaments et les effets secondaires associés, tels que les problèmes rénaux, les évanouissements et l’hypotension artérielle (3-5). Les recherches démontrent que certaines approches nutritionnelles, des exercices physiques, des pratiques de réduction du stress, des interventions de perte de poids et des modifications globales du mode de vie peuvent contribuer à réduire la pression artérielle chez les personnes souffrant de préhypertension ou d’hypertension établie (3). En particulier, le régime DASH, qui encourage la consommation de céréales complètes, de produits laitiers allégés, de fruits et de légumes et préconise de réduire la teneur en sodium, en graisses saturées et en graisses totales, semble efficace (3 ; 20-21).


4. Incontinence urinaire

L’incontinence urinaire, aussi appelée perte involontaire du contrôle de la vessie, est une condition stressante qui peut avoir un impact sur tout, de la santé mentale à la santé sociale (22-25). Cette affection est particulièrement répandue chez les femmes âgées (26). Il existe des traitements médicamenteux et non médicamenteux pour aider les femmes à lutter contre leurs problèmes de vessie. Cependant, il est généralement recommandé aux femmes d’essayer d’abord des traitements non médicamenteux avant de passer aux médicaments qui sont connus pour avoir des effets secondaires, tels que la constipation, les maux de tête et la vision floue (27). L’un des traitements non médicamenteux est l’entraînement des muscles du plancher pelvien, qui a permis de guérir ou d’améliorer l’incontinence urinaire chez les femmes présentant différents sous-types de cette affection (22).


Les personnes qui vivent avec les affections décrites ci-dessus se demandent peut-être ce qu’il faut faire maintenant. Si vous souhaitez essayer un traitement non médicamenteux, consultez votre équipe soignante pour vous renseigner sur toutes les options de traitement disponibles pour votre maladie, ainsi que sur leurs avantages et leurs inconvénients. N’oubliez pas que vous ne devez pas cesser de prendre les médicaments prescrits sans consulter d’abord votre équipe de soins de santé. Avec l’aide de professionnels de la santé, vous pouvez prendre une décision fondée sur des données probantes quant à la meilleure stratégie ou combinaison de stratégies pour vous, tout en exprimant et en tenant compte de vos besoins, de vos préférences et de vos préoccupations.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Qualité des services de santé Ontario. Medication safety: Care in all settings. [Internet] 2021. [consulté en août 2021]. Disponible en ligne : https://www.hqontario.ca/Améliorer-les-soins-grâce-aux-données-probantes/Normes-de-qualité/Voir-toutes-les-normes-de-qualité
  2. Livingston G, Kelly L, Lewis-Holmes E, et coll. Les interventions non pharmacologiques pour l'agitation dans la démence : une revue systématique des essais contrôlés randomisés. Br J Psychiatry. 2014; 205(6):436-442. doi: 10.1192/bjp.bp.113.141119.
  3. Fu J, Liu Y, Zhang L, et coll. Interventions non pharmacologiques pour réduire la tension artérielle chez les adultes atteints de préhypertension à une hypertension établie. J Am Heart Assoc. 2020; 9(19):e016804. doi: 10.1161/JAHA.120.016804. 
  4. Albasri A, Hattle M, Koshiaris C. Association between antihypertensive treatment and adverse events: Systematic review and meta-analysis. BMJ. 2021; 10;372:n189. doi: 10.1136/bmj.n189. 
  5. French MT, Mundt MP, Fleming M, et coll. The cost of medical care for patients with diabetes, hypertension and both conditions: Does alcohol use play a role? J Intern Med. 2005; 258(1):45-54. doi: 10.1111/j.1365-2796.2005.01501.x.
  6. Leng M, Zhao Y, Wang Z. Efficacité comparative des interventions non pharmacologiques sur l'agitation chez les personnes atteintes de démence: une revue systématique et méta-analyse bayésienne en réseau. Int J Nurs Stud. 2020; 102:103489. doi: 10.1016/j.ijnurstu.2019.103489.
  7. van der Linde RM, Dening T, Stephan B, et coll. Longitudinal course of behavioural and psychological symptoms of dementia: Systematic review. Br J Psychiatry. 2016; 209(5):366-377. doi: 10.1192/bjp.bp.114.148403.
  8. Draper B, Snowdon J, Meares S, et coll. Case-controlled study of nursing home residents referred for treatment of vocally disruptive behavior. Int Psychogeriatr. 2000; 12(3):333-344. doi: 10.1017/s1041610200006438.
  9. Bierman EJ, Comijs HC, Gundy CM, et coll. The effect of chronic benzodiazepine use on cognitive functioning in older persons: Good, bad or indifferent? Int J Geriatr Psychiatry. 2007; 22(12):1194-200. doi: 10.1002/gps.1811.
  10. Maher AR, Maglione M, Bagley S, et coll. Efficacy and comparative effectiveness of atypical antipsychotic medications for off-label uses in adults: A systematic review and meta-analysis. JAMA. 2011; 306(12):1359-1369. doi: 10.1001/jama.2011.1360.
  11. Porsteinsson AP, Drye LT, Pollock BG, et coll. Effect of citalopram on agitation in Alzheimer disease: The CitAD randomized clinical trial. JAMA. 2014; 311(7):682–691. doi: 10.1001/jama.2014.93.
  12. Howard RJ, Juszczak E, Ballard CG, et coll. Donepezil for the treatment of agitation in Alzheimer’s disease. N Engl J Med 2007; 357(14):1382-1392. doi: 10.1056/NEJMoa066583.
  13. Fox C, Crugel M, Maidment I, et coll. Efficacy of memantine for agitation in Alzheimer’s dementia: A randomised double-blind placebo controlled trial. PLoS One. 2012; 7(5):e35185. doi: 10.1371/journal.pone.0035185.
  14. Banerjee S, Hellier J, Dewey M, et coll. Sertraline or mirtazapine for depression in dementia (HTA-SADD): A randomised, multicentre, double-blind, placebo-controlled trial. Lancet. 2011; 378(9789):403-411. doi: 10.1016/S0140-6736(11)60830-1.
  15. Husebo BS, Ballard C, Sandvik R, et coll. Efficacy of treating pain to reduce behavioural disturbances in residents of nursing homes with dementia: Cluster randomised clinical trial. BMJ. 2011; 343:d4065. doi: 10.1136/bmj.d4065.
  16. Watt JA, Goodarzi Z, Veroniki AA, et coll. Comparative efficacy of interventions for reducing symptoms of depression in people with dementia: Systematic review and network meta-analysis. BMJ. 2021; 372:n532. doi: 10.1136/bmj.n532.
  17. Dudas R, Malouf R, McCleery J, et coll. Les antidépresseurs pour traiter la dépression dans la démence. Cochrane Database Syst Rev. 2018; 8:CD003944. doi: 10.1002/14651858.CD003944.pub2.
  18. Organisation mondiale de la santé. Hypertension. [Internet] 2021. [consulté en août 2021]. Disponible en ligne : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/hypertension 
  19. Thomopoulos C, Parati G, Zanchetti A. Effects of blood pressure lowering on outcome incidence in hypertension: 4. Effects of various classes of antihypertensive drugs–overview and meta-analyses. J Hypertens. 2015; 33(2):195-211. doi: 10.1097/HJH.0000000000000447.
  20. Svetkey LP, Simons-Morton D, Vollmer WM, et coll. Effects of dietary patterns on blood pressure: Subgroup analysis of the Dietary Approaches to Stop Hypertension (DASH) randomized clinical trial. Arch Intern Med. 1999; 159(3):285-293. doi: 10.1001/archinte.159.3.285.
  21. Zou P, Dennis CL, Lee R, et coll. Dietary approach to stop hypertension with sodium reduction for Chinese Canadians (DASHNa-CC): A pilot randomized controlled trial. J Nutr Health Aging. 2017; 21(10):1225-1232. doi: 10.1007/s12603-016-0861-4.
  22. Dumoulin C, Cacciari LP, Hay-Smith EJC.  L'entraînement des muscles du plancher pelvien par rapport à l'absence de traitement ou aux traitements de contrôle inactifs pour l'incontinence urinaire chez les femmes. Cochrane Database Syst Rev. 2018; 10:CD005654. doi: 10.1002/14651858.CD005654.pub4.
  23. Resnick NM, Yalla SV, Laurino E. The pathophysiology of urinary incontinence among institutionalized elderly persons. N Engl J Med. 1989; 320(1):1-7.  doi: 10.1056/NEJM198901053200101.
  24. Papanicolaou S, Hunskaar S, Lose G, et coll. Assessment of bothersomeness and impact on quality of life of urinary incontinence in women in France, Germany, Spain and the UK. BJU International. 2005; 96(6):831-838. doi: 10.1111/j.1464-410X.2005.05722.x.
  25. Fantl J, Newman DK, Colling J. Urinary incontinence in adults: Acute and chronic management: 1996 update. AHCPR clinical practice guidelines No. 2. Rockville (MD): Agency for Health Care Policy and Research (AHCPR), Public Health Service, US Department of Health and Human Services; 1996 Mar. AHCPR Report No.: 96-0682.
  26. Organisation de la santé. Evidence profile: Urinary incontinence. [Internet] 2017. [consulté en août 2021]. Disponible en ligne en anglais : https://www.who.int/ageing/health-systems/icope/evidence-centre/ICOPE-evidence-profile-urinary-incont.pdf
  27. Shamliyan T, Wyman J, Kane RL. Nonsurgical treatments for urinary incontinence in adult women: Diagnosis and comparative effectiveness. AHRQ Comparative Effectiveness Reviews. 2012.  

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Ces résumés sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne peuvent pas remplacer les conseils de votre propre professionnel de la santé. Les résumés peuvent être reproduits à des fins éducatives sans but lucratif. Toute autre utilisation doit être approuvée par le Portail du vieillissement optimal de McMaster (info@mcmasteroptimalaging.org).

Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation