+AA
En

Les femmes âgées LGBTQI : être confrontées à des barrières pour accéder à des soins adéquats

Les messages clés

  • Les femmes âgées LGBTQI font face à des obstacles lorsqu’elles tentent d’accéder à des soins de santé et préfèrent souvent cacher leur orientation sexuelle ou leur genre pour éviter d’être rejetées.

  • Décrites comme une minorité invisible, leurs besoins et leur bien-être sont souvent négligés.

Vous identifiez-vous comme faisant partie de la communauté LGBTQI (lesbienne, bisexuelle, transgenre, queer, intersexuée) ? Craignez-vous de subir des préjugés et de la discrimination lorsque vous cherchez à obtenir des soins de santé ou dans votre lieu d’hébergement ? Si oui, vous n’êtes pas seule !

Des études révèlent que les femmes âgées LGBTQI vivent davantage de discrimination que les hommes, car elles se retrouvent dans une situation de « triple minorité », de par leur genre, leur âge et leur orientation sexuelle.

Les obstacles rencontrés par les femmes LGBTQI âgées sont nombreux : homophobie, hétérosexisme, connaissances insuffisantes des problématiques de santé affectant les personnes LGBTQI âgées, mauvaises expériences passées avec un professionnel de la santé, soins de piètre qualité, tests de dépistage absents ou inutiles (par exemple, en termes de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang, des tests de grossesse, ou des moyens contraceptifs).

Il semblerait que de nombreux professionnels de la santé soient mal à l’aise face aux problématiques liées à la sexualité et au genre des personnes LGBTQI, que le personnel des établissements de soins de longue durée pour personnes âgées et les autres résidents jugent négativement les relations amoureuses homosexuelles. Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que les personnes LGBTQI vieillissantes expriment le désir d’obtenir des services d’hébergement et des soins de santé exclusifs ou adaptés à leurs réalités.

Mais comment redéfinir les services de santé et sociaux aux personnes âgées pour les rendre plus accessibles aux femmes âgées LGBTQI ?

Ce que la recherche nous apprend

Une revue systématique de 18 études a examiné les points de vue et les expériences de 830 femmes vieillissantes LGBTQI dans l’accès aux services de santé et sociaux aux personnes âgées.(1)

Quatre thèmes majeurs ont été identifiés à partir de l’analyse :

1. Le dilemme de la divulgation
Les femmes LGBTQI peuvent se sentir mal à l’aise de divulguer leur identité de genre ou leur orientation sexuelle auprès des professionnels de la santé, de leur employeur et de leurs collègues de travail. Souvent, elles craignent les attitudes homophobes, le rejet, les effets négatifs sur la progression de leur carrière, le refus de les soigner. Certaines vont même cacher leur orientation ou attendre avant de demander une aide médicale. Ces réactions ont des conséquences négatives sur leur santé et leur bien-être : traitements reçus trop tard, moins bonne estime de soi, dépression.

2. Le sentiment d’appartenance
En cas de besoin, les femmes âgées LGBTQI peuvent surtout compter sur leur partenaire et sur la communauté LGBTQI pour obtenir des soins ou du soutien. Malheureusement, plusieurs amis et membres de la famille n’acceptent pas la réalité LGBTQI, ce qui conduit à l’effritement des relations et à l’isolement.

3. Des soins qui ne sont pas inclusifs
Dans l’ensemble, la majorité des études ont révélé que les soins aux personnes âgées manquent d’inclusivité en ce qui concerne les besoins des communautés LGBTQI. Par exemple, plusieurs professionnels prennent pour acquis que tout le monde est hétérosexuel, ne connaissent pas les besoins des femmes lesbiennes ou des personnes non-binaires, sont mal à l’aise avec les aspects de la santé gynécologique et sexuelle des personnes LGBTQI. Cela compromet l’évaluation des besoins et peut mener à la prescription de tests inutiles.

4. Faire face à divers axes d'oppression et de discrimination
En plus de la discrimination basée sur leur orientation sexuelle et leur identité de genre, les femmes âgées LGBTQI peuvent faire face à divers axes d'oppression et de discrimination selon leur origine ethnoculturelle, leur statut socio-économique et bien sûr leur âge. Par exemple, elles peuvent ainsi être victimes de préjugés liés à la pauvreté, avoir de la difficulté à accéder aux ressources en raison de difficultés financières, surtout si elles habitent en régions éloignées.

Un vieillissement inclusif

Nous ne sommes pas tous égaux face au vieillissement. Les femmes âgées LGBTQI sont confrontées à des défis importants. Plusieurs changements apparaissent nécessaires, dont :
- une meilleure formation des professionnels et la mise en place de programmes spécifiquement conçus pour les femmes âgées LGBTQI peuvent les aider à demeurer en santé, actives et engagées le plus longtemps possible; et
- des programmes d’accréditation pour les professionnels et les établissements afin de s’assurer que les soins offerts sont adaptés à leurs besoins spécifiques.


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Dune T, Ullman J, Ferfolja T, Thepsourinthone J, Garga S, Mengesha Z. Les services sont-ils inclusifs ? Une revue des expériences des femmes âgées de diversité sexuelle et de genre dans l'accès aux services de santé, sociaux et de soins aux personnes âgéesInternational Journal of Environmental Research and Public Health. 2020; 17(11):3861.

 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation