+AA
En

Une meilleure santé des os : Une pomme par jour pour éviter les fractures ?

Les messages clés

  • Le risque de subir une fracture (c’est-à-dire de se casser un os) augmente avec l’âge et la présence de maladies comme l’ostéoporose.
  • Les fractures de la hanche entraînent une diminution de la qualité de vie et un risque accru de décès.
  • Chez les adultes âgés de 50 ans et plus, la consommation de fruits et légumes peut réduire le risque de fracture de la hanche.
  • Faites un effort conscient pour augmenter votre consommation de fruits et légumes. Consultez le Guide alimentaire canadien pour obtenir des conseils sur la façon de mieux intégrer ces éléments dans votre alimentation.

Certaines choses ne changent jamais. Comme ce conseil nutritionnel que vous avez entendu tout au long de notre vie. Si vous avez immédiatement pensé à « mange tes fruits et tes légumes », vous avez eu raison ! L’alimentation joue un rôle majeur dans notre santé et notre bien-être (1-10). Les fruits et légumes sont une partie essentielle d’une alimentation saine. Cette notion est préconisée par le Guide alimentaire canadien, qui indique que la consommation de fruits et légumes en abondance et la préférence pour les aliments protéinés d’origine végétale sont des « choix alimentaires sains » (11).


Si les bienfaits d’une alimentation riche en fruits et légumes sont régulièrement discutés en relation avec la gestion du poids et la prévention des maladies chroniques (3 ; 10 ; 12), nous n’entendons généralement pas beaucoup parler des avantages de la consommation de fruits et légumes pour nos os. Si l’on considère l’augmentation du risque de fractures (aussi appelées os cassés) qui est due, en partie, à la réduction de la densité osseuse qui survient naturellement avec le vieillissement et aux maladies telles que l’ostéoporose qui se manifestent avec l’âge, il est important que nous mettions en place des stratégies qui réduisent le risque de telles blessures (13-15).


Ainsi, une stratégie alimentaire comme la consommation de fruits et légumes pourrait-elle nous aider à réduire notre risque de fractures ? Une revue systématique a cherché à apporter des réponses (13).


Ce que la recherche nous apprend

La revue systématique révèle que les adultes de 50 ans et plus qui augmentent leur consommation de fruits et légumes ont entre 2 % et 13 % moins de risques de subir une fracture de la hanche (13). Bien que cette réduction du risque soit faible, elle n’est pas sans importance si l’on tient compte du fait que les fractures de hanche provoquent une incapacité importante, diminuent l’autonomie, la mobilité et la qualité de vie, et augmentent la mortalité chez les personnes âgées (16-20). Une légère diminution du risque de fractures à n’importe quel endroit (pas seulement aux hanches) — plus précisément, une réduction de 4 % à 14 % — a également été observée, et bien que cela soit positif, ce résultat ne repose que sur quelques études. Il doit donc être interprété avec prudence. Cela étant dit, il est nécessaire de poursuivre les recherches dans ce domaine afin de consolider ces résultats et d’accroître notre confiance dans ce qu’ils révèlent. Les recherches futures doivent inclure un plus grand nombre de participants plus diversifiés (13).


Vous ne pouvez pas vous tromper en adoptant un régime alimentaire sain et équilibré, riche en fruits et légumes. Les avantages potentiels pour vos os ne devraient être qu’une raison de plus de faire un effort conscient pour mettre des fruits et des légumes dans votre assiette.


Quelques conseils pour augmenter la consommation de fruits et légumes

Le Guide alimentaire canadien recommande les stratégies suivantes pour vous aider à manger plus de fruits et de légumes :

  • Facilitez l’intégration des fruits et légumes dans vos repas ou collations en les préparant à l’avance, c’est-à-dire en les nettoyant, en les coupant et en les plaçant au réfrigérateur ou au congélateur pour une utilisation ultérieure.
  • Profitez des légumes préemballés, comme les légumes à feuilles vertes.
  • Envisagez de compléter un repas avec des légumes crus (carottes et concombres, par exemple) et d’ajouter des fruits frais à vos salades.
  • Choisissez des fruits pour le dessert.

Ressources en vedette


Int�ress�s par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.
S'Inscrire
À Propos des Auteurs

Références

  1. Firth J, Marx W, Dash S, et coll. Les effets de l'amélioration de l'alimentation sur les symptômes de dépression et d'anxiété: une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés. Psychosom Med. 2019; 81(3):265-280.
  2. Schwingshackl L, Dias S, Hoffman G. Impact des programmes portant sur la modification à long terme du mode de vie sur la perte de poids et les facteurs de risque cardiovasculaires des participants en surpoids ou obèses : une revue systématique et une méta-analyse en réseau. Syst Rev. 2014; 3:130.
  3. Hutfless S, Gudzune KA, Maruther N, et coll. Les stratégies visant à prévenir la prise de poids chez les adultes : une revue systématique. Am J Prev Med. 2013; 45(6):e41-e51.
  4. Shirani F, Salehi-Abargouei A, Azadbakht L. Effet du plan alimentaire DASH sur sur un certain risque de développer le diabète de type 2: revue systématique et méta-analyse d'essais contròlés cliniques. Nutrition. 2013; 29(7-8): 939-947. doi: 10.1016/j.nut.2012.12.021.
  5. Aguiar EJ, Morgan PJ, Collins CE, et coll. Efficacité des interventions qui incluent l’alimentation, l’aérobie et certains éléments de l’entrainement contre résistance pour la prévention du diabète de type 2 : une revue systématique avec une méta-analyse. Int J Behav Nutr Phys Act. 2014; 11(2). doi: 10.1186/1479-5868-11-2. 
  6. Hooper L, Martin N, Jimoh OF, et coll. Réduction ou modification de l’apport des graisses alimentaires pour la prévention. Cochrane Database Syst Revs. 2020; 5:CD011737. doi: 10.1002/14651858.CD011737.pub2.
  7. Hernandez AV, Emonds EE, Chen BA, et coll. L'effet des substituts de sel à faible teneur en sodium sur la tension artérielle, l'hypertension détectée, les accidents vasculaires cérébraux et la mortalité. Heart. 2019; 105(12):953-960. doi: 10.1136/heartjnl-2018-314036.
  8. Zhang X, Imperatore G, Thomas W, et coll. L'effet des interventions ciblant les habitudes de vie sur la régulation du glucose chez les adultes sans altération de la tolérance au glucose ou sans diabète: une revue systématique et méta-analyse. Diabetes Res Clin Pract. 2017; 123:149-164. doi: 10.1016/j.diabres.2016.11.020.  
  9. Snorgaard O, Poulsen GM, Andersen HK, et coll. Une revue systématique et méta-analyse de la restriction alimentaire en glucides chez les patients atteints de diabète de type 2. BMJ Open Diabetes Res Care. 2017; 5(1):e000354. doi: 10.1136/bmjdrc-2016-000354. 
  10. Huo R, Du T, Xu Y, et coll. Les effets du régime de type méditerranéen sur le contrôle glycémique, la perte de poids et les facteurs de risque cardiovasculaire chez les personnes atteintes de diabète de type 2: une méta-analyse. Eur J Clin Nutr. 2015; 69(11):1200-1208. doi: 10.1038/ejcn.2014.243. 
  11. Gouvernument du Canada. Guide alimentaire canadien: Choix alimentaires sains. Internet [2019]. [consulté en janvier 2021]. Disponible en ligne : https://guide-alimentaire.canada.ca/fr/choix-alimentaires-sains/
  12. Huang R, Huang C, Hu F, et coll. Les régimes végétariens et la réduction de poids: une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés. J Gen Intern Med. 2016; 31(1):109-116. doi: 10.1007/s11606-015-3390-7.
  13. Brondani JE, Comim FV, Flores LM, et coll. L'apport de fruits et légumes et les os: une revue systématique et méta-analyse. PLOS ONE. 2019; 14:e0217223.  
  14. Black DM, Rosen CJ. Clinical practice. Postmenopausal osteoporosis. N Engl J Med. 2016; 374(3):254-262. 
  15. Rachner TD, Khosla S, Hofbauer LC. Osteoporosis: Now and the future. Lancet. 2011; 377(9773):1276-1287.
  16. Avenell A, Smith TO, Curtain JP, et coll. La supplémentation nutritionnelle pour les soins des personnes âgées après qu'ils aient subi une fracture de la hanche. Cochrane Database Syst Revs. 2016; 11:CD001880. doi: 10.1002/14651858.CD001880.pub6.    
  17. Kanis JA, Odén A, McCloskey EV, et coll. A systematic review of hip fracture incidence and probability of fracture worldwide. Osteoporosis Int. 2012; 23(9):2239-2256. doi: 10.1007/s00198-012-1964-3.
  18. Cranney AB, Coyle D, Hopman WM. Prospective evaluation of preferences and quality of life in women with hip fractures. J Rheumatol. 2005; 32(12):2393-2399. 
  19. Bentler SE, Liu L, Obrizan M, et coll. The aftermath of hip fracture: Discharge placement, functional status change, and mortality. Am J Epidemiol. 2009; 170(10):1290-1299. doi: 10.1093/aje/kwp266. 
  20. Mariconda M, Costa GG, Cerbasi S, et coll. The determinants of mortality and morbidity during the year following fracture of the hip. Bone Joint J. 2015; 97(3):383-390. doi: 10.1302/0301-620X.97B3.34504. 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: Plusieurs de nos billets de blogue ont été rédigés avant la pandémie de COVID-19 et ne reflètent donc pas nécessairement les dernières recommandations de santé publique. Bien que le contenu de ces billets de blogue identifie des activités qui favorisent un vieillissement optimal, il est important de s'en tenir aux recommandations de santé publique les plus récentes, comme la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains. Certaines des activités suggérées dans ces billets de blogue devront peut-être être modifiées ou évitées afin de se conformer aux recommandations actuelles en matière de distanciation sociale. Pour consulter les dernières mises à jour de l'Agence de la santé publique du Canada, veuillez visiter leur site Web.

Intéressés par les recherches sur le vieillissement? Inscrivez-vous aux alertes par courriel.

Le soutien au Portail est largement assuré par l’Initiative Labarge sur le vieillissement optimal. AGE-WELL est un partenaire contributeur. Aidez-nous à continuer à fournir un accès direct et facile à des informations fondées sur des données probantes sur des enjeux de santé et sociaux pour vous aider à rester en bonne santé, actif et engagé en vieillissant. Faites un don dès aujourd'hui.

La traduction française du contenu destiné au grand public sur ce site Web est soutenue en partie par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement.
© 2012 - 2020 McMaster University | 1280 Main Street West | Hamilton, Ontario L8S4L8 | +1 905-525-9140 | Conditions d'utilisation